Ganciclovir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ganciclovir
Image illustrative de l’article Ganciclovir
Identification
Nom UICPA 2-amino-9-{[3-hydroxy-2-(hydroxyméthyl)propoxy]méthyl}-3,9-dihydro-6H-purin-6-one
No CAS 82410-32-0
No ECHA 100.155.403
Code ATC J05AB06 J05AB14 S01AD09
DrugBank DB01004
PubChem 3454
SMILES
InChI
Apparence poudre blanche
Propriétés chimiques
Formule brute C9H13N5O4  [Isomères]
Masse molaire[1] 255,2306 ± 0,0103 g/mol
C 42,35 %, H 5,13 %, N 27,44 %, O 25,07 %,
Propriétés physiques
fusion 250 °C
Solubilité 4,3 g·L-1 eau à 25 °C
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T


Écotoxicologie
DL50 >2 000 mg·kg-1 souris oral
900 mg·kg-1 souris i.v.
1 000 mg·kg-1 souris i.p.
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Antibiotique, Antiviral

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le ganciclovir est un analogue nucleosidique qui bloque la réplication de l'ADN viral. Il doit être phosphorylé 3 fois dont 1 fois par une enzyme virale pour être actif. Son principal effet indésirable est la survenue de neutropénies. Ce risque est augmenté en cas d'association avec des médicaments hématotoxiques (zidovudine, sulfamides...)[2].

Le ganciclovir est actif sur le CMV et d'autres virus du groupe des herpesviridae (essentiellement HSV)[2].

Sa biodisponibilité est faible, la diffusion méningée médiocre et son élimination est urinaire. Il est essentiellement administré par voie parentérale. Le valganciclovir est une prodrogue du ganciclovir, donné par voie orale et se transformant en ce dernier une fois absorbé.

Indications[modifier | modifier le code]

Le ganciclovir est indiqué dans le traitement général des infections à CMV, notamment des rétinites à CMV. Il est prescrit par voie générale ou par voie intra-vitréenne en traitement curatif ou en prophylaxie.

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

Ils sont hématologiques (notamment neutropénie), digestifs (diarrhée, douleurs abdominales).... Le risque de neutropénie est notamment augmenté en cas d'association avec la zidovudine ou les sulfamides.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a et b Haute Autorité de Santé, « AVIS DE LA COMMISSION - ROVALCYTE - Chlorhydrate de valganciclovir », COMMISSION DE LA TRANSPARENCE,‎ (lire en ligne)