Galeries Lafayette (Dijon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les Galeries Lafayette
Angle Galeries Lafayette de Dijon décorations de noel.JPG
Les Galeries Lafayette, 41-49 Rue de la Liberté
Présentation
Type
Grand Magasin
Style
Architecte
Léon et Marcel Lamaiziere
Entreprise Cunati
Construction
1924
Propriétaire
Localisation
Pays
Région
Département
Commune

Les Galeries Lafayette est un grand magasin située dans la ville de Dijon, au 41-49 rue de la Liberté. Il appartient à la branche Galeries Lafayette/Nouvelles Galeries du Groupe Galeries Lafayette.

Le bâtiment se situe à l'angle de la rue du château et de la rue de la Liberté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Magasins Modernes

Au terme d'un chantier pharaonique, sur les modèles des grands magasins parisiens, entamés deux ans avant son inauguration le 22 septembre 1924, les Magasins Modernes s’installent dans un immeuble flambant neuf à l’angle des rues de la Liberté et du Château à Dijon. Il s'agit de l'œuvre des architectes Léon et Marcel Lamaiziere, haut responsables de l’architecture des Magasins Modernes[1], réalisée par l'entreprise Cunati[2]. En 1961, des escalators permettent d’accéder aux différents étages en plus des escaliers et de l'ascenseur déjà existant. Depuis 1964, on peut y acheter son pain, puis en 1969, sa viande. Les dijonnais ont vu le rayon parfumerie et habillement se développer entre 1976 et 1985.

Au fil du temps, les Magasins modernes changent de propriétaires, et donc de nom : il est racheté en 1955 par les Nouvelles Galeries, puis en décembre 1993 par de la Société des Grands Magasins Galeries Lafayette[3]. De nos jours, il s'agit de 7 600 m2 qui accueille plusieurs centaines de marques, ainsi que plus d’1,5 million de visiteurs par an[4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Les façades, qui donnent des airs parisiens à Dijon, accusent l’Éclectisme très en vogue au siècle précédent, et la toiture du pan coupé est édifiée de façon à imiter les grandes enseignes parisiennes comme Le Printemps, Le Bon Marché ou encore La Samaritaine[5].

L’intérieur du bâtiment est composé de ferronneries qui traduisent l’influence du style Art nouveau. L'imposante bâtisse est mise en valeur par la succession d'ouvertures largement dimensionnées et soulignées par un décor néo-Renaissancesoigné. Le bas-relief met également en valeur les baies du dernier étage. Style néo-Renaissance, haussmannien, ferronneries Art nouveau, ce mariage nous renvoie bien à l’Éclectisme[5].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le film Vaudeville, avec Guy Marchand et Marie-Christine Barrault, a été tourné en partie à Dijon en 1985, principalement aux magasins du Pauvre Diable et les Galeries Lafayette[6].

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]