Gakutensoku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gakutensoku et Nishimura Makoto (gauche)

Gakutensoku (學天則?, « étude des lois de la nature ») est le premier robot à être construit au Japon à Osaka en 1929. Le robot a été conçu et fabriqué par le biologiste Makoto Nishimura (1883-1956, père de l'acteur Kō Nishimura). Nishimura était professeur à l'université impériale de Hokkaido, a étudié la boule de mousse et était un conseiller éditorial au journal Osaka Mainichi (Mainichi Shinbun actuel).

Description[modifier | modifier le code]

Gakutensoku pouvait changer son expression faciale et déplacer sa tête et ses mains grâce à un mécanisme de pression d'air. Il avait une flèche qu'il tenait comme un stylo dans sa main droite et une lampe appelée Reikantō (霊感灯?, « lumière d'inspiration ») dans sa main gauche. Sur Gakutensoku se trouvait un robot en forme d'oiseau appelé Kokukyōchō (告暁鳥?, « oiseau informant de l'aube »). Quand Kokukyōchō pleurait, les yeux de Gakutensoku se fermaient et il devenait songeur. Quand la lampe brillait, Gakutensoku commençait à écrire avec le stylo.

Gakutensoku a été montré dans quelques expositions au Japon, mais il fut perdu en Allemagne dans les années 1930.

Un astéroïde, 9786 Gakutensoku, a été baptisé du nom du robot.

Une version moderne de Gakutensoku a été fabriqué en 2008 par le musée des Sciences d'Osaka où il est actuellement exposé.

Gakutensoku dans la fiction[modifier | modifier le code]

  • Gakutensoku et son créateur, Makoto Nishimura, apparaissent dans le roman de Hiroshi Aramata Teito Monogatari et dans le film adapté dans lequel son propre fils, Ko Nishimura joue Makoto.
  • Un robot semblable appelé Hisōtensoku est le personnage principal du jeu de combat Touhou Hisōtensoku.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]