Gajoubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gajoubert
Gajoubert
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Haute-Vienne
Arrondissement Bellac
Intercommunalité Communauté de communes Haut-Limousin en Marche
Maire
Mandat
Jacques de La Salle
2020-2026
Code postal 87330
Code commune 87069
Démographie
Population
municipale
143 hab. (2018 en diminution de 16,37 % par rapport à 2013)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 06′ 51″ nord, 0° 49′ 53″ est
Altitude Min. 180 m
Max. 247 m
Superficie 14,11 km2
Élections
Départementales Canton de Bellac
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Gajoubert
Géolocalisation sur la carte : Haute-Vienne
Voir sur la carte topographique de la Haute-Vienne
City locator 14.svg
Gajoubert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gajoubert
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gajoubert

Gajoubert (Ga Jaubèrt en occitan) est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune de Gajoubert en Haute-Vienne.

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

La commune de Gajoubert est au nord-ouest de la Haute-Vienne. Elle est limitrophe des départements de la Charente à l'ouest et la Vienne au nord.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Champeaux, ancienne paroisse et commune réunie à Gajoubert en 1829 fut d'abord une commanderie de l'ordre du Temple puis de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem devenue ensuite un membre de la commanderie de Puy de Noix[3],[4].

L'église et le cimetière de la commanderie furent vendus comme biens nationaux le 21 juillet 1801[5] au sieur Robineau de Gajoubert qui les fit démolir pour vendre les matériaux[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[7]
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1981 ? Roger Villessot PCF Conseiller général du canton de Mézières-sur-Issoire

(1988-2001)

mars 2008 en cours Jacques de La Salle[8] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2018, la commune comptait 143 habitants[Note 1], en diminution de 16,37 % par rapport à 2013 (Haute-Vienne : −0,71 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
272266335250348400427488510
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
513480441472507554565579578
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
532540500424402362340326295
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
315250211190156171175172148
2018 - - - - - - - -
143--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Antoine

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sur Géoportail
  2. « Tout sur la commune », sur www.annuaire-mairie.fr (consulté le 7 avril 2011)
  3. André Lecler, Dictionnaire historique et géographique de la Haute-Vienne, Archives départementales de la Haute-Vienne, (lire en ligne [PDF]), p. 252
    Champeau à l'époque de l'édition papier de cet ouvrage. Voir aussi la liste des commanderies templières en Haute-Vienne.
  4. Tibor Pataki, « L'ordre de Malte en Bas-Limousin », Bulletin de la société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, t. 93,‎ , p. 83-90
    Détail des tenures de Champeaux, p. 88-89. Voir aussi t. 95, p. 153-169
  5. André Lecler, Dictionnaire historique et géographique de la Haute-Vienne, (1re éd. 1902-1909) (lire en ligne), p. 252-253
  6. « À propos de... La pierre de Robinaud », Aguiaine : revue de recherches ethnographiques, t. 19, no 12,‎ , p. 729, lire en ligne sur Gallica
  7. « Les maires de la commune » (consulté le 7 avril 2011)
  8. [PDF] Site officiel de la préfecture de Haute-Vienne - liste des maires
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.