Gaetano Pugnani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaetano Pugnani
Gaetano Pugnani by Frédéric-Désiré Hillemacher.jpg

Gaetano Pugnani. Eau-forte par Frédéric Désiré Hillemacher.

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Genres artistiques

Giulio Gaetano Gerolamo Pugnani, né le à Turin[1] où il est mort le [1], est un violoniste et compositeur italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir fait ses études avec Giovanni Battista Somis, Gaetano Pugnani fait des tournées dans toute l'Europe, notamment à Londres, entre 1767 et 1769, où il joue avec Johann Christian Bach et Karl Friedrich Abel. Il fut le professeur des compositeurs Giovanni Battista Viotti, Antonio Bartolomeo Bruni, Luigi Borghi.

Franc-maçon, il fut membre de la Loge « Saint-Jean de la Mystérieuse » de Turin[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 6 Sonates op.3 pour violon et basse chiffrée (Paris 1760)
  • 6 Sonates op.7 pour violon et basse chiffrée (Londres 1770)
  • 6 Sonates op.8 pour violon et basse chiffrée (Amsterdam 1774)
  • 6 Trios op.1 (Paris 1754)
  • 6 Trios op.2 (Londres 1765)
  • 6 Duos op.4 (Londres 1770)
  • Sinfonies
  • Œuvre symphonique : La mort de Werther de Johann Wolfgang von Goethe
  • Plusieurs opéras dont Nanetta e Lubino donné à Londres le
  • 1 Concerto pour violon (avant 1766)

Œuvre connexe[modifier | modifier le code]

Fritz Kreisler a composé une pièce de genre pour violon et orchestra, « dans le style de Pugnani » : Praeludium et Allegro. Il semble qu'il ait cherché un temps à attribuer cette pièce à Pugnani.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Bordas,‎ 1979, 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 886
  2. Presenze massoniche vercellesi fra Settecento ed Ottocento