Gaetano Bianchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bianchi.
Gaetano Bianchi
Cappella Corsini 2.jpg
Fresque dans la lunette de la chapelle de Villa Le Corti, San Casciano in Val di Pesa.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Gaetano Bianchi (Florence, février 18191892) est un restaurateur d'art et un peintre italien qui fut actif au XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Giovan Battista Bianchi dit Il Rosso, tenancier de bains sur les bords de l'Arno, près du Ponte Vecchio, et raccommodeur de filets de pèche[1], Gaetano Bianchi entre jeune comme apprenti garçon-laveur de parchemin chez un relieur de la papeterie Pistoi in Condotta[1] ; de la manipulation et la contemplation de vieux manuscrits, naquit chez lui la passion de la peinture ancienne ; il devint un peintre et restaurateur d'œuvres d'art après avoir acquis une forte connaissance historique et la maîtrise de techniques anciennes issues du Moyen Âge. Cela lui permit d'imiter les maîtres anciens et de restaurer de nombreuses fresques dans les églises, palais et villas de Florence et de la Toscane, en particulier dans la Basilique Santa Maria Novella (1850), la basilique Santa Croce (1852 et 1884), Orsanmichele (1864), le Couvent San Marco (1869), le Bargello, l'église Santa Felicita et à Arezzo, sur des peintures de Piero della Francesca[2].

Mort en 1892 dans sa maison de la Via Santa Reparata, de nombreux artistes et leurs admirateurs firent poser par la ville une plaque commémorative.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Fiorentini offrono al Battistero, al ritorno da Campaldino, le spoglie del vescovo di Arezzo (1843), concours de l'Académie[3].
  • Maria Mater Gratia, huile sur toile, 150 × 162 cm,
  • Autoportrait au corridor de Vasari dépendant des Offices, Florence.
  • L'Attaque du château, collection privée, États-Unis

Principales restaurations à Florence[modifier | modifier le code]

  • Fresques du Chiostro Verde de Santa Maria Novella (1850)
  • Pilastres fresqués de Santa Maria Maggiore
  • Fresques de Giotto recouvertes de la Chapelle Bardi, Santa Croce, Florence (1852)
  • Voûte d'Orsanmichele (1864)
  • Couvent San Marco (1869)
  • Palais du Bargello (à l'exclusion de la chapelle rénovée par Marini)
  • Salle de Clément VII, Salle de Laurent le Magnifique, Quartier d'Éléonore, plafond du salon des Cinq-Cents au palazzo Vecchio (1887-1888)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Giuseppe Conti, Firenze Vecchia (1799-1859)
  2. L. Tintori-E. Borsook, in Il Vasari, XXI, 1963, no 69, p. IX.
  3. A. Nocentini, Concorso naz. di pittura "Premio Gaetano Bianchi", Firenze 1963

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Silvia meloni Trkulja, Dizionario Biografico degli Italiani - volume 10, 1968 [1]
  • Antichità viva, Volume 36, Editrice Edam, 1997.

Liens externes[modifier | modifier le code]