Gadsden flag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Gadsden Flag : « Ne me marche pas dessus »

Le Gadsden Flag, représentant un serpent à sonnette avec la devise Dont Tread On Me[1] (« ne me marche pas dessus », « ne me foule pas aux pieds », « bas les pattes », en latin : nemo me impune lacessit), est un étendard utilisé par les libéraux[réf. nécessaire], les libertariens. Son origine remonte à Benjamin Franklin et à la guerre d'indépendance des États-Unis[2]. Il a été inventé par le colonel Christopher Gadsden en 1775 et adopté par plusieurs unités militaires ou États comme l'un des symboles de la Révolution[3] et de la nouvelle nation[4].

Le serpent à sonnettes aurait été choisi par Benjamin Franklin parce que cet animal n’attaque jamais sans être sérieusement menacé ou agressé, auquel cas il riposte avec sa morsure potentiellement mortelle, mais toujours après avoir fait entendre son bruit caractéristique de crécelle à titre d'avertissement[2]. En outre, le colonel Gadsden a retenu un dessin où la cascabelle du serpent comporte treize anneaux pour symboliser les Treize Colonies[5],[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le First Naval Jack, pavillon officiel de la marine américaine, directement inspiré du Gadsden Flag.

L'usage du serpent (Crotalus horridus) est un symbole des treize premières colonies issu du célèbre dessin de presse Join, or Die publié par Benjamin Franklin en 1754[2]. Alors que la Révolution américaine approche, le serpent commence à représenter plus qu'un symbole des colonies. En 1774, Paul Revere l'ajoute au titre de son journal Massachusetts Spy, le serpent combattant le dragon anglais[7]. La devise « Don't tread on me » (« ne me marche pas dessus »), inspirée de la devise latine « Nemo me impune lacessit » (« Nul ne m'offense impunément ») qui avait cours en Écosse, lui est ajoutée à cette époque[2]. On trouve le serpent à sonnette et les deux devises sur le drapeau des minutemen de Culpeper, milice formée en Virginie en 1775[8],[9]. En 1775, le drapeau conçu par le colonel Gadsden est adopté comme pavillon par le premier bâtiment de la Continental Navy et le 9 février 1776, il est présenté par Gadsden au Congrès de Caroline du Sud[5] qui l'adopte[3]. En 1778, le serpent à sonnette apparaît également sur un billet de banque de l’État de Géorgie[2].

Utilisation moderne[modifier | modifier le code]

Considéré sous la Révolution comme un des principaux symboles des colonies révoltées[10] puis des États-Unis eux-mêmes[4], le Gadsden Flag tombe dans un relatif oubli lorsque le Congrès choisit comme emblème national le Stars and Stripes. Il refait surface lors du bicentenaire de la Révolution, lorsque la marine américaine s'en inspire pour créer un pavillon de beaupré, le First Navy Jack (en), utilisé de 1975 à 1976 et de 2002 à 2019.

Par la suite, le Gadsden Flag est utilisé comme étendard de ralliement des libéraux et libertariens aux États-Unis mais aussi dans le reste du monde[réf. nécessaire]. On le retrouve par exemple dans des manifestations antifiscales, pro-liberté et pendant les manifestations du Tea Party aux États-Unis. L'utilisation par les Navy Seals du First Navy Jack, y compris sur les théâtres d'opération, donne alors lieu à des polémiques en 2014, la ressemblance avec le Gadsden Flag du Tea Party étant jugée gênante[11].

Le Gadsden Flag est aussi utilisé par les sympathisants et militants pro-arme (notamment par la NRA[12]). Cette utilisation est liée à la symbolique du drapeau : les militants considèrent la limitation du droit de possession et de port d'arme comme un empiétement de l'État sur les droits fondamentaux des citoyens américains. La devise sous-entend alors « bas les pattes » quant à une modification ou une interprétation libre de la Constitution (voir Deuxième amendement de la Constitution des États-Unis).

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Controverses[modifier | modifier le code]

Les médias associent régulièrement le Gadsden Flag à l’extrême-droite américaine, du fait de son utilisation dans certains contextes[13]. En 2014, les terroristes d'extrême droite Jerad et Amanda Miller abattent trois personnes à Las Vegas avant de se donner la mort (2014 Las Vegas shootings (en)) ; une des victimes est recouverte d'un drapeau jaune au serpent, et d'un croix gammée. En 2014 aussi, un salarié noir des services postaux porte plainte pour discrimination raciale contre un collègue qui portait ostensiblement une casquette avec l'insigne au serpent et la devise « Don't tread on me ». La plainte a été rejetée par les services postaux, mais l'Equal Employment Opportunity Commission a annulé cette décision. Relevant que « bien que le drapeau de Gadsden soit né dans un contexte non racial, il a depuis été interprété comme véhiculant des messages à caractère raciste dans certains contextes, y compris son utilisation par des personnes associées à des groupes suprémacistes blancs »[13], elle conclut que le Gadsden Flag n'est pas un symbole raciste mais que néanmoins la plainte est recevable, et demande aux services postaux de procéder à une investigation approfondie[14].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Le drapeau a été utilisé dans la série télévisée Jericho, notamment lors du dernier épisode, pour symboliser l'indépendance de la ville.
  • Il figure aussi sur la pochette de l'album The Black Album du groupe Metallica dont une des chansons tire son titre du slogan Dont Tread On Me ; on peut également le voir dans leur clip Nothing Else Matters.
  • Le drapeau est visible lors d'une apparition du groupe Muse au Grammy Award 2011[15].
  • Il peut être remarqué tout au long du film The Patriot, lors de scènes de guerre.
  • Le drapeau est porté par la colonne militaire dans le film Major Dundee (1964) de Sam Peckinpah.
  • Il peut être vu dans la cache d'armes de Burt Gummer dans le film Tremors 3.
  • Une version du Gadsden Flag apparaît également dans le bureau de Sam Seaborn (Rob Lowe), dans la série À la Maison-Blanche.
  • Dans le 16e épisode de la saison 6 des Simpson intitulé Bart contre l'Australie, Bart montre ses fesses portant l'inscription Dont tread on me au Premier ministre d'Australie.
  • Dans l'épisode "De Russie sans amour" de la saison 30 des Simpsons, le drapeau apparaît dans la boutique d'Herman.
  • Dans Rocky 4, Paulie a le symbole accroché sur le dos de son blouson une fois arrivé avec Rocky en Russie.
  • Dans le jeu vidéo Assassin's Creed III, le drapeau (et le « Join, or Die »), est visible un peu partout.
  • Pour sa nouvelle gimmick de Real American, le catcheur de la WWE Jack Swagger a pour symbole le Gadsden flag.
  • Dans Metal Gear Solid 2, Solidus Snake, l'antagoniste du jeu, utilise comme emblème une version modifiée du drapeau.
  • Dans Firewatch, le tapis de la porte d'entrée de la tour de surveillance dans laquelle notre personnage vit est à l'effigie du drapeau avec le slogan Don't tread on me inscrit dessus.
  • Dans le film Comancheria, le drapeau est accroché à l'intérieur du mobile-home de Tanner Howard (un des deux frères, joué par Ben Foster).
  • Dans la série Défiance, on peut voir le drapeau dans la cache de Nolan le justicier derrière lui dans la saison 2 épisode 3.
  • Dans la série Ozark, on peut apercevoir le drapeau dans la caravane de la famille Langmore, dans l’épisode 9 de la saison 1.
  • Dans le film Leave No Trace, dans le camp des vétérans sans domiciles fixes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dont en seul mot car les contractions actuellement usitées en anglais étaient encore écrites sans apostrophe. Voir (en) Robert Lowth, A Short Introduction to English Grammar [« Une brève introduction à la grammaire anglaise »], , p. 67-79.
  2. a b c d et e (en) Thomas Waser, « The Symbolism of the Timber Rattlesnake in Early America », sur Herpetology Guy (Thomas Waser) on Steemit (consulté le 8 novembre 2020)
  3. a et b (en) Frederick C. Hicks, The Flag of the United States, an Address in the House of Representatives, June 14, 1917 [« Le drapeau des États-Unis, discours à la Chambre des représentants le 14 juin 1917 »], Washington, (lire en ligne), p. 12
  4. a et b (en) Thomas Waser, « The Symbolism of the Timber Rattlesnake in Early America », sur Herpetology Guy (Thomas Waser) on Steemit (consulté le 8 novembre 2020) : « Le drapeau de Gadsden est en fait considéré comme l'un des premiers drapeaux de l'Amérique avant qu'il soit remplacé par Old Glory, la bannière étoilée. »
  5. a et b (en) Phil Raschke, « Christopher Gadsden and the “Don’t Tread on Me” Rattlesnake Flag » [« Christopher Gadsden et le drapeau au serpent à sonnette "Ne me marche pas dessus" »], sur https://thesubtimes.com/, (consulté le 16 novembre 2020)
  6. (en) « Gadsden Flags / What do the 13 rattles on the Gadsden Flag rattlesnake mean? » [« Le drapeau de Gadsden / Que signifient les 13 anneaux dela sonnette du serpent sur le drapeau de Gadsden ? »], sur le site Best US Flags (consulté le 16 novembre 2020)
  7. (en) « A More Perfect Union: Symbolizing the National Union of States », Library of Congress (consulté le 7 décembre 2006)
  8. (en) « Culpeper History: A Short Outline », culpepermuseum.com, Museum of Culpeper History (consulté le 4 mars 2017)
  9. (en) Robert L. Scribner et Brent Tarter, Revoluntionary Virginia:The Road to Independence, Vol. 3, Charlottesville, Virginia Independence Bicentennial Commission and University of Virginia Press, , 466 p.
  10. (en) Frederick C. Hicks, The Flag of the United States, an Address in the House of Representatives, June 14, 1917 [« Le drapeau des États-Unis, discours à la Chambre des représentants le 14 juin 1917 »], Washington, (lire en ligne), p. 12 :

    « Le mécontentement croissant des Colonies a donné naissance à de nombreux drapeaux et bannières, dont la majeure partie portait des devises plus ou moins défiantes envers l'autorité britannique. En 1774, à Taunton, un drapeau "d'union" fut hissé, portant les mots "Liberty or Death". En 1775, à New York, un drapeau "d'union" avec un champ rouge, portant l'inscription "George Rex and the Liberties of America", fut déployé. D'autres furent utilisés, dont les plus célèbres sont le drapeau en forme de pin, une enseigne blanche avec la devise "An appeal to Heaven" (un appel au ciel) au-dessus d'un pin vert, et le drapeau au serpent à sonnette, une bannière jaune portant les mots significatifs "Don't Tread on Me" (ne me marchez pas dessus), sous un serpent enroulé. »

  11. (en) « Navy SEALs Order More ‘Don’t Tread on Me’ Patches | Kit Up! », sur kitup.military.com (consulté le 17 juillet 2015)
  12. (en) « Gadsden flag et produits dérivés sur le site de la NRA », sur Boutique officielle de la NRA (consulté le 17 juillet 2015)
  13. a et b « Etats-Unis : que veut dire le drapeau jaune avec un serpent à sonnette brandi par des pro-Trump lors de l'intrusion au Capitole ? », sur Franceinfo, (consulté le 7 janvier 2021)
  14. https://www.eeoc.gov/wysk/what-you-should-know-about-eeoc-and-shelton-d-v-us-postal-service-gadsden-flag-case
  15. https://angrywoodchucksblog.com/2011/02/16/tea-party-flag-flown-at-grammy-awards-during-muse-performance/

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :