Gabrielle Renaudot Flammarion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gabrielle Renaudot Flammarion
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Père
Mère
Maria Latini (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Paul Renaudot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Autres informations
Distinction

Julia-Gabrielle Renaudot, née à Meudon le et morte à Juvisy-sur-Orge le [1], est une astronome française, épouse de Camille Flammarion.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julia-Gabrielle est la fille du sculpteur Jules Renaudot et de Maria Latini, peintre d'origine romaine et modèle de la Salomé peinte par Henri Regnault[2]. Titulaire d'une licence, inscrite à la Société astronomique de France dès 1902, elle collabore à son bulletin à partir de 1910. Elle adhère à l'association des journalistes parisiens.

En 1914 elle s'engage volontairement dans l'armée comme infirmière. Elle est décorée de la médaille d'honneur des épidémies.

Elle épouse Camille Flammarion, dont elle était l'assistante à l'observatoire de Juvisy-sur-Orge, en 1919. Après la mort de celui-ci, en 1925, elle assume le double rôle de secrétaire générale de la Société astronomique de France et de rédactrice en chef de L'Astronomie[3].

Elle publie ses recherches sur les variations à la surface de Mars, sur la grande tache rouge de Jupiter et ses observations d'autres planètes, de planètes mineures et d'étoiles variables ainsi que des articles de vulgarisation scientifique dans L'Illustration, La Nature, La Revue scientifique, La Revue générale des Sciences et Les Dernières Nouvelles de Strasbourg.

Elle meurt le d'une longue maladie et est inhumée dans le parc de l'observatoire de Juvisy, aux côtés de son époux Camille Flammarion et de la première femme de celui-ci.

Quelques années après sa mort, en 1973, l'Union astronomique internationale nomme un cratère d'impact sur Mars en son honneur[4], et son prénom est à l'origine du nom de l'astéroïde (355) Gabriella.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Registre des naissances de Meudon, acte no 73 du 2 juin 1877.
  2. « Gabrielle Camille-Flammarion », La Femme de France, no 622, 10 avril 1927, p. 22.
  3. http://adsabs.harvard.edu/full/1962LAstr..76..279. Hommage à Mme G. Camille Flammarion, L'Astronomie Vol. 76, p.279
  4. http://planetarynames.wr.usgs.gov/jsp/FeatureTypesData2.jsp?systemID=4&bodyID=8&typeID=9&system=Mars&body=Mars&type=Crater,%20craters&sort=AName&show=Fname&show=Lat&show=Long&show=Diam&show=Stat&show=Orig

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]