Gabrielle Kayser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gabrielle Kayser
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Gabrielle Marie Kayser, née le à Strasbourg et morte dans cette ville le [1], est une artiste-peintre française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

  • 1919, La place d'Austerlitz, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[2]
  • 1936, Maternité, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[3]
  • 1945, Autoportrait, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[4]
  • 1945, Collines près de Beaumont, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[5]
  • 1947, Maternité, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[6]
  • 1951, Soirée dans un parc, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[7]
  • 1957, Fenêtre du faubourg Saint-Honoré, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[8]
  • 1961, Houblonnière à Niederhausbergen, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[9]
  • 1961, Vue à partir de Mittelhausbergen, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[10]
  • 1964, Autoportrait, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[11]
  • Bouquet dans un vase en verre, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[12]
  • Portrait de Mme Fernand Herrenschmidt née Suzanne Ungemach, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[13]

Illustrations[modifier | modifier le code]

  • Illustrations pour les Contes et nouvelles en vers de Jean de La Fontaine, Musée d'Art moderne et contemporain (Strasbourg)[14], ensemble de 18 dessins, Le garçon puni, Le diable en enfer, La fiancée du roi de Garbe, Le tableau, Le cocu battu et content, Comment l'esprit vint aux fille, La clochette, Richard Minatolo, La servante justifiée, L'anneau d'Hans Carvel, Mazet de Lamporechio, Les lunettes, Le magnifique, Le fleuve Scamandre, Le cas de conscience, La gageure des trois commères, Le petit chien et Le remède

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]