Gabrielle Clerk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gabrielle Clerk
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Garbielle BrunetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Gabrielle Clerk, née Gabrielle Brunet le et morte le à Cowansville, est une psychologue canadienne, professeure titulaire de psychologie à l'université de Montréal. Elle est l'une des premières psychanalystes du Canada.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabrielle Clerk est diplômée de l'université d'Ottawa en 1944[1]. Elle est chargée d’enseignement dans le département de psychologie en 1948 et y réalise l'ensemble de sa carrière universitaire[1]. En 1953, elle obtient son doctorat et devient la première titulaire de psychologie clinique d’orientation psychanalytique au département de psychologie. Elle est à l’origine du service de consultation du département et de la mise en place des stages et internats pour les étudiants de maîtrise et de doctorat.

Elle entre à l’Institut de psychanalyse de l’université de Montréal récemment fondé par Noël Mailloux. En 1968, elle devient la première femme d’origine canadienne-française et québécoise diplômée de l’Institut canadien de psychanalyse, faisant partie de l’une des premières cohortes d’étudiants avec André Lussier et Thérèse Gouin-Décarie[2],[3],[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Mérite annuel de l'ordre des psychologues.

Publications[modifier | modifier le code]

  • De la validité de la méthode de projection Rorschach comme moyen de pronostic psychothérapeutique. Diss. Montréal 1953
  • (en) Object relations and attachment. Implications on the transference in the treatment of adolescents., Contemp Psychoanal 13, 1977, 469-482
  • Le couple parental et le développement psycho-sexuel de l'enfant, dans Saucier et al. (1980) L'enfant, Exploration récentes en psychologie du développement. Presse de l'université de Montréal, pp 99-118.
  • La féminisation de la psychologie. Enjeux scientifiques et professionnels. 22 RQP 15(1), 1994, 27-53
  • Psychanalyse et vieillesse., Canadian J Psychoanal 3, 1995, 71-86
  • Cinquante ans (1945-1995) de pratique analytique avec des enfants. Réflexions et questionnements., Filigrane 9(2), 2000
  • Psychanalyse de l'enfant et de l'adolescent à la Société canadienne de psychanalyse: Historique, questions, réflexions, Filigrane 10(1), 2001

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Clerk, Gabrielle 1923-, Division de la gestion de documents et des archives, Université de Montréal [lire en ligne]
  2. David, Hélène (2013) Hommage à une femme, psychologue et psychanalyste. Psychologie Québec, 30, 2 p. 20.
  3. UdM Les fêtes du 125e Nos pionnières et nos pionniers, Gabrielle Clerk http://www.125.umontreal.ca/Pionniers/Clerk.html
  4. Hubert van Gijseghem, « Historique du programme de formation à la psychothérapie psychanalytique du Centre d’orientation et réflexions sur la psychanalyse », Filigrane, vol. 10 (2),‎ , pages 102 à 111 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hanly, Charles: Canada. In Psychoanalysis International, Bd. 2: America, Asia, Australia. Further European Countries. Stuttgart-Bad Cannstatt 1995, 55-73
  • Université de Montréal: Les pionnières et pionniers du 125e: Gabrielle Clerk (1923-), (17.7.2009)
  • Université de Montréal: Fonds Gabrielle Clerk - 1933-2004 (17.7.2009)
  • (en) Wright, Mary J.: Women ground-breakers in Canadian psychology: World War II and its aftermath. Canadian Psychology/Psychologie canadienne 33(4), 1992, 675-682

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fonds Gabrielle Clerk, Archives, Division de la gestion de documents et des archives de l'université de Montréal.