Gabriel de Bessonies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Gabriel Soulacroix (chanteur).
Gabriel de Bessonies
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie Joseph Louis Gabriel Bessonies
Surnom
Gabriel Soulacroix
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Gabriel de Bessonies, né le à Melun[1] et mort le en son domicile dans le 1er arrondissement de Paris[2], était un prêtre catholique et militant antimaçonnique français. Il fonde le "Comité antimaçonnique de Paris" en 1892.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il publie des écrits dans les mensuels La Croix et Le Pèlerin sous le pseudonyme de Gabriel Soulacroix[3]. En 1892, Amand-Joseph Fava, évêque de Grenoble, lui cède sa revue, La Franc-maçonnerie démasquée[3]. Dans cette revue, il dénoncera des listes nominatives de personnalités maçonniques[4]. Il jouera un rôle clé d'intermédiaire lors de l'Affaire des fiches entre Jean-Baptiste Bidegain et Jean Guyot de Villeneuve.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ni Francs ni Maçons
  • La Franc-Maçonnerie et la France
  • La Franc-Maçonnerie et l'enfant
  • La Franc-Maçonnerie et la jeunesse
  • La Franc-Maçonnerie et l'armée
  • La Franc-Maçonnerie et Jeanne d'Arc

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la Seine-et-Marne, commune de Melun, acte de naissance no 203, année 1859 (page 47/155)
  2. Archives de Paris 1er, acte de décès no 69, année 1913 (page 10/31)
  3. a et b revue Politica Hermetica n°4, 1990, Maçonnerie et antimaçonnisme: de l'énigme à la dénonciation, p.39
  4. Encyclopédie de la franc-maçonnerie, Le livre de poche, article "Antimaçonnisme", p.34

Liens externes[modifier | modifier le code]