Gabriel Lespinasse de Saune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lespinasse.

Gabriel Lespinasse de Saune
Gabriel Lespinasse de Saune
Portrait en 1885 dessin de Gaston Vuillier.

Nom de naissance Marie Adolphe Jean Gabriel Lespinasse de Saune
Naissance 11 juillet 1848
Toulouse
Décès 6 janvier 1939 (à 90 ans)
Sayrac village de Villemur-sur-Tarn
Allégeance Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau français République française
Arme Marine nationale
Grade capitaine de vaisseau
Années de service 1865-1908
Commandement 1885 : transport Isère
1895 : aviso Fulton
1900 : croiseur Descartes
1904 : croiseur cuirassé Dupetit-Thouars
Distinctions Officier de la Légion d'Honneur
Autres fonctions Maire de Caragoudes
Famille Henri Lespinasse de Saune

Gabriel Lespinasse de Saune, de son nom complet : Marie Adolphe Jean Gabriel Lespinasse de Saune, est un marin militaire français né le - Toulouse - Haute-Garonne Midi-Pyrénées, décédé le à Sayrac.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Marie Adolphe Jean Gabriel Lespinasse de Saune est né le rue de la Dalbade à Toulouse, ses parents sont Noël Marie Barthélémy Adrien Lespinasse de Saune et Marie Félicité Louise Catherine, née d’Aubuisson de Voisins. Il est le troisième enfant, tous des garçons de la famille, deux autres garçon complèteront cette fratrie de six garçons[1].

À la fin de sa scolarité, il est à Paris en Mathématiques élémentaires au lycée Impérial Napoléon (devenus depuis le Lycée Henri-IV). Il y prépare le concours de l'École Navale Impériale qu'il réussit. Le il est intégré comme élève[1].

Marin militaire[modifier | modifier le code]

Gabriel Lespinasse de Saune est aspirant de 1re classe lorsqu'il effectue son premier embarquement notable sur l'Astrée, une frégate, sous les ordres du capitaine de vaisseau Alexandre Peyron. À partir de 1870, passé enseigne de vaisseau, on note plusieurs embarquement, notamment sur la frégate la Flore sous le commandement du capitaine de vaisseau Louis Émile Juin, puis sur les bâtiments Lamothe-Piquet, Virginie, Dordogne, Corrèze et Creuse, avant d'embarquer sur le navire école le Souverain. Sur ce dernier il réussit : en 1875, le brevet de tir, et en 1879, le brevet de canonnage[1].

C'est avec le grade de Lieutenant de vaisseau qu'il embarque, en 1881, sur le croiseur à batterie Thémis que commande Louis Victor Alquier, également commandant en chef de la Division navale des mers de Chine et du Japon[1].

En , Gabriel Lespinasse de Saune rejoint Paris comme attaché à l'état-major au ministère de la Marine[1].

Au 1er janvier 1886 (nomination du 8 avril 1885), Commandant le transport Isère, Service des transports. Le gouvernement français lui avait confié en 1885 la mission honorifique de porter au peuple américain la statue de la Liberté entre Rouen et New York à bord de l'Isère[2].

Au 1er janvier 1899, en résidence à Toulon.

Au 1er janvier 1901 (nomination du 15 février 1900), Commandant le croiseur "Descartes", auprès du Vice-Amiral Édouard Pottier, Commandant en chef l'Escadre d'Extrême-Orient.

Il est Major de la Marine du 5e arrondissement maritime à Toulon, depuis le [3] lorsqu'il est nommé, par décision présidentielle du , commandant du croiseur cuirassé Dupetit-Thouars[4]. Cet important bâtiment lancé le est en période d'essais sous le commandement du capitaine de vaisseau Robert Degouy. Gabriel Lespinasse de Saune en prend le commandement le pour achever de longs essais qui ont été « compensés par de brillants résultats ». Ensuite, sous son commandement, le bâtiment participe aux manœuvres avec l'escadre en 1905 avant de retourner à Toulon le , à la disposition du préfet maritime afin d'être préparé pour remplacer le Sully dans l'Escadre d'Extrême-Orient. Il est toujours le commandant du bâtiment quand celui-ci quitte Toulon pour la Chine, le . En 1906, une division, sous les ordres du vice-amiral Alfred Édouard Richard, comprenant les croiseurs cuirassés Montcalm, Gueydon et Dupetit-Thouars, fait route de Chine pour Brest où elle arrive le . Gabriel Lespinasse de Saune débarque pour laisser le commandement au capitaine de vaisseau Paul Albert de Gueydon qui prend son poste le [5], [6].

Versé dans le cadre de réserve le 11 juillet 1908 ; port Rochefort.

En retraite[modifier | modifier le code]

Sa carrière militaire terminée, il est élu le maire du village de Caragoudes en Haute-Garonne.

Gabriel Lespinasse de Saune, meurt le à son domicile au village de Sayrac sur la commune de Villemur-sur-Tarn. Il est enterré au cimetière de Sayrac.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Distinctions et hommages[modifier | modifier le code]

Ordre national de la Légion d'honneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Gabriel Lespinasse de Saune », sur Les Amis du Villemur Historique, (consulté le 22 septembre 2018).
  2. Ulanne Bonnel (ill. André Hambourg (peintre de la Marine)), « La statue de la Liberté traverse l'Atlantique », Cols bleus, no 1879,‎ , p. 8-13 (lire en ligne)
  3. « Officiers et anciens élèves : Marie Adolphe Jean Gabriel Lespinasse de Saune (1848-1939) », sur ecole.nav.traditions (consulté le 23 septembre 2018).
  4. « Lespinasse de Saune, Marie Adolphe Jean Gabriel, capitaine de vaisseau du port de Toulon », Journal Officiel,‎ , p. 7308.
  5. D. Bontemps, « Historique des bâtiments ayant porté le nom « du Petit Thouars » : IV », Société des lettres, sciences & arts du saumurois, vol. 5e année, no 16,‎ , p. 44-45 ("de%20Saune" lire en ligne).
  6. « Commandants successifs du croiseur cuirassé Dupetit-Thouars », sur ecole.nav.traditions, (consulté le 22 septembre 2018).
  7. « Procès-verbal de réception d'un Chevalier de la Légion d'Honneur », sur Base Leonor, (consulté le 22 septembre 2018).
  8. « Procès-verbal de réception d'un Officier de la Légion d'Honneur », sur Base Leonor, (consulté le 22 septembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]