Gabriel Guay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gabriel Guay
Augustins - La dernière dryade - Gabriel Guay (2004 1 169).jpg
Gabriel Guay, la Dernière dryade Salon de 1898 Musée des Augustins de Toulouse
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Julien Gabriel GuayVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Maître
Distinction
Œuvres principales
La Dernière dryade (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gabriel Guay ou Julien Gabriel Guay, né en 1848 à La Chapelle (commune rattachée à Paris en 1859) et mort en 1923 à Saint-Leu-la-Forêt, est un peintre d'histoire et professeur à l'école de beaux-arts appartenant au courant académique. Élève de Jean-Léon Gérôme et de Justin Lequien père, il expose ses œuvres au Salon à partir de 1873, il obtient une médaille de seconde classe en 1889, et la médaille d'argent aux expositions universelles de Paris en 1889 où il expose La mort de Jezabel qui est remarquée par l'écrivain Thomas Hardy (œuvre détruite à Brest en 1941[1]) et en 1900. Il a été fait chevalier de la Légion d'honneur en 1892.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dennis Taylor 1989 Hardy's Poetry, 1860-1928 p. 171 note 68

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :