Gabriel Delmotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delmotte.
Gabriel Delmotte
Fonctions
Député de la 1re circonscription de Cambrai
Prédécesseur -
Successeur Maurice Camier (SFIO)
Maire de Masnières
Successeur Émile Maury
Biographie
Nom de naissance Gabriel, Louis, Eugène, Alfred Delmotte
Date de naissance
Lieu de naissance Masnières (Nord)
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Masnières (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Gauche radicale
Profession Ingénieur-astronome

Gabriel Delmotte
Maires de Masnières

Gabriel Delmotte, né le 5 février 1876 à Masnières (Nord), et décédé le 10 mars 1950 dans la même ville, est un ingénieur, astronome et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabriel Delmotte était un ingénieur des arts et manufactures. Gabriel Delmotte était industriel à Masnières où il possédait une fabrique d'aliments et de tourteaux mélassés pour le bétail. Son usine sera entièrement détruite durant la Première Guerre mondiale.

Gabriel Delmotte fut juge au tribunal de commerce de Cambrai. Il devint maire de Masnières le 15 mai 1912 et assumera cette fonction jusqu'au 13 août 1941. Il est élu député de la 1re circonscription de Cambrai comme candidat d'Union Nationale tout en étant membre du Parti Républicain du Nord avant de s'inscrire au groupe de Gauche radicale.

En 1930, il dépose un projet de loi autorisant la réalisation immédiate de certains travaux tendant au perfectionnement de l'outillage national et dépose un amendement concernant l'observatoire de Paris. Il était passionné d'astronomie et possédait une lunette astronomique avec laquelle il étudia l'espace et notamment la Lune. Il se consacra à ses recherches en astronomie et en sélénographie, ainsi qu'à ses activités à l'école de dessin de Cambrai.

Gabriel Delmotte était membre de la Société astronomique de France, président de la Société d'astronomie du Nord et de la Société belge d'astronomie. Il collabora avec les astronomes Félix Chemla Lamèch, Maurice Darney et Arthur Pierot.

En 1923, il publiait "Recherches sélénographiques et nouvelle théorie des cirques lunaires"

Un cratère lunaire a été nommé Delmotte en 1935 par l'Union astronomique internationale en son honneur.

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Gabriel Delmotte », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]