Gabriel Chavet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gabriel Chavet
Chavet.jpg
Gabriel Chavet en 1906.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Comité central international (d)
Comité linguistique d’espéranto (d)
Q12356442Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Gabriel Chavet
signature

Gabriel Chavet, né à Digoin le et mort à Paris le , est un espérantiste français.

Alice Roux sa professeur d'allemand, âgée de 28 ans, lui fait découvrir l'espéranto en 1896. Il fonde en le premier club lycéen d'espéranto de France à Louhans[1],[2]. En 1900, alors à Paris, il fonde le Groupe espérantiste de Paris. En 1906, il fonde avec Georges Warnier (1884-1953), qui fut président de l'Union Espérantiste Française, la Librairie de l'Espéranto à Paris.

À la même époque, il fait paraître chez Hachette avec Georges Warnier, Esperanto Manuel, Cours pratique et complet en 15 leçons, ouvrage qui connaîtra de nombreuses rééditions durant les décennies suivantes et sera imprimé à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires.

En sa qualité de secrétaire du mouvement espérantiste international alors basé à Paris, il participe activement à l'organisation des congrès universels d'espéranto de 1906 à 1914[1], dont il rédige notamment les rapports officiels. À la même période il est également secrétaire du Comité Linguistique, organisme précurseur de l'actuelle Académie d'Espéranto, et rédacteur de la Oficiala Gazeto Esperantista, organe officiel du mouvement à cette époque. Pacifiste militant, il est à partir de 1920 secrétaire de la Ligue Internationale de la Paix et de la Liberté dont il rédige le bulletin officiel.

Il est également un membre actif de l'Amicale des rotariens espérantistes dès sa fondation, à laquelle il participe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Centassi (eo), Henri Masson, L'homme qui a défié Babel, L'Harmattan, 2001, p. 247, (ISBN 9782747518086).
  2. «C’était le premier groupe français, si l’on excepte l’éphémère groupe Soissons-Reims. Gabriel Chavet a 16 ans et ses amis, Charles Dannemuller, Adolphe Jaillet et Louis Sixdenier ont le même âge. Cet évènement sera rappelé dans le Progrès de Lyon, édition Saône-et-Loire, le 4 avril 1905.» André Védrine, Cent ans d'Esperanto en Saône-et-Loire et dans la région Rhône-Alpes : 1895-1995, Lyon: A. Védrine, 1996, p. 10.

Liens externes[modifier | modifier le code]