Gabriel Anton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anton.
Gabriel Anton
Portrait de Gabriel Anton
Gabriel Anton (1858-1933)
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ŽatecVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
à Halle (Saale)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité AllemagneVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université de VienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Neurologue (en), neurobiologiste (en), psychiatre et professeurVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université Martin-Luther de Halle-Wittemberg, université de Graz et université Charles de PragueVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de LeopoldinaVoir et modifier les données sur Wikidata

Gabriel Anton, né le à Saaz en Bohême et mort le à Halle an der Saale est un neurologue et psychiatre autrichien. Il est connu principalement pour ses travaux sur les troubles psychiatriques secondaires aux lésions du cortex cérébral et des ganglions de la base.

En 1882 il obtient son doctorat à Prague. En 1887, il se rend à Vienne pour travailler avec Theodor Meynert (1833-1892), qui aura une influence majeure sur sa carrière médicale. En 1891, il s'installe à Innsbruck, où il est professeur de psychiatrie et directeur de la clinique universitaire. Plus tard (1894), il enseigne la même discipline à Graz, et en 1905 il prend la succession de Carl Wernicke (1848-1905) à Halle. Anton est connu pour ses contributions pionnières en neurochirurgie. En collaboration avec les chirurgiens Friedrich Gustav von Bramann (1854-1913) et Viktor Schmieden (1874 -1945), il propose de nouvelles procédures pour le traitement de l'hydrocéphalie, comme la méthode de la table à bascule (Balkenstich) et la ponction sous-occipitale[1].

Il a laissé son nom au syndrome d'Anton-Babinski qu'il a décrit en 1899[2] , avant que Joseph Babinski (1857-1932) n'en complète la description en 1918. Anton a donné une description détaillée et une explication de l'agnosie visuelle et de l'asomatognosie observées dans ce syndrome. L'asomatoagnosie est un phénomène rare dans lequel le patient ignore une partie de son propre corps. En outre, avec Paul Ferdinand Schilder (1886-1940), Anton réalise d'importantes études des mouvements anormaux observés chez les patients atteints de chorée et d'athétose.

Ses principaux travaux[modifier | modifier le code]

  • (de) Störungen im Oberflächenwachstum des menschlichen Grosshirns. Zeitschrift für Heilkunde, Prague, 1888.
  • (de) Hydrocephalus und Gehirndruck. Medizinische Jahrbücher, Wien, 1889.
  • (de) Über den Ausdruck der Gemütsbewegung beim gesunden und kranken Menschen. Psych Wschr, 1900; 2: 165-169.
  • (de) Vier Vorträge über Entwicklungsstörungen beim Kinde. Berlin, 1908.
  • (de) Über krankhafte moralische Abartung im Kindesalter und über den Heilwert der Affekte. avec Fritz Gustav Bramann (1854-1913). Halle 1910.
  • (de) Behandlung der angeborenen und erworbenen Gehirnkrankheiten mit Hilfe des Balkenstiches. avec Fritz Gustav Bramann. Berlin 1913.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Journal of Neurology, Neurosurgery, and Psychiatry 2005 Gabriel Anton’s (1858–1933) contribution to the history of neurosurgery
  2. (de) G. Anton, « Über die Selbstwahrnehmung der Herderkrankungen des Gehirns durch den Kranken bei Rindenblindheit und Rindentaubheit. », Archiv für Psychiatrie und Nervenkrankheiten, Berlin, vol. 32,‎ , p. 86-127

Liens externes[modifier | modifier le code]