Gabriel Albiac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Albiac.
Gabriel Albiac
Gabriel Albiac.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
UtielVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Gabriel Albiac Lópiz, né le 3 mai 1950 à Utiel (province de Valence), est un philosophe et écrivain espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Proche dans sa jeunesse de Louis Althusser dont il fut l'élève, Gabriel Albiac est professeur de philosophie à l'Université Complutense de Madrid depuis 1974. En 1988, il remporte le Prix national de littérature dans la catégorie essai avec son livre La Synagogue vide (traduit en français en 1994). Proche des idées communistes dans les années 1970 et 1980, Gabriel Albiac prend ses distances avec l'extrême gauche au début des annés 1990 pour se rapprocher du libéralisme.

Il participe à l'émission matinale de Federico Jiménez Losantos sur esRadio.

Après avoir écrit dans les quotidiens El País, Diario 16, El Mundo (dont il fut membre du conseil éditorial) et La Razón, il écrit désormais une colonne dans le quotidien conservateur ABC.

Il a publié plusieurs études sur Spinoza et Pascal. Il est aussi un connaisseur de la vie et de l'œuvre de Machiavel. Admirateur de la culture juive, il est un fervent défenseur d'Israël.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Ahora Rachel ha muerto (1994)
  • Últimas voluntades (1998)
  • Palacios de invierno (2003)
  • Blues de invierno (2015)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Louis Althusser, cuestiones de leninismo, 1976.
  • El debate sobre la dictadura del proletariado en el Partido Comunista francés, Madrid, Ediciones de la Torre, 1977.
  • Al margen de "El Capital", 1977.
  • Seis iniciativas comunistas, Madrid, Siglo XXI, 1977.
  • Debate sobre el eurocomunismo, Madrid, Taller de Sociología, 1978.
  • De la añoranza del poder o consolación de la filosofía, 1979.
  • Pascal, Barcanova, 1981.
  • La sinagoga vacía: un estudio de las fuentes marranas del spinozismo, Madrid, Hiperión, 1987. 2e édition augmentée, ed. Tecnos, 2013. Prix national de l'essai en 1988. Publié en français par les Presses Universitaires de France sous le titre La Synagogue vide, 1994.
  • Todos los héroes han muerto, 1989.
  • Adversus socialistas, 1989.
  • Léxico leninista o Pequeño Lenin de bolsillo, 1991.
  • Prologue à Ernest Renan, Averroes y el averroísmo: ensayo histórico, Madrid, Hiperión, 1992.
  • Mayo del 68, una educación sentimental, Temas de Hoy, 1993.
  • Caja de muñecas: figuras de la concepción inmaculada, 1995.
  • Blaise Pascal: pensamientos, préface de Gabriel Albiac, Espasa-Calpe, 1995.
  • Desde la incertidumbre, 2000.
  • La muerte: metáforas, mitologías, símbolos, 1996.
  • Diccionario de adioses, 2005.
  • Contra los políticos, 2007.
  • Sumisiones voluntarias: la invención del sujeto político: de Maquiavelo a Spinoza. Madrid, Tecnos, 2011. (ISBN 978-84-309-5223-6).
  • Blaise Pascal. La máquina de buscar a Dios (Una antología). Madrid, Tecnos, 2013. (ISBN 978-84-309-5923-5).

Autres[modifier | modifier le code]

  • Una adopción en la India, 1997.
  • Otros mundos, recueil d'articles publiés dans El Mundo, 2002.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Rock and roll, Hiperión, 1992

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]