Gabriel Abrantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gabriel Abrantes est un réalisateur américano-portugais vivant à Lisbonne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1984 en Caroline du Nord, il étudie à Cooper Union à New-York puis à l’École Nationale des Beaux-Arts entre 2005 et 2006, puis au Fresnoy (Studio National des Arts Contemporains) en 2007[1]. Ses deux premiers courts, Olympia I et II, sont sélectionnés au festival IndieLisboa en 2009. A History of Mutual Respect reçoit le Léopard d'or dans la catégorie meilleur film court au festival de Locarno en 2010. Il fonde la même année sa société de production A Mutual Respect.

L'œuvre d'Abrantes est reconnue autant dans le milieu du cinéma (son court métrage Taprobana est montré en avant-première à l'édition 2013 de la Berlinale) que dans celui de l'art contemporain (ses films ont notamment été présentés au MIT List Visual Art Center[2], au Centre Pompidou[3] et au Centre d'Art Contemporain de Genève[4]).

En 2014 sort Pan Pleure Pas, long métrage qui rassemble trois de ses précédents courts (Taprobana, Liberdade et Ennui Ennui).

En 2017, Os Humores Artificiais reçoit la mention spéciale du jury Nouvelles Vagues au Festival international du film de La Roche-sur-Yon[5].

Il remporte le Grand prix de la semaine de la critique avec Diamantino au Festival de Cannes 2018[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Olympia I/II (court-métrage)
  • 2008 : Arabic Hare (court-métrage)
  • 2009 : Anelhe City (court-métrage)
  • 2009 : Visionary Iraq (court-métrage)
  • 2009 : Too Many Daddies, Mommies and Babies (court-métrage)
  • 2010 : A History of Mutual Respect (court-métrage)
  • 2010 : Cookie (court-métrage)
  • 2011 : Fratelli (court-métrage)
  • 2011 : Liberdade (court-métrage)
  • 2013 : Ennui ennui (court-métrage)
  • 2013 : Palácios de pena, coréalisé avec Daniel Schmidt (moyen-métrage)
  • 2014 : Taprobana (court-métrage)
  • 2014 : Pan pleure pas
  • 2016 : Os Humores artificiais (court-métrage)
  • 2018 : Diamantino, coréalisé avec Daniel Schmidt

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gabriel Abrantes - Festival Scope: Festivals on Demand for Film Professionals World Wide », sur www.festivalscope.com (consulté le 27 avril 2015)
  2. « List Projects: Gabriel Abrantes », sur MIT List Visual Arts Center (consulté le 27 avril 2015)
  3. « L'évènement Focus Gabriel Abrantes - Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr (consulté le 27 avril 2015)
  4. « Gabriel Abrantes », sur Centre d'Art Contemporain de Genève (consulté le 27 avril 2015)
  5. http://www.fif-85.com/fr/palmares
  6. Clarisse Fabre, « Cannes 2018 : « Diamantino », Grand Prix de la Semaine de la critique », sur Le Monde, (consulté le 17 mai 2018).