Gabino Bugallal Araújo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gabino Bugallal Araújo
Illustration.
Gabino Bugallal en 1919.
Fonctions
Député du Congrès espagnol
(pour les districts de Pontevedra, Orense et Alicante)

(41 ans, 5 mois et 8 jours)
Élection 4 avril 1886 (es)
Réélection 1er février 1891 (es)
5 mars 1893 (es)
5 avril 1896 (es)
16 avril 1899 (es)
19 mai 1901 (es)
30 avril 1903 (es)
10 septembre 1905 (es)
21 avril 1907 (es)
8 mai 1910 (es)
8 mars 1914 (es)
9 avril 1916 (es)
24 février 1918 (es)
1er juin 1919 (es)
19 décembre 1920 (es)
29 avril 1923 (es)
Législature De la Ve à la XXIe législature
Président du Conseil des ministres d’Espagne

(5 jours)
Monarque Alphonse XIII
Législature XXe législature de la Restauration
Prédécesseur Eduardo Dato e Iradier
Successeur Manuel Allendesalazar y Muñoz de Salazar
Ministre de l’Instruction publique
et des Belles-lettres

(4 mois et 15 jours)
Président du Conseil Raimundo Fernández Villaverde y García del Rivero
Prédécesseur Manuel Allendesalazar y Muñoz de Salazar
Successeur Lorenzo Domínguez Pascual (es)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Ponteareas (Espagne)
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Nationalité Espagnole
Parti politique Parti conservateur
Profession Avocat

Gabino Bugallal Araújo, deuxième comte de Bugallal, né le à Ponteareas, sous la Restauration absolutiste espagnole, mort le à Paris, en France, est un homme d'État et un jurisconsulte espagnol, président intérimaire du Conseil des ministres espagnol, et plusieurs fois ministre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Après des études de droit, il travaille comme avocat, tout en commençant une carrière politique en parallèle à partir du , quand il devient membre du Congrès des députés ; il quittera ce poste parlementaire jusqu’au , près de 40 ans, élu dans les circonscriptions électorales de Pontevedra, d’Orense et d’Alicante[1].

Ministre[modifier | modifier le code]

Chef de gouvernement[modifier | modifier le code]

Après l’assassinat, le , du chef du gouvernement, Eduardo Dato Iradier, devant le parlement de Madrid par trois anarchistes catalans, celui qui était ministre de l’Intérieur sous le précédent cabinet devient président du Conseil des ministres et forme un gouvernement intérimaire.

Fin de vie[modifier | modifier le code]

À partir du , le comte de Bugallal devient membre de l’Académie royale des sciences morales et politiques, où il occupe le fauteuil 11[2]. À l’occasion de son discours inaugural le , le 103e de l’histoire, le nouveau membre traite de l’inviolabilité parlementaire[3].

Il est également membre de l’Académie royale galicienne[4].

Comme les hommes politiques les plus importants de Pontevedra, sa ville natale lui rend hommage en érigeant en 1956 un monument, qui, situé dans les jardins de la mairie, porte son nom[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Fiche détaillant les mandats parlementaires de « Bugallal Araújo, Gabino » sur le site du Congrès des députés [lire en ligne (page consultée le 13 juin 2014)]
  2. (es) Fiche détaillant les membres historiques sur le site de l’Académie royale des sciences morales et politiques [lire en ligne (page consultée le 13 juin 2014)]
  3. (es) Fiche détaillant les discours prononcés par les membres de l’Académie royale des sciences morales et politiques sur son site [lire en ligne (page consultée le 13 juin 2014)]
  4. (es) « Sección Oficial », Boletín de la Academia Gallega, La Coruña, Real Academia Gallega, no 139,‎ , p. 18-19 (ISSN 1130-7714, lire en ligne, consulté le 11 juin 2014)
  5. (gl) « Gabino Bugallal fue el superministro ponteareano », La Voz de Galicia,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]