Gaëlle Obiégly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gaelle Obiégly
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
ChartresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Gaelle Obiégly, née le à Chartres, est une romancière française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle grandit en Beauce[1]. Puis elle échoue à étudier l’histoire de l’art dans une université à Paris. Elle part en vacances en 1993 aux États-Unis, voyage par lequel débute son expérience littéraire. Elle est alors liée au poète et photographe Ira Cohen (en). À la fin des années 1990, elle entame des études de LEA. Son premier roman se passe en Russie. En 2004, elle se lie à l’artiste autrichien Pierre Weiss. Ils fondent WO et entreprennent des travaux littéraires et plastiques [2]. Elle est actrice de la plupart des films de Pierre Weiss [3]. Elle exerce divers métiers qui lui inspirent certains textes, pratique le bénévolat. En 2014-2015, elle est pensionnaire à la Villa Médicis.

Évolution littéraire[modifier | modifier le code]

Deux de ses livres procèdent du rapport au monde dont ils témoignent. La subjectivité changeante qui soutient cette relation donne matière pour chacun de ses textes à un renouvellement formel. Celui-ci emprunte à divers genres et disciplines artistiques. Par exemple, dans La Nature les éléments identifiables de la vie personnelle de l'auteur sont camouflés par l’article indéfini et sa répétition. La romancière choisit "pour héroïne la figure multiple, changeante, jamais nommée, d'"une femme", donc, affublée tout au long du texte de son article indéfini, sorte d'inamovible sac à main grammatical qui lui donne, à chaque nouvelle apparition, un même air d'étrangeté jubilatoire" [4]Encore plus manifeste dans son musée des valeurs sentimentales, le formalisme de Gaelle Obiégly a pour fonction de dépersonnaliser le propos. Ce qui se prononce, alors, n’est plus un « je » mais une subjectivité impersonnelle.

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Périodiques[modifier | modifier le code]

  • Demeurée. Les Chroniques Purple
  • L'homme Jasmin. Nowiswere. issue 9.
  • 93. Nowiswere. issue 11.
  • Dates, lieux. Purple Journal. Numéros 2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13. http://purple.fr/archives/
  • Une genèse. NRF. no 605
  • Le monologue intérieur. Livre d'artiste sur Josh Müller. (ISBN 978-3-200-03371-9)
  • Personne. Les cahiers Artaud. no 2
  • Besoin. Possession immédiate. no 2

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La Nuit rêvée de ... Gaëlle Obiégly », sur franceculture.fr, .
  2. Dont la réalité s'impose. Film de Pierre Weiss. 2014
  3. Quel jugement devrais-je craindre? de Pierre Weiss. 2009
  4. Article de Fabrice Gabriel. Les Inrockuptibles. 2 mai 2007
  5. « GAËLLE OBIEGLY La Nature », sur liberation.fr, (consulté le ).
  6. « Gaëlle Obiégly - Mon prochain », sur lemouv.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]