Gaëlle Mignot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gaëlle Mignot
Description de cette image, également commentée ci-après
Fiche d'identité
Naissance (32 ans)
à Périgueux (Dordogne)[1]
Taille 1,56 m
Surnom Truffe[2]
Position Talonneur
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
SA Trélissac
US Neuvic
CA Salon-la-Tour
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2008-2017
2017-2018
2018-
Montpellier HR
Richmond
Montpellier HR
? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2010-Drapeau : France France69 (?)[3]

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 28 août 2017.

Gaëlle Mignot, née le à Périgueux, est une joueuse internationale française de rugby à XV, occupant le poste de talonneur en club avec Montpellier et en Équipe de France de rugby à XV féminin[4],[5]. Elle devient capitaine de l'équipe de France lors du Tournoi des Six Nations 2014. Elle travaille également au service « Actions Jeunesse » du club héraultais[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle commence le rugby à l'âge de sept ans aux côtés de son cousin au SA Trélissac[7], avant de partir jouer en Corrèze puis d'intégrer le Montpellier RC en 2007[8].

Elle fait partie de l'équipe de France de rugby à XV féminin disputant la coupe du monde 2010[9]. Elle honore sa première cape internationale en équipe de France le contre l'Écosse lors de cette coupe du monde.

En 2013, Gaëlle Mignot termine deuxième du Tournoi des Six Nations avec les Bleues, puis elle est championne de France pour la première fois avec son club, Montpellier[10],[11].

Le , elle participe à la victoire 19 à 15 au stade du Hameau à Pau face à l'Irlande qui permet à l'équipe de France de réaliser le Grand Chelem — cinq victoires en cinq rencontres — lors de l'édition du Tournoi[12]. Le , elle est à nouveau championne de France avec Montpellier à Arnas, en battant l'AC Bobigny (29-19)[13],[14].

Elle est nommée deux années de suite par World Rugby pour le titre de meilleure joueuse de l'année, en 2015[15] et en 2016[16].

En 2017, elle est retenue dans le groupe pour disputer la Coupe du monde de rugby à XV en Irlande[17]. Au cours de la compétition, que la France termine à la troisième place, elle inscrit deux essais. Après cette compétition, elle cède le brassard de capitaine à Gaëlle Hermet.

Elle est membre du bureau de Provale, le syndicat des joueurs de rugby professionnels du au . Elle est d'abord adjointe auprès du trésorier Pierre Rabadan[18] puis la trésorière du syndicat de 2015 à 2019.

En 2017, elle quitte le Montpellier Hérault rugby pour rejoindre le club anglais de Richmond et ainsi disputer le championnat d'Angleterre de rugby à XV, premier championnat professionnel féminin[19]. Après une saison en Angleterre, elle revient au Montpellier Hérault rugby[20].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Gaëlle Mignot (à droite, de face, avec le bras gauche en écharpe) avec le MHR : tour d'honneur pour le titre 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Portrait de Gaëlle Mignot », sur www.sowhat-magazine.fr, (consulté le 30 septembre 2014)
  2. « Gaëlle Mignot », sur coupesdumondederugbyfeminin.franceserv.com (consulté le 3 octobre 2014)
  3. « Toutes les sélections », sur www.ffr.fr (consulté le 10 octobre 2018)
  4. « Montpellier, terre de bleues », sur www.midilibre.fr, (consulté le 15 mars 2014).
  5. « Avec l'accent montpelliérain », sur www.lequipe.fr, (consulté le 2 juin 2014).
  6. « Rugby Développement », sur www.montpellier-rugby.com (consulté en 1e février 2014).
  7. « Qui est Gaëlle Mignot, capitaine de l'équipe de France de rugby ? », sur www.telestar.fr, 17 août 2017 (consulté le 28 août 2017).
  8. « Que devient Gaëlle Mignot, l’ancienne capitaine de l’équipe de France ? », sur actu.fr, (consulté le 2 février 2019)
  9. « Elles seront 24 », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 28 décembre 2017)
  10. « L'envol des coccinelles », sur 20minutes.fr, (consulté le 31 mai 2014).
  11. « Rugby féminin : les joueuses de Montpellier championnes de France », sur midilibre.fr, (consulté le 31 mai 2014).
  12. « Le Grand Chelem pour les Bleues », sur www.lequipe.fr, (consulté en 1e mai 2014).
  13. « Montpellier conserve son titre », sur midilibre.fr, (consulté en 1e mai 2014).
  14. « Coccs 29 – 19 Bobigny : championnes de France », sur montpelliersports.fr, (consulté le 9 octobre 2014).
  15. « Gaëlle Mignot joueuse de l'année ? », sur www.lequipe.fr, 18 août 2015 (consulté le 28 août 2017)
  16. « World Rugby : Gaëlle Mignot nominée ! », sur www.ffr.fr, 7 novembre 2016 (consulté le 28 août 2017).
  17. « France féminines : Le groupe pour la Coupe du monde », sur www.ffr.fr, Fédération française de rugby, (consulté le 13 juin 2017).
  18. « Robins Tchale-Watchou élu président de Provale », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 17 mars 2017)
  19. « Gaëlle Mignot part en Angleterre », sur www.rugbyrama.fr, Rugbyrama, (consulté le 27 septembre 2017).
  20. Baptiste Corvey-Biron, « Gaëlle Mignot, le rugby dans le sang », sur dicodusport.fr, (consulté le 10 octobre 2018).
  21. « Média Guide, France féminines, Tournoi des 6 nations 2014 », sur ffr.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :