Gaëlle Bélem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gaëlle Bélem
Image dans Infobox.
Gaëlle Bélem en 2020.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Professeur de latin et d'histoire-géographie
Écrivaine
Autres informations
Genre artistique
Distinctions
Œuvres principales

Gaëlle Bélem, née en à Saint-Benoît (La Réunion), est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaëlle Bélem naît en 1984 à Saint-Benoît, et grandit dans une famille modeste[1]. Elle écrit depuis l'âge de douze ans[2].

Elle étudie en classes préparatoires littéraires au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse de 2002 à 2005, puis intègre l'université Paris I Panthéon-Sorbonne en 2005 avant d'aller à l'École pratique des hautes études[1].

En 2009 elle devient professeure d'histoire-géographie en Île-de-France[1]. De retour à La Réunion, elle continue d'exercer le métier de professeure (de latin et d'histoire-géographie) d'abord au collège puis au lycée[2]. Elle enseigne aussi en centre de détention[1] et est également juge assesseur au tribunal pour les mineurs[2].

En 2020 elle publie son premier roman[3]. Elle est la première femme réunionnaise dont le roman est publié aux éditions Gallimard[1].

Le roman, Un monstre est là, derrière la porte, reçoit le grand prix du roman métis 2020 ainsi que le prix André-Dubreuil du premier roman[4],[5]. Il a été finaliste du prix des cinq continents de la francophonie la même année.

Il raconte avec humour l'histoire d'une jeune fille qui grandit dans une famille pauvre et dysfonctionnelle à Saint-Benoît, mais ce n'est pas un roman autobiographique[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Gaëlle BÉLEM », sur La Réunion des Livres (consulté le )
  2. a b c et d Cécile Baquey, « Un monstre est là, derrière la porte, le roman au titre prémonitoire de la Réunionnaise Gaëlle Bélem », Outre-mer La Première, 29 mai 2020.
  3. Corinne Renou-Nativel, « Gaëlle Bélem, une île au bord du monde », La Croix, 15 avril 2020.
  4. « Prix André Dubreuil du 1er roman », sur www.sgdl.org (consulté le )
  5. « Littérature : La réunionnaise Gaëlle Belem déjà lauréate du Roman Métis, remporte le prix André Dubreuil », sur Imaz Press Réunion, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]