Gaël Métroz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gaël Métroz
Description de l'image Gaël Métroz.jpg.
Naissance (43 ans)
Liddes, canton du Valais, Suisse
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Profession Réalisateur
Directeur de la photographie

Gaël Métroz, né le à Liddes, est un réalisateur de cinéma suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses études de littérature, de philosophie et d’histoire de l’art à l'université de Lausanne, Gaël Métroz est acteur et auteur[réf. nécessaire].

Il obtient en 2003 le Premier prix littéraire suisse du Concours international de la nouvelle et reçoit en 2004 le Prix de la Sorge pour sa nouvelle MAT[réf. nécessaire]. La même année, il est sélectionné pour le prix du jeune écrivain francophone et assume l’écriture ainsi que la mise en scène de la pièce de théâtre L’Enfant déchu[réf. nécessaire].

Depuis 2004, Gaël Métroz voyage en qualité de journaliste. Il publie ses carnets de route à la télévision, à la radio, ainsi que dans la presse écrite[réf. nécessaire].

Depuis 2008, il se consacre à la réalisation de son premier long métrage cinéma Nomad’s Land – Sur les traces de Nicolas Bouvier, qui reçoit le « Golden Gate Award » au Festival international du film de San Francisco. Son documentaire Sâdhu est sorti[Quand ?] dans les salles européennes (France, Allemagne, Italie, Autriche)[1],[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2021 : Noces Maliennes (documentaire)[3],[4].
  • 2012 : Sâdhu (documentaire cinéma)[2].
  • 2010 : Kalash, les derniers infidèles du Pakistan (documentaire).
  • 2008 : Nomad's Land - Sur les traces de Nicolas Bouvier (documentaire cinéma)[5].
  • 2008 : L'Afrique de Rimbaud (documentaire).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Publikumpreis, Filmfest Eberwalde, Allemagne, 2011
  • Grand prix, Festival du curieux voyageur, St Etienne, France, 2011
  • Grand Prize for anthropology, à Sichuan, Festival of Qinghai, Chine, 2010
  • Prix du public, Rassegna Internazionale Cinema Archeologico, Italie, 2010
  • Best Director, à Sichuan, Festival of Qinghai, Chine, 2010
  • Golden Gate Award au San Francisco International Film festival, USA, 2009
  • Prix du public, Festival Planeta 2009, Mexico
  • Premier prix Nicolas Bouvier, 2008 dans la catégorie « Jeune journaliste »[6]
  • Prix de la Sorge, 2004
  • Premier prix du concours international de la nouvelle, 2003

Références[modifier | modifier le code]

  1. « "Je voulais que le spectateur soit au plus proche de Suraj" », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Sandrine Marques, « "Sâdhu" : entre carnet de voyage et manuel de spiritualité », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) ifox, « Noces Maliennes », sur Epyc Films (consulté le )
  4. « EPYC Films on Vimeo », sur vimeo.com (consulté le )
  5. « Gaël Métroz revient, après "Nomad's Land", avec "Sâdhu" », Radio télévision suisse,‎ (lire en ligne)
  6. Patrick Lenormand, « Valentin Emery lauréat du « Prix 2017 du Meilleur Jeune Journaliste » », Centre de formation au journalisme et aux média,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]