Gaël (prénom)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaël.

Gaël — avec un tréma sur la lettre e — est l’écriture francisée du prénom masculin breton Gael.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Gael vient du nom attribué aux peuples préhistoriques établis en Irlande et en Écosse à partir du VIe siècle av. J.-C. et connus sous le nom de Gaels, aussi couramment appelés Celtes[1]. Le nom Gael a été adopté en 1810 à partir du gaélique écossais Gaidheal (en irlandais Gael et vieil irlandais Goidhel-Goídeleg) pour désigner un montagnard (EOD). Gael ou Goídeleg ont d'abord été utilisés comme un terme générique pour décrire les habitants d’Irlande[2].

Au VIIe siècle en France, saint Judicaël (~590-†~650) s’est retiré dans l’abbaye celtique Saint-Jean de Gaël à l'orée de la forêt de Brocéliande près de Gaël en Ille-et-Vilaine et était réputé comme un seigneur généreux pendant toute la durée de son règne. Les contractions de prénom étant courantes en breton, on a peut alors penser que Gaël est un diminutif de Judicaël[1] et en suivant l’étymologie celtique, il signifirait « le généreux » ou « la généreuse » au féminin en référence au saint.

Le prénom Gaël est composé de maël signifiant « prince » et de gwenn qui signifie « blanc », ce prénom signifie donc « prince blanc » ou « princesse blanche » au féminin[3][réf. insuffisante].

Variantes[modifier | modifier le code]

Il a pour diminutifs masculins Gaëlic et Gaëlig, et pour formes féminines Gaëla, Gaëlane, Gaële, Gaëll, Gaëlla, Gaëllane et Gaëlle[1].

Date de fête[modifier | modifier le code]

Il est principalement fêté le 17 décembre comme Judicaël[4].

Il est parfois lié aux noms des saints bretons Gwenaël, fêté le 3 novembre, et Judicaël, fêté le 16 décembre dans le calendrier breton.

Popularité du prénom[modifier | modifier le code]

Au début de 2010, plus de 30 000 personnes étaient prénommées Gaël en France. C'est le 193e prénom le plus attribué au siècle dernier dans ce pays, et l'année où il a été attribué le plus est 1981, avec un nombre de 1 103 naissances[5].

Pour le prénom Gaëlle, ce sont près de 59 000 personnes qui étaient prénommées ainsi en France. C'est le 170e prénom le plus attribué au siècle dernier dans ce pays, et l'année où il a été attribué le plus est 1982, avec un nombre de 3 232 naissances[6].

Personnes portant ce prénom[modifier | modifier le code]

Pour voir tous les articles concernant les personnes portant les prénoms Gaël et Gaëlle, consulter les pages commençant par Gaël et Gaëlle.

Gaël[modifier | modifier le code]

Gaëla[modifier | modifier le code]

Gaëlle[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse, , 675 p. (ISBN 978-2-03-583728-8), p. 260.
  2. (en) « Gael », sur Online etymology dictionary (consulté le 6 octobre 2015).
  3. Prénom Gaelle : Signification, origine, fête
  4. Voir saint Judicaël sur Nominis.
  5. MeilleursPrénoms.com
  6. MeilleursPrénoms.com