GVEP international

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

GVEP International (Global Village Energy Partnership) est une organisation à but non lucratif qui œuvre à augmenter l’accès à l’énergie moderne et à réduire la pauvreté dans les pays en développement[1].

GVEP travaille avec les entreprises énergétiques locales pour agir sur cet énorme problème là où les interventions des États ou des services publics sont vaines. L'ONG contribue à l’établissement et au développement de petites et moyennes entreprises énergétiques dans les zones rurales et périurbaines afin qu’elles puissent réaliser un accès durable à une énergie propre et améliorer la qualité de la vie de millions de personnes dans les pays en développement. Pour cela, l'ONG apporte aux entreprises énergétiques les ressources appropriées dont elles ont besoin pour croître et se développer telles que les technologies, les compétences, le capital et le réseau de distribution[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Global Village Energy Partnership (GVEP) a été établi lors du sommet de la Terre de 2002 à Johannesburg[3]. Sa mission était d’augmenter l’accès aux services énergétiques modernes pour réduire la pauvreté dans les pays en développement dans le monde – cet objectif est toujours d’actualité.

En 2006, GVEP est devenue une organisation caritative enregistrée au Royaume-Uni (No. 1119168)[1]. Depuis, l'ONG dit avoir contribué à changer la vie d’environ un million de personnes en leur procurant un accès à une énergie propre.

L'approche de GVEP[modifier | modifier le code]

GVEP International pense que des solutions entrepreneuriales sont essentielles pour répondre aux besoins énergétiques des populations des pays en développement.

Les gouvernements peuvent apporter leur soutien aux importants services publics à travers des politiques efficaces et incitatives mais l’extension des réseaux électriques dans les zones rurales n’est pas souvent rentable. Seulement 40 % de la nouvelle fourniture d’énergie nécessaire pour un accès universel se fera probablement par l’extension du réseau. Les petites énergies autonomes renouvelables peuvent répondre plus efficacement aux besoins énergétiques des communautés rurales. C’est pourquoi les 60 % restants de la solution relèvent du domaine naturel des petites et moyennes entreprises. C’est dans ce secteur qu’intervient GVEP. Nous aidons les entreprises locales à avoir un accès durable à une énergie propre et à améliorer la qualité de vie de milliers de personnes[2].

Programmes & Concours[modifier | modifier le code]

GVEP International travaille dans 19 pays où elle gère des programmes et autres concours[4].

En Afrique[modifier | modifier le code]

DEEP[modifier | modifier le code]

GVEP International a mis en place le Programme de développement d'entreprises énergétiques (DEEP) en 2008. D'une durée de cinq ans, ce programme soutient des micro et petites entreprises dont l'activité principale est de fournir un accès à des services ou produits énergétiques modernes au 1,8 million de personnes qui vivent dans les zones rurales et péri-urbaines de pays d'Afrique de l'Est comme le Kenya, l'Ouganda et la Tanzanie.

DEEP apporte son expertise à des entrepreneurs dans plusieurs domaines tels que les services de rechargement de téléphones mobiles grâce à l'énergie solaire, les fours améliorés, la production de briquettes et de charbon durable, la construction de digesteurs à biogaz, la vente de lampes solaires, etc.[5]

ESME[modifier | modifier le code]

Le programme de soutien aux PME du secteur énergétique (ESME) est porté par la Banque mondiale et GVEP. Il a pour vocation de permettre à ces entrepreneurs d'accéder à une formation, au financement et à l'investissement. Le programme est ouvert à six pays : Rwanda, Ouganda, Tanzanie, Mali et Sénégal.

GVEP se charge de la mise en œuvre de ce programme. L'ONG travaille en étroite coopération avec les agences gouvernementales pour identifier les moyens d’accroître l’implication du secteur privé en réponse à la demande énergétique. Le programme ESME cible les opérateurs et les développeurs de mini-réseaux, de petite hydraulique, de biomasse et de biogaz pour la production d’électricité et le développement du marché solaire photovoltaïque mais aussi l’utilisation productive de l’énergie en stimulant les activités génératrices de revenus[5].

En Amérique Latine et dans les Caraïbes[modifier | modifier le code]

IDEAS[modifier | modifier le code]

En mars 2009, GVEP International a lancé une compétition internationale en Amérique latine et aux Caraïbes. L’objectif de ce concours IDEAS d’innovation énergétique est de soutenir des sociétés et organisations qui contribuent à la promotion et à la croissance des énergies renouvelables. Le but du concours est de transformer les idées soumises en entreprises énergétiques commercialement viables. La seconde édition du concours devrait être lancée courant 2012[6].

Accès à la finance[modifier | modifier le code]

Fonds de garantie de l’emprunt[modifier | modifier le code]

En 2010, GVEP International a initié un fonds de garantie de l’emprunt, destiné à faciliter l’accès des micro-entreprises et PME du secteur de l'énergie au financement d’investissement en les mettant en relation avec des institutions financières. Le fonds de garantie de l’emprunt permet à ces entreprises de développer leur activité énergétique, et aussi aux institutions financières d’initier des programmes de financement de produits énergétiques. L’objectif initial était le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda, mais le programme vise à établir une méthodologie applicable à d’autres pays africains[7].

Fonds d’accès à l’énergie[modifier | modifier le code]

À travers sa filiale commerciale EAF (Energy Access Finance), GVEP International s’est récemment associée à un gestionnaire de fonds d’investissement pour créer un fonds d’investissement à fort impact, destiné à développer l’énergie propre en Amérique latine, dans les Caraïbes et en Afrique subsaharienne. Le fonds visera particulièrement les PME qui favorisent l’accès à des énergies propres et renouvelables[7].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]