GSF (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

GSF
logo de GSF (entreprise)
illustration de GSF (entreprise)
Le siège administratif du groupe GSF.

Création 1963 à Paris
Dates clés 1978 : installation du siège à Sophia Antipolis
Fondateurs Jean Louis Noisiez
Forme juridique SAS
Slogan Un autre regard sur les services
Siège social Biot
Drapeau de France France
Activité Propreté et services
Filiales GSF MERCURE (d) et GSF SATURNE (d)
Effectif 35 600 (2019)
Site web www.gsf.fr

Chiffre d'affaires 940 millions d'euros (2019)

GSF Propreté & Services (acronyme de Groupe Services France) est un acteur du secteur de la propreté et des services associés en France, au chiffre d'affaires de 940 millions d'euros. Créé en 1963 par Jean Louis Noisiez, son actuel Président fondateur, le groupe emploi 35 600 collaborateurs, répartis sur le territoire national en 24 filiales et 126 établissements.

Histoire[modifier | modifier le code]

GSF est né d'une structure familiale qui bénéficie d’une progression constante depuis plus de cinquante ans. Sa croissance est basée sur l’auto-développement et une totale indépendance financière, le Groupe n'ayant jamais été coté en bourse[1]. Créé au début des années 1960 dans un petit bureau parisien, GSF a développé son réseau partout en France à partir de 1967 en misant sur la proximité. En 1975, 10 sociétés de production sont créées. En 1978, le siège administratif de l’entreprise est installé à Biot sur le territoire de la technopole Sophia Antipolis.

Le déploiement de GSF à l’international a commencé en 1983 au Canada et s'est étendu aux États-Unis à partir de 1987. Le groupe est également présent en Angleterre depuis 1988, en Espagne depuis 1998 et à Monaco.

Activités et prestations[modifier | modifier le code]

GSF est le quatrième groupe français en matière de propreté et nettoyage industriel en 2015 [2].

Son activité englobe plusieurs domaines. GSF assure l’hygiène et la propreté dans l'agroalimentaire, le tertiaire, les centres commerciaux, les aéroports et de nombreux sites industriels. Son activité s’est également développée dans les milieux sensibles, avec une présence dans la santé (hôpitaux, industries pharmaceutiques, salles blanches) et le nucléaire (intervention dans des centrales et radioprotection)[3],[4].

Depuis 2011, le groupe diversifie son activité en intervenant sur les services associés, notamment dans la logistique, la manutention ou la maintenance de bâtiments[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « GSF : une croissance maitrisée au service des salariés », sur Les Echos Executives (consulté le 12 août 2020).
  2. http://www.services-proprete.fr/Classement-entreprises-proprete
  3. « Propreté : GSF veut investir les secteurs sensibles de la santé et l’aéroportuaire », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le 12 août 2020).
  4. Christelle Lefebvre, « GSF propreté signe avec une centrale EDF », sur nicematin.com (consulté le 12 août 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]