GRRIF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
GRRIF
Description de l'image Logo-GRRIF.png.
Présentation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Siège social Rue du Marché 3
CH-2800 Delémont
Propriétaire Arc FM SA
Slogan déchiRRe ta RRoutine
Langue Français
Statut SA
Site web www.grrif.ch
Historique
Création
Diffusion hertzienne
AM Non Non
FM Oui Oui
RDS Oui Oui [_GRRIF__]
DAB+ Oui Oui
Satellite Non Non
Diffusion câble et Internet
Câble Oui Oui
ADSL Oui Oui
Streaming Oui Oui
Podcasting Oui Oui

GRRIF (Arc FM SA) est une radio privée suisse qui diffuse en FM dans l’Arc jurassien (Nord-Vaudois, canton de Neuchâtel, région biennoise, Jura bernois et canton du Jura) depuis , et en DAB+ dans toute la Suisse romande depuis . Ses studios sont situés à Delémont. Elle appartient au groupe de Pierre Steulet, patron de BNJ FM[1], composée de RFJ, RTN et RJB. Ses programmes comprennent 90 % de musique, de style rock, pop et alternatif.

Historique[modifier | modifier le code]

Les bases administratives[modifier | modifier le code]

GRRIF est née d’une décision fédérale de redéfinir les zones de desserte des radios privées de Suisse[2]. Deux concessions étaient disponibles dans la zone de l'Arc jurassien[3] ; la première, avec quote-part de la redevance, a été attribuée à BNJ FM et compte les programmes RTN, RFJ et RJB ; la seconde, sans droit à la redevance, a été accordée en automne 2008 au projet Arc FM[4],[5],[6] base du programme GRRIF, mené également par le groupe BNJ FM. À la suite du recours d’un concurrent, le Tribunal administratif fédéral a définitivement accordé la concession à Arc FM SA en [7].

La création des programmes[modifier | modifier le code]

GRRIF a commencé à émettre le [8], soit deux ans après le feu vert des autorités fédérales. Durant ce laps de temps, les infrastructures techniques ont été mises en place ; la géographie de la région, faite de montagnes et de vallées, nécessitait l’implantation de nombreux émetteurs afin de couvrir un maximum des 390 000 habitants de la zone de concession[9]. On en recensait 19 au printemps 2014, sans tenir compte des installations dans certains tunnels autoroutiers. Parallèlement, un directeur d’antenne et rédacteur en chef a été nommé en la personne de Cédric Adrover pour prendre en charge la création des programmes. Il s’est entouré de huit personnes, expérimentées ou débutantes : des animateurs, des journalistes et un programmateur musical.

Le lancement[modifier | modifier le code]

Deux mois avant la mise en ondes, l’équipe de GRRIF a lancé une opération de teasing[10] qui misait sur la curiosité du public, avec notamment l’affiche d’un faux festival, placardée dans toute la région, et laissant entendre l’arrivée prochaine d’artistes représentatifs de la programmation musicale de la future radio. Jouant de l’orthographe du nom de la station, le matériel promotionnel double régulièrement les « R » ; ainsi, le slogan récurrent de la campagne et de la radio est : « DéchiRRe ta RRoutine ». La conférence de presse annonçant officiellement le lancement d’un nouveau programme radio a eu lieu le , un peu moins de deux semaines avant la première prise d’antenne.

Style de la radio[modifier | modifier le code]

GRRIF s'est fixé pour objectif d'être une alternative aux stations régionales préexistantes, RTN, RJB et RFJ, historiquement basées sur l’information de proximité et les hits musicaux. Elle vise un public plus jeune. GRRIF cherche également à se distinguer des autres radios par le ton très libre de ses interventions, y compris dans les rendez-vous d’information[8]. Sur son site internet, GRRIF décrit sa programmation musicale comme « ouverte mais exigeante, oscillant entre rock, électro, indie, reggae, hip-hop, soul et blues. Elle puise sans vergogne dans le répertoire de ces 70 dernières années. »[11]

Premières audiences[modifier | modifier le code]

Les premiers chiffres officiels d’audimat sont ceux du deuxième semestre 2012, le premier ayant été incomplet. Selon la société Mediapulse SA, chargée par la Confédération de mesurer la consommation de radio et de télévision en Suisse, GRRIF compte alors 36 000 auditeurs sur l'ensemble de la Suisse (le cumul des régions alémanique et romande est rendu nécessaire par la présence, dans la zone de diffusion, de Bienne, considérée par Mediapulse comme alémanique)[12].

Extension à la Suisse romande via la technologie DAB+[modifier | modifier le code]

GRRIF est l’un des programmes du second bouquet numérique de Suisse romande, diffusé via la technologie DAB+ dès le [13],[14]. Les 22 sites de diffusion du canal 10b permettent à la station de couvrir l’essentiel de la Suisse francophone.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]