GL Trade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en.

GL Trade
Image illustrative de l'article GL Trade

Création Juin 1987
Disparition 1er février 2009
Personnages clés Louis Christophe Laurent et Pierre Gatignol
Forme juridique Société anonyme
Activité Éditeur de logiciels financiers
Produits GLWin, Tradix, Clervision, Ubix
Société mère SunGard
Effectif 1 300
Site web http://www.gltrade.com

Chiffre d’affaires 203,2 millions d'euros

GL Trade est une entreprise de logiciels financiers.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1987, la société est créée en mai 1987 sous forme de SARL au capital de 50 000 francs par trois associés puis quatre dès 88. Gérant: Jean-Luc Wibaux. La société avait pour objet la vente de logiciels aux agents de change de la place de Paris, agissant sur le marché des options sur actions qui ouvrait en Septembre 1987. La société s'appelait alors GL services financiers SARL. Son siège était situé dans le studio parisien d'un des fondateurs. Les développeurs du logiciel initial étaient issus de Centrale Lille et personne ne s'est rémunéré pendant un an environ. L'application a vite nécessité d'être alimentée par des cours de bourse en temps réel pour permettre un calcul rapide des fourchettes de prix pour les market makers. Le service de diffusion de la SBF, la SDIB a fourni un accès à ses données exclusives sous forme numérique, par lien téléphonique et Modems 1200 bauds. Une convention de partenariat a été conclue avec Jussieu Paris VII pour héberger le centre serveur initial et employer progressivement les ingénieurs informaticiens formés par l'université.

En 1992, l'entreprise se rapproche avec la SBF. La preuve commerciale étant faite que les logiciels de la gamme GL services financiers surclassaient les logiciels de la place, la Société des Bourses Françaises, dont le capital était détenu par les propres clients de GL, a racheté 51% des actions, lui revendant au passage la SDIB sa filiale spécialisée dans la diffusion des cours de bourse. En 1993, GLWin est créée puis en 1995, c'est au tour du réseau GL NET.

En 1996, GL Trade acquiert Servisen et ouvre sa 1re implantation à l’étranger à Londres. En 1997, GL Trade élargie sa gamme de produits au multimédia avec le rachat à 80 % de Chronobourse, rebaptisé GL multimedi@.

En 1998, GL Trade ouvre son capital à Reuters (33,5 %) et ouvre une filiale en Allemagne et aux États-Unis. En 1999, l'entreprise ouvre une filiale à Singapour et élargie son offre produits au middle-office avec le rachat de la société FL Software à Londres et du produit Ténor en France. Puis en 2000, elle ouvre des filiales à Hong Kong, en Hollande, en Espagne, en Australie et en Suisse. En 2001, c'est au tour de l'ouverture des filiales de Tokyo, Milan et Bruxelles. En parallèle, son offre s'élargie de produits dans l’Order Management System avec la reprise de la société Finsoft à Hong Kong.

En 2002, GL Trade ouvre une filiale en Afrique du Sud (Johannesburg), en Suède (Stockholm) et au Canada (Toronto), et d’un bureau au Portugal (Lisbonne). Elle acquiert également la société CGI Information Systems and Management Consultants au Japon.

En 2003, elle ouvre un bureau à Genève en Suisse, puis acquiert 4D Trading : outil d’analyse graphique en 3 dimensions, ainsi que de Misys STS présente à Londres, à Tokyo et Hong Kong et prend une prise de participation dans Logic Invest, une base de données OPCVM.

En 2004, GL Trade acquiert Ubitrade, fournisseur de solutions de négociation électronique et de back office. Ubitrade a son pôle de recherche et développement à Tunis. La même année, GL Trade acquiert aux États Unis de la société Davidge, spécialiste des outils de front et de middle office sur les marchés Actions et Options américains. La même année, elle ouvre un bureau à Séoul en Corée et acquiert Iris Group aux Pays Bas, présente dans le market making options. Reuters sort du capital de GL Trade, cela induit une augmentation du flottant de GL Trade à 32,4 %. Elle fonde une coentreprise avec SIA en Italie avec la création de Glesia (51 % GL Trade, 49 % SIA). Toujours en 2004, GL Settle est créée ainsi que la ligne de produits Back Office.

En 2006, GL Trade acquiert d'EMOS, société spécialisée dans le middle office pour dérivés, ainsi que Nyfix Overseas. GL Trade cède le contrat de distribution des produits Fermat.

En 2005, GL Trade acquiert Oasis, société Newyorkaise complétant l'offre GL Settle et ouvre des bureaux à Taiwan et à Moscou.

En 2007, Decision Software rejoint GL Trade pour compléter l'offre du groupe en solutions de Trading pour le Fixed Income. En juillet, GL Trade acquiert d'Infotec pour renforcer l'offre de Data et d'information du groupe. GL Trade ouvre un nouveau bureau à Mumbai et acquiert FNX Solutions, fournisseur de solutions dédiées au Forex.

En 2008, SunGard annonce le rachat des parts des actionnaires majoritaires, direct ou indirect, de GL Trade (les fondateurs et le groupe NYSE Euronext)[1].SunGard, au terme d'une OPA, retire l'action GL Trade des marchés financiers. Au 1er février 2009, GL Trade disparait et devient SunGard Global Trading.

Références[modifier | modifier le code]

  1. SunGard Completes Acquisition of Majority Interest in GL Trade, SunGard Press Release, 1er Octobre 2008

Lien externe[modifier | modifier le code]