GE Honda HF120

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GE Honda HF120
Vue du moteur
Maquette en coupe d'un Honda HF118

Constructeur Drapeau des États-Unis/Drapeau du Japon GE Honda Aero Engines (en)
Premier vol [1]
Utilisation Honda HA-420 HondaJet
Caractéristiques
Type Turbofan[2] à double corps à moyen taux de dilution
Longueur 1 100 mm
Diamètre 540 mm
Masse +180 kg
Composants
Compresseur BP : soufflante, 1 étages
MP : 2 étages axiaux
HP : 1 étage centrifuge
Chambre de combustion Annulaire, à flux inversé
Turbine HP : 1 étage (entraînant le corps HP central)
BP : 2 étages (entraînant la soufflante et le corps MP)
Performances
Poussée maximale à sec 9,1 kN
Taux de compression 24 : 1
Taux de dilution 2,9 : 1

Le GE Honda HF120 est un petit turbofan, destiné au marché des avions d'affaires légers. Il s'agit du premier moteur produit par l'entreprise conjointe GE Honda Aero Engines (en), issue de l'association entre GE Aviation et Honda Aero (en).

Développement[modifier | modifier le code]

Un HF120, monté sur l'aike d'un Honda HA-420 HondaJet.

Succédant au prototype initial HF118, le HF120 était en train d'effectuer une série de tests en , avec une certification visée pour la fin 2009[3].

Les premiers moteurs ont été produits à l'usine de GE Aviation, mais en , la production a été déplacée à Burlington (Caroline du Nord)[4]. L'Administration Federale américaine attribua la certification au HF120 en , et la certification de production en 2015[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Succédant au HF118, de 7,56 kN de poussée[6], le HF120 est doté d'une soufflante équipée de pales en flèche à large corde, suivie d'un compresseur axial basse-pression à 2 étages et d'un compresseur centrifuge tournant en sens contraire fait en titane. La poussée maximale produite au décollage est de 9,1 kN[7]. Les composants du HF120 interagissent avec une meilleure efficacité, grâce à l'emploi de conception tridimensionnelle assistée par ordinateur, et sa chambre de combustion refroidie par diffusion émet peu d'oxydes d'azote, monoxydes de carbone et hydrocarbures imbrûlés. Les niveaux sonores produits sont également inférieures à ceux demandés par le Niveau 4 de la réglementation.

En , le temps de fonctionnement entre révisions était de 2 500 heures, et devrait évoluer vers une durée de 5 000 heures dans un futur proche. L'inspection à mi-vie des parties chaudes (chambre de combustion et turbines) n'est pas nécessaire et le moteur devrait rester accroché à l'aile de l'avion pendant une durée 40 % plus importante et avec des coûts d'opération plus faibles : Honda prévoit que le coût serait de 139 dollars par heure par moteur[8].

Applications[modifier | modifier le code]

En plus d'équiper le HondaJet, le moteur est proposé comme une mise à jour du Cessna CitationJet par Sierra Industries[9], en partenariat avec GE Honda[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « GE Honda's HF120 Engine Completes First Run Test », Honda, (consulté le 25 avril 2017)
  2. (en) « HF120 Turbofan Engine », Honda (consulté le 25 avril 2017)
  3. (en) « Engine Prototyping Prepares GE Honda Aero Engines for Certification Tests », GE Aviation,
  4. (en) Curt Epstein, « GE Honda Transitions HF120 Production to N. Carolina », Aviation International News, (consulté le 25 avril 2014)
  5. (en) Chad Trautvetter, « GE Honda Wins FAA Production Certificate for HF120 Engine », Aviation International News (AIN), (consulté le 25 avril 2017)
  6. (en) « GE Honda Aero Engines - HF118 », Flight Global (consulté le 25 avril 2017)
  7. (en) Ian Joyce, « GE Honda Aero Engines », Flight Global (consulté le 25 avril 2017)
  8. (en) Fred George, « GE Honda HF120-H1A Turbofans », Aviation Week, (consulté le 25 avril 2017)
  9. (en) Chad Trautvetter, « Sierra Selects GE Honda HF120 for Sapphire CitationJet Upgrade Program », Aviation International News (AIN), (consulté le 25 avril 2017)
  10. (en) Dan Parsons, « GE Honda launches Cessna jet engine retrofit programme », Flight Global, (consulté le 25 avril 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]