Günter Eich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un écrivain allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Günter Eich
Naissance
Lebus
Décès (à 65 ans)
Salzbourg
Activité principale
Distinctions
prix Georg-Büchner, grand prix de littérature de l'Académie bavaroise des beaux-arts, Hörspielpreis der Kriegsblinden, prix Karl-Sczuka, Schiller-Gedächtnispreis
Auteur
Langue d’écriture allemand
Mouvement Groupe 47

Compléments

Académie allemande pour la langue et la littérature

Signature de Günter Eich

Günter Eich, né le à Lebus et mort le à Salzbourg, est un écrivain et dramaturge allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mari de la romancière et poétesse Ilse Aichinger, sinologue de formation, il est l'un des fondateurs du Groupe 47.

Son célèbre poème Inventaire (Inventur, rédigé au camp de Remagen en 1945 et publié en 1947) marqua après-guerre le renouveau de la poésie allemande. Parmi les recueils de poésie, on compte Poèmes (1930), Fermes éloignées (1948), Messages de la pluie (1955), Classés (1964), Prétextes et jardins de pierre (1966). En 1968, il publie Taupes, puis Un tibétain dans mon bureau en 1970. Ses œuvres complètes ont été publiées en 1973 en quatre tomes, dont le dernier rassemble de nombreux articles polémiques, littéraires et politiques. Parmi les prix qu'il reçut : le prix du Groupe 47 (1950), le prix Georg-Büchner (1959).

Il fut également l'auteur de pièces radiophoniques, réunies entre autres, dans Rêves (1953), Voix (1958), Dans d'autres langues (1964).

Son œuvre est publiée aux éditions Suhrkamp.

Liens externes[modifier | modifier le code]