Gösta Stoltz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gösta Stoltz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
StockholmVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Titres aux échecs

Gösta Stoltz (né le à Stockholm ; mort le à Stockholm) est un joueur d'échecs suédois. Champion de Suède de 1927 à 1929 et de 1951 à 1953, grand maître international en 1954, Stoltz représenta la Suède à neuf olympiades d'échecs (1927-1937 et 1952-1954). Il remporta le tournoi de Munich 1941, finissant 1,5 point devant le champion du monde Alexandre Alekhine et devant Erik Lundin.

Biographie et carrière[modifier | modifier le code]

Stoltz était mécanicien automobile et occasionnellement joueur d'échecs professionnel. Il fut dans sa jeunesse un espoir des échecs, brillant dans le domaine des combinaisons tactiques. Cependant ses résultats furent affectés par des problèmes de boisson[1].

Stoltz remporta les championnats de Suède en 1927, 1928, 1951, 1952 et 1953.

En tournoi Stoltz finit deuxième ex æquo du tournoi de Stockholm 1930 (victoire de Kashdan) et quatrième du très fort tournoi de Bled en 1931 (remporté par Alekhine). Il remporta les tournois de Göteborg 1931 (ex æquo avec Flohr et Lundin, devant Stahlberg et Sämisch), Swinemünde 1932. Stoltz battit en match à Stockholm Isaac Kashdan en 1930, puis il perdit contre Rudolf Spielmann la même année (1930). Il remporta un match contre Salo Flohr en 1931 mais perdit le match revanche. Il fit match nul lors du match pour le championnat de Suède contre Gideon Stahlberg en 1931. En 1932, il perdit contre Spielmann et en 1934 contre Nimzowitsch.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Stoltz réalisa sa meilleure performance au tournoi européen de Munich 1941 (1,5 point d'avance sur Alekhine et Lundin ; +10 –1 =4).

Après la guerre, Stoltz finit deuxième ex æquo du tournoi de Prague 1946 (remporté par Miguel Najdorf, puis il remporta les tournois de Helsinki 1947 (championnat des pays nordiques, ex æquo avec Böök, il perdit le match de départage) et Stockholm 1948. Il obtint le titre de maître international en 1950 et celui de grand maître international en 1954.

En 1952, au tournoi interzonal de Saltsjöbaden, Stoltz remporta le prix de beauté pour sa victoire sur Herman Steiner.

Olympiades d'échecs[modifier | modifier le code]

Stoltz a participé aux olympiades de :

  • 1927,
  • 1928,
  • 1930,
  • 1931 (médaille d'or individuelle au deuxième échiquier) ;
  • 1933 (deuxième échiquier, médaille de bronze par équipe) ;
  • 1935 (deuxième échiquier, médaille d'argent par équipe et médaille de bronze individuelle) ;
  • 1937 (troisième échiquier).

Stoltz ne participa pas aux olympiades de 1939 et de 1950.

  • 1952 (deuxième échiquier) ;
  • 1954 (troisième échiquier, Stoltz ne disputa que deux parties).

Contributions à la théorie des ouvertures[modifier | modifier le code]

La variante Stoltz est une variante du Gambit Marshall : 1.e4 e5 ; 2. Cf3 Cc6 ; 3. Fb5 a6 ; 4. Fa4 Cf6 ; 5. O-O Fe7 ; 6. Te1 b5 ; 7. Fb3 O-O ; 8. c3 d5 ; 9. exd5 e4.

La variante Najdorf-Stoltz est une variante de la défense semi-slave : 1. d4 d5 ; 2. c4 c6 ; 3. Cf3 Cf6 ; 4. e4 e6 ; 5. Cc3 Cbd7 ; 6. Dc2 suivi de 6. ... Fe7 ; 7. b3 !

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. *(en) Harry Golombek (éditeur) The Penguin Encyclopaedia of Chess, Penguin, 1981, p.461.

Liens externes[modifier | modifier le code]