Gérard de Castelbajac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Officier général francais 5 etoiles.svg Gérard de Castelbajac
Naissance
Pin-au-Haras
Décès (à 63 ans)
Paris
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Amiral
Années de service 1942-1984
Conflits Seconde Guerre mondiale
Guerre d'Indochine
Autres fonctions Directeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN)
Inspecteur général de la marine

Gérard de Castelbajac, né au Pin-au-Haras le 15 septembre 1923, mort à Paris le 2 mars 1987, est un amiral français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entre à l'École navale en 1942 et prend part aux opérations de 1944 et 1945 dans les Forces françaises de l'intérieur (FFI). Enseigne de vaisseau en 1945 et breveté pilote de l'aéronavale aux États-Unis, il sert comme pilote de la chasse embarqué de 1948 à 1954. Il est promu lieutenant de vaisseau en 1951, prend part à la guerre d'Indochine et commande la flottille de chasse 11F de 1953 à 1954 avec laquelle il participe à la bataille de Diên Biên Phu.

De 1956 à 1959, il est détaché auprès de la Cour royale de Belgique.

Promu capitaine de corvette en 1959 et breveté de l'École de guerre navale, il sert à l'État-major de la marine et commande l'escorteur rapide Le Lorrain de 1962 à 1964. Il passe capitaine de frégate cette même année et commande la Base aéronavale de Cuers-Pierrefeu de 1965 à 1966.

Chef de la division « opération » à la direction du Centre expérimental nucléaire de 1968 à 1970, il est promu capitaine de vaisseau en 1969 et nommé auditeur à l'Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN). Il est commandant du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc de 1971 à 1973.

Il est adjoint au directeur du cabinet militaire du ministre de la Défense de 1973 à 1975.

Contre-amiral en 1975, il est commandant supérieur des forces armées en Polynésie française et du Centre d'expérimentation du pacifique de 1976 à 1978. Il passe vice-amiral et commandant de l'escadre de la Méditerranée en 1978, puis vice-amiral d'escadre et directeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) en 1980.

Il est élevé au grade d'amiral et inspecteur général de la marine en 1982.

Bibliographie[modifier | modifier le code]