Gérard Vincent (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gérard Vincent
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Parentèle
Édouard Vaillant (ancêtre)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web
Archives conservées par
La contemporaine (Arch 0025)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gérard Vincent, né à Neuilly-sur-Seine le et mort le à Paris, est un sociologue, historien de l'époque contemporaine, écrivain et artiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d'histoire[1], Gérard Vincent a enseigné 17 ans en lycée[2], notamment en classe préparatoire aux grandes écoles, aux États-Unis[2],[3] et à l'Institut d'études politiques de Paris (Sciences Po) pendant près de 40 ans, jusqu'en 1987[4]. Sociologue et spécialiste de la société française du XXe siècle, il a publié, outre des polycopiés pour ses étudiants, une douzaine d'ouvrages et animé, à Sciences Po, de nombreux séminaires ouverts à des publics élargis (dont plusieurs sur le thème « Peinture et Société »)[3].

En tant qu'artiste, il a peint – notamment des portraits[2], mais aussi des nus, des paysages ou des toiles abstraites – et sculpté pendant plus de cinq décennies, de 1953 et 2004, mais il a peu exposé avant de prendre sa retraite universitaire[5]. Son œuvre peut être caractérisée d'expressionniste[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gérard Vincent, agrégé d'histoire, spécialiste d'histoire contemporaine, professeur à l'Institut d'études politiques (de 1947 à 1987) », sur Presses de Sciences po (consulté le 31 août 2020)
  2. a b c et d (fr) Émission Radioscopie : Gérard Vincent : entretien avec Jacques Chancel sur France Inter le (56 minutes)
  3. a et b Agence bibliographique de l'enseignement supérieur, « Répertoire numérique du fonds de Gérard Vincent (1961-1989) », sur francearchives.fr (consulté le 31 août 2020)
  4. a b et c Michel Kajman, « Les hauts fonctionnaires sur le divan de Gérard Vincent », sur Le Monde,
  5. Saint-Julien-du-Sault, « Les œuvres de Gérard Vincent boudées », sur L'Yonne républicaine,
  6. « Le Grand Annuaire > Arts > Arts plastiques > Peinture > Peintres > Expressionnisme », sur legrandannuaire.com (consulté le 31 août 2020)
  7. Jacques Testanière, « Compte rendu ; Vincent (Gérard), “Les lycéens. Contribution à l'étude du milieu scolaire” », Revue française de sociologie, no 13,‎ , p. 714-717 (e-ISSN 1958-5691, lire en ligne, consulté le 31 août 2020)
  8. Bruno Dethomas, « “Le Peuple lycéen”, de Gérard Vincent : Déçus par le prolétariat puis par le tiers-monde, ceux qui espéraient en “une classe de jeunes” pour promouvoir la révolution devront déchanter. Si l'on en croit les résultats de l'enquête de Gérard Vincent sur les élèves de l'enseignement secondaire, “Le Peuple lycéen”, une telle classe n'existe pas. », sur Le Monde,
  9. Hélène Coulonjou, « Sciences-po : l'école des chefs », sur L'Histoire n° 116,
  10. « “La Prunelle de Dürer” : Pour qui fréquente les ateliers, les galeries, les musées, les questions que pose Gérard Vincent dans cette enquête quasi anthropologique sur le « métier » des artistes sont évidentes. Pourtant les réponses ne vont pas de soi. Qui peint ? Pourquoi peint-il ? Que peint-il et comment ? Quand un tableau est-il terminé ? », sur Descartes & Cie (consulté le 31 août 1952)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]