Gérard Vignoble

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérard Vignoble
Image illustrative de l'article Gérard Vignoble
Fonctions
Député du Nord
Élu dans la 8e circonscription

(5 ans et 1 jour)
Élection 16 juin 2002
Groupe politique UDF
Prédécesseur Dominique Baert
Successeur Dominique Baert

(8 ans, 11 mois et 20 jours)
Élection 5 juin 1988
Groupe politique CDS
Prédécesseur Alain Faugaret
Successeur Dominique Baert
Maire de Wasquehal

(37 ans et 10 jours)
Prédécesseur Pierre Herman
Successeur Stéphanie Ducret
Biographie
Nom de naissance Gérard Vignoble
Date de naissance (71 ans)
Nationalité Française
Parti politique PS (1977-1988)
CDS (1988-2007)
MoDem (2007-2009)
NC (depuis 2009)
Père Émile Vignoble
Mère Germaine Lahousse
Profession Technicien réseau
Religion Catholique
Résidence Wasquehal - Nord

Gérard Vignoble, est un homme politique français, né le à Roubaix (Nord). Membre du groupe Les Centristes, il est maire de Wasquehal de 1977 à 2014 puis député du Nord de 2002 à 2007.

Éléments personnels[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Gérald Vignoble est le fils de Émile Vignoble et de Germaine Lahousse. Ses origines lointaines se situent à Tournai, avec pour ancêtre Pierre Wignol, homme de fief sous plumes, et notaire royal de 1660 à 1700 environs. Il devrait être probablement le fils de Robert de Wignol, mais sans certitude, dont le nom apparait dans les registres paroissiaux vers 1620. Installé en 1700 à Mont-Saint-Aubert, comme fermier, Jean Baptiste Wignol né à Tournai eut parmi ses descendants, Jean-Laurent Vignoble, né à Escanaffles qui s'installe à Wattrelos avec son fils Pierre Joseph et seront à l'origine de nombreux rameaux dont descend Désiré Vignoble, le grand-père de Gérard Vignoble.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il est technicien des télécoms (syndiqué CGT).

Carrière politique[modifier | modifier le code]

L'influence de François Mitterrand[modifier | modifier le code]

il est marqué et guidé par François Mitterrand qui lui donne l'envie d'entrer en politique, ce dernier lui fait l'honneur le 23 novembre 1980, de faire son premier meeting de campagne à Wasquehal. François Mitterrand, président de la république est accueilli à Wasquehal par Gérard Vignoble dans le cadre d'une visite dans la région en 1983.

Maire de Wasquehal[modifier | modifier le code]

A l'issue des Élections municipales françaises de 1977, il devient maire de Wasquehal au sein de sa liste d'Union et d'action des partis de gauche. Il bat au second tour la liste d'Union pour la gestion et le défense des intérêts de Wasquehal, liste emmené par Pierre Herman maire de Wasquehal de 1968 à 1977.

Rapprochement au Centre[modifier | modifier le code]

En 1988, il est pressenti pour être dans le Gouvernement Michel Rocard, mais il refuse de voter la censure du premier ministre et de son équipe, il montrait patte blanche alors que son apparentement au groupe centriste du Palais Bourbon lui avait valu les foudres du Parti socialiste avec lequel les liens seront rompus.

Du Parti Socialiste au Centre des démocrates sociaux[modifier | modifier le code]

Déjà maire de Wasquehal et conseiller général du Nord, il quitte le PS pour le CDS en 1988. Il est élu député de 1988 à 1997. En 1997, il perd son fief de la huitième circonscription au profit du socialiste Dominique Baert lors d'une triangulaire avec Carl Lang. Il retrouve son siège le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la huitième circonscription du Nord.

Il fait partie des 170 personnalités qui en 2005, ont signé l´appel pour la vérité sur l´assassinat du juge Bernard Borrel dite l'Affaire Borrel[1].

Resté fidèle à François Bayrou lors de la fondation du Mouvement démocrate en 2007, il décide pourtant de ne pas se présenter contre le candidat UMP Salem Kacet, car celui-ci est son cardiologue et l'a sauvé lors d'un accident vasculaire cérébral en 1999[2],[3].

Après le premier tour de l'Élection présidentielle française de 2007, il annonce qu'il votera blanc, rappelant qu'il était le rapporteur de la proposition de loi sur le Vote blanc à l'Assemblée, et affirmant qu'il ne voulait voter ni Ségolène Royal ni Nicolas Sarkozy. Cette même année, il reçoit le nouveau premier ministre François Fillon qui apporte son soutien aux deux candidats de la majorité présidentielle dans l’agglomération roubaisienne, Salem Kacet et Francis Vercamer.

Reconnaissance politique[modifier | modifier le code]

Il annonce le 5 février 2009 qu'il a rejoint le Nouveau Centre[4] où on lui propose de devenir le correspondant national responsable de l'équipe parlementaire avec pour objectifs de préparer et coordonner les Élections européennes de 2009 en France dans les circonscriptions et de participer à l'animation de l'équipe des parlementaires du Nouveau centre. En 2010 il reçoit la Légion d'honneur des mains d'Hervé Morin ministre de la Défense[5].

Soutien à Francis Vercamer aux Élections législatives françaises[modifier | modifier le code]

Il est le directeur de campagne de Francis Vercamer pendant les Élections législatives françaises de 2012. Et en 2013, il adresse un courrier au président François Hollande au sujet de l'intégration de la population Roms et de leurs conditions déplorables[6]. En octobre 2013 il est condamné en première instance pour Détournement de fonds publics, il fait appel.

Élection municipale de 2014 sur la liste UDI[modifier | modifier le code]

Gérard Vignoble se présente aux Élections municipales françaises de 2014 sur la liste Union des démocrates et indépendants et voit 7 autres listes prétendre à diriger la ville, une liste FDG, une liste PS-EELV, une liste DVG, trois listes DVD. Elle s'inscrit dans un contexte où Gérard vignoble est condamné en première instance par la justice[7] et où l'UDI est divisée dans l'investiture, officiellement Gérard Vignoble est soutenu nationalement, et la fédération départementale soutient Stéphanie Ducret. À la suite de la victoire de Stéphanie Ducret[8]l'UDI est à la fois dans la majorité et dans l'opposition, et le conseil municipal ne compte aucun élu encarté dans un parti de gauche.

Après sa défaite lors de ses élections et après 6 mandats à la tête de la commune[9],il démissionne de son mandat de conseiller municipal le 1er novembre 2014[10] À la suite de l'annulation de l'élection municipale de 2014, les électeurs wasquehaliens sont à nouveau appelé aux urnes en 2015 mais il ne se représente pas[11]

L'après-politique[modifier | modifier le code]

Il annonce son intention d’ouvrir un cabinet de conseil en prise de parole en public[12].

Il consacre son temps à des manifestations telles que la journée hommage consacré à André Diligent, ancien maire de Roubaix[13] auquel il participe le 5 février 2016 et en janvier 2017, à la présentation du film Il respire encore (Still Breathing), d'Anca Hirte, sur la carrière sportive de Karim Chakim cinéma Gérard-Philippe de Wasquehal où ce dernier le remerciera pour le soutient qu'il lui a apporté pour la conquête de ses titres[14].

En novembre 2016, il est condamné plus légèrement en appel, les juges n'ont pris en compte que le carburant et les frais de déplacement non justifiés. Selon Frank Berton, on est loin du procès en sorcellerie qui lui était fait[15]. En mars 2017, il dénonce la volonté de la municipalité actuelle de vouloir fusionner L'Entente Sportive de Wasquehal et le Capreau Sport Wasquehal.[16]

Wasquehal sous Gérard Vignoble (1977-2014)[modifier | modifier le code]

La ville change tant sur le fond des infrastructures que sur la population. En effet, à la fin des années 1970, alors que la ville n’échappe pas au déclin industriel qui touche la région, la municipalité embraya sur une politique tournée vers l’avenir, en restant cependant attachée à l’identité de la commune et au respect de son histoire. De nombreuses associations et infrastructures voient le jour pendant ses mandats.

Actions caritatives[modifier | modifier le code]

  • L'Opération pièces jaunes créée par Thierry Gyre, adjoint au maire de Wasquehal en 1990, était organisé conjointement avec l'Association Ludopital [17]
  • Les foulées du cœur organisées par le milieu associatif de la ville. Cette manifestation à but humanitaire au profit de plusieurs associations de la ville, regroupées au sein de Wasquehal solidarité [18]
  • Course de lits, manifestation organisée par R'Éveil, l'association de familles de traumatisés crâniens et cérébralisés [19]

Célébration de Wasquehal[modifier | modifier le code]

  • En 2012, célébration du Tournoi de l'Ours Blanc qui s'était déroulé à Bruges en 1392 où se disputait un combat entre Jean de Bruges, seigneur de gruuthuse et Gérard de Ghistelles, seigneur de Wasquehal [20], en 1996 était déjà organisé les 900 ans de la commune.

Citoyenneté[modifier | modifier le code]

Culture et événements festifs[modifier | modifier le code]

  • L'espace culturel Gérard Philipe comprenant une salle de cinéma et de plusieurs équipements passe au numérique [23]
  • Création du Salon de la gastronomie en 1996 qui accueille plus d'une quarantaine d’exposants, producteurs, artisans, de produits régionaux et au-delà [24]
  • Wasquehal, Ville Internet (@@@@ 2008) [25]
  • Création des Wasks [26]
  • Installation annuelle du Cirque Arlette Gruss [27]
  • Création du salon du modélisme en 1999 avec en moyenne plus de 2000 personnes chaque années, l'un des plus grand salon du modélisme de la métropole lilloise [28]
  • L'opération estivale Wasquehal plage de 2012 à 2013 sur le parc Gernez-Rieux qui accueille des activités ludiques et sportives, des plages de sable et d'herbe. L'édition 2013 sera un très grand succès populaire qui dépassera le cadre de Wasquehal [29]
  • Création du salon Wasqu'art-floral [30]
  • Organisation des 100 ans du Grand Boulevard en 2010 [31]
  • Les Journées napoléoniennes en 2011[32].
  • Création du Musée du cirque La Gardine en 2001, inauguré en présence d'Arlette Grus [33]
  • Lancement du projet Grandes Orgues en 1985 pour remplacer les grandes orgues, par des orgues construites à l'identique de celles du XVIIe siècle [34]
  • Création du chœur maîtrisien du conservatoire de Wasquehal [35]
  • Création du cabaret patoisant par André Ghysels en 1983, qui organise chaque année un gala annuel [36]

Espace vert et environnement[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Personnes âgées[modifier | modifier le code]

  • Entre 1982 et 2010 des Résidence pour personnes âgées voient le jour pour permettre l’accueil et une meilleure autonomie des personnes âgées [49]
  • En 1989 est lancée l’idée intergénérationnelle, l'échange entre une classe de Wasquehal et les résidents d’un foyer de personnes âgées [50]
  • Création de l'association Wask'Aînés en 2009 [51]
  • Lancement en 2010 du projet MAGUI, dispositif permettant l'accès des seniors de la ville à une salle avec un accès à internet à la portée de tous. La mise en place du projet est faite lors de la semaine bleue 2012 [52]

Social[modifier | modifier le code]

  • Extension du Centre Nautique Calypso aux personnes concernées par tout type de handicap [53]
  • Le Forum Emploi handicap à destination des personnes reconnues travailleurs handicapés [54]
  • Le développement du Logement social : Wasquehal compte aujourd’hui à peu près 22 % de logements sociaux [55]
  • Depuis 1992, la ferme Dehaudt, propose aux enfants et aux familles, des activités qui leur permettent de découvrir le monde animalier et végétal [56]
  • Création du pavillon Nouvel Horizon, dédié aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer [57]
  • 2010, ouverture d'une clinique destinée aux adolescents en souffrance psychique [58]
  • Création d'une maison d'accueil spécialisée pour les polyhandicapés dépendants dans tous les actes de la vie quotidienne [59]

Sport[modifier | modifier le code]

  • Le renouveau du football wasquehalien notamment auprès de l'Entente sportive de Wasquehal qui accède en deuxième division en 1997, le club acquiert alors un statut professionnel durant 7 ans, grâce à sa présence en ligue 2 de 1997 à 2003 [60]
  • Implantation de la Patinoire Serge Charles Lille Métropole sur la ville de Wasquehal, qui est l'ancienne patinoire d’entraînement des Jeux olympiques d'hiver de 1992 d’Albertville [61]
  • La ville organise le départ d'une étape des Quatre jours de Dunkerque 2008 [62]
  • Lancement du Віkе аnd run XS dе Wаsquеhаl [63]
  • Soutient à deux étudiants, Valentin Dubois et Anne Dujardin pour participer au 4L Trophy en 2013, rallye étudiant à but humanitaire [64]
  • En 1989, la ville de Wasquehal participe au Tour de France à la voile, appelé cette année la, France Voile, l'équipage sponsorisé à l’époque par l'hypermarché Continent comporte Hans Bouscholte, Philippe Delhumeau et Thomas Coville, qui battra en 2016 le record du tour du monde à la voile en multicoque avec un temps de 49 j 03 h 07 min 38 s[65]. L'équipage termine finalement sixième au général. En 1990 Hans Bouscholte et Philippe Delhumeau remportent le Tour de France à la voile sous les couleur de Wasquehal. Le bateau Ville de Wasquehal sera parrainé par Éric Tabarly en juin 1987, en vue du Tour de France à la voile de 1988[66].
  • La ville possède sa salle de boxe, qui a accueillie entre autres Karim Chakim, Areski Bakir, Eric Gauthier, Didier Macrez et Bagdad Touama, des boxeurs qui représentèrent le BC Wasquehal dans les années 1980, 1990 et 2000[67].
  • Création du Tennis Club de Wasquehal, qui s’est doté de quatre courts couverts inaugurés par Yannick Noah et Mansour Bahrami en 1988[68].
  • La ville a accueillie des étapes du Rallye d'Ypres [69]
  • En 2012, Wasquehal a accueilli la sélection féminine cubaine de judo en vue de leur préparation aux Jeux olympiques d'été de 2012 [70]
  • Création en 1988 d'un Dojo, avec la création du Dojo Club de Wasquehal, club phare du Nord de la France par Gilbert Thulliez, karatéka français, ceinture noire 6e dan, champion de France séniors et membre de l’équipe de France séniors [71]
  • La ville a accueillie des départs et arrivées du Tour de France entre 1988 et 2004[72]
  • En 1983, naissance de Wasquehal Marche[73]

Détail des fonctions et mandats[modifier | modifier le code]

Travail parlementaire[modifier | modifier le code]

Il a travaillé sur la reconnaissance dont la société est redevable envers les donneurs de sang et sur la proposition de loi tendant à la reconnaissance du Vote blanc aux élections. Il a déposé la proposition numéro 182 de la loi en faveur des victimes de la déportation du travail, comme le Service du travail obligatoire. Il a fait partie de la commission d'enquête sur l'Affaire d'Outreau et il avait avec Michel Hunault posé ses conditions, l'adoption d'une loi pénitentiaire et d'une loi de programmation prévoyant un doublement des moyens consacrés à la justice et que la détention provisoire devrait être exceptionnelle. Il a été président du groupe d'amitié France-Djibouti à l'Assemblée nationale. Il a été missionné sur la mutualisation des moyens du secteur associatif. En 2010 pour le soixantième anniversaire de la Libération de la France et pour rendre un juste hommage aux anciens combattants de la Seconde guerre mondiale, il présente avec d'autres députés, la loi prévoyant l’entrée dans l’Ordre national de la Légion d'honneur des anciens combattants et résistants de la seconde guerre mondiale. Il a travaillé sur le projet Joxe-Baylet, sur l'Administration territoriale. En 2005, le premier ministre Jean-Pierre Raffarin sur proposition de Marc-Philippe Daubresse le missionne pour travailler sur la prévention des expulsions locatives. Il a travaillé sur la proposition de résolution numéro 320 sur les projets communautaires d'ouverture des réseaux de téléphonie vocale et de libéralisation des services de télécommunications.

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

Décorations françaises[modifier | modifier le code]

Titres honorifiques[modifier | modifier le code]

  • Député honoraire
  • Maire honoraire

Surnom[modifier | modifier le code]

Gérard Vignoble est surnommé « Le lion »[74].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Respect et courage par Gérard Vignoble, Éditeur : Assemblée nationale (ISSN 1763-4598)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dix ans après l’appel pour la vérité sur la mort du juge Borrel (lemonde.fr)
  2. Le mouvement démocrate présentera plus de 500 candidats aux élections législatives (lemonde.fr)
  3. Gérard Vignoble renonce, mais à contre-coeur (20minutes.fr)
  4. Gérard Vignoble signe au nouveau centre(nordeclair.fr)
  5. Cette légion d'honneur c'est la vôtre, sans vous je ne suis rien (nordeclair.fr)
  6. Roms, Gérard Vignoble écrit à Francois Hollande (lavoixdunord.fr)
  7. Le maire de Wasquehal, Gérard Vignoble, condamné pour détournement de fonds, fera appel (lavoixdunord.fr)
  8. Stéphanie Ducret élue dans le calme... avant la tempête? (lavoixdunord.fr)
  9. Gérard Vignoble met fin à 37 ans de carrière politique (lavoixdunord.fr)
  10. L'ancien maire Gérard Vignoble raccroche les gants (france3-regions.francetvinfo.fr)
  11. Retour aux urnes dimanche pour élire le maire de Wasquehal(nordeclair..fr)
  12. L'ancien maire Gérard Vignoble se reconvertit(nordeclair.fr)
  13. André Diligent, maire-avocat de Roubaix, une journée pour en parler le 5 février 2016(nordeclair.fr)
  14. Karim Chakim immortalisées dans un documentaire (http://www.lavoixdunord.fr)
  15. Gérard Vignoble condamné plus légèrement en appel(lavoixdunord.fr)
  16. Gérard Vignoble sort de son silence pour mettre en garde contre le projet de club de football unique(lavoixdunord.fr)
  17. L'Opération pièces jaunes créée par Thierry Gyre (assludopital.free.fr)
  18. Les 20e foulées du cœur (ville-wasquehal.fr)
  19. Une journée au lit avec l'association R'éveil (ville-wasquehal.fr)
  20. Célébration du Tournoi de l'Ours Blanc (lavoixdunord.fr)
  21. Gérard Vignoble qui s’est toujours refusé à doter la commune d’une police municipale misait sur ses équipes d’ASVP (nordeclair.fr)
  22. les nouveaux conseillers juniors ont tenu leur première séance (nordeclair.fr)
  23. Wasquehal un petit cinéma numérique qui a tout d'un grand (lavoixdunord.fr)
  24. Salon de la Gastronomie (ville-wasquehal.fr)
  25. Votre ville est elle branchée internet ? (maison-facile.com)
  26. Gérard Vignoble a remis ses Wasks (nordeclair.fr)
  27. Depuis plus de vingt ans, le cirque Gruss plantait son chapiteau sur le parking du centre commercial Carrefour (nordeclair.fr)
  28. La seizième édition du salon du modélisme a accueilli près de 2000 visiteurs ce week-end au dojo de Wasquehal (lavoixdunord.fr)
  29. Wasquehal Plage 2013 (francebleu.fr)
  30. Depuis 2009, l’association Wasqu’art floral et la ville de Wasquehal s’associent pour créer le salon (tourisme-nord.fr)
  31. Quel Grand Boulevard dans 100 ans ? (lavoixdunord.fr)
  32. la ville de Wasquehal et l’Académie Napoléon ont organisé les Journées napoléoniennes (academie-napoleon.com)
  33. En 2001, l’Espace Cirque La Gardine, musée du cirque est inauguré par Arlette Gruss et Gérard Vignoble (ville-wasquehal.fr)
  34. L'orgue de l'église Saint-Nicolas, un chef-d'œuvre auditif et visuel (nordeclair.fr)
  35. Le Chœur maîtrisien du conservatoire de Wasquehal a été créé par Pascale Diéval-Wils en 2005. (nordeclair.fr)
  36. En 1983 une poignée de Wasquehaliens, pour la plupart habitant le Capreau lance les veillées patoisantes (lavoixdunord.fr)
  37. Un premier salon très attendu, deux jours pour le dire avec des fleurs (lavoixdunord.fr)
  38. Les fleurs, la positive attitude (nordeclair.fr)
  39. Trois incinérateurs du Nord - Halluin, Wasquehal et Sequedin - ont été fermés depuis le début de l'année 98 (lavoixdunord.fr)
  40. a et b Bilan des maires (lavoixdunord.fr)
  41. Travaux sur le pont du Plomeux, à Wasquehal (lavoixdunord.fr)
  42. Des places en zone bleue dans le centre-ville (nordeclair.fr)
  43. La société Hypermarché Continent peut ouvrir un centre commercial à Wasquehal (legifrance.gouv.fr)
  44. La Métro en métro (lavoixdunord.fr)
  45. Le petit wasquehalien - avril 2011 (lavoixdunord.fr)
  46. Église évangélique à Wasquehal, toujours plus de fidèles (lavoixdunord.fr)
  47. Historique de l’Association des chiens guide d'aveugle (chien-guide)
  48. Le village des Serres fête ses dix ans demain (lavoixdunord.fr)
  49. Les logements foyers pour personnes âgées, gérés par le CCAS (lavoixdunord.fr)
  50. Association Grandparenfant, générations complice (asso.nordnet.fr)
  51. Bientôt un an que Marie-Jeanne fait danser les aînés (nordeclair.fr)
  52. Les 70 ans et plus font leur révolution numérique à Quiétude et Sergheraert (lavoixdunord.fr)
  53. Le centre nautique Calypso va s'ouvrir à tous les handicaps (nordeclair.fr)
  54. Pour la quatrième fois le forum Emploi Handicap se tiendra à Wasquehal (lavoixdunord.fr)
  55. Wasquehal, des projets de logements à foison (lavoixdunord.fr)
  56. Depuis 1992, la ferme Dehaudt propose aux enfants et aux familles de découvrir le monde animalier et végétal (lepetitmoutard.fr)
  57. le centre hospitalier intercommunal inaugure l'unité Alzheimer (lavoixdunord.fr)
  58. Ouverture d'une clinique destinée aux adolescents en souffrance psychique (lavoixdunord.fr)
  59. la Maison d'accueil spécialisée la Gerlotte ouvrira début novembre (lavoixdunord.fr)
  60. L’épopée de l’Entente Sportive de Wasquehal (bieresetchicons.wordpress.com)
  61. Une patinoire née à Albertville (lavoixdunord.fr)
  62. Quatrième étape de l'édition 2008 (lavoix.com)
  63. Les 10 ans du Bike and run de Wasquehal (chti-sportif.fr)
  64. Deux étudiants partent pour le 4l trophy (lavoixdunord.fr)
  65. Thomas Coville de Wasquehal, l'incroyable record du tour du monde (nordeclair.fr)
  66. les vainqueurs du Tour de France à la voile depuis 1978 (http://netstorage.lequipe.fr)
  67. Ali Negab, l'artiste qui façonne les boxeurs (roubaix.maville.com)
  68. Le Complexe André Alsberghe (leboost.com)
  69. Rallye de l'Eurométropole (ville-wasquehal.fr)
  70. la sélection cubaine féminine de judo finalise sa préparation pour les Jeux olympiques au dojo de Wasquehal (lavoixdunord.fr)
  71. l’Open wasquehalien rassemblera les cinq continents (lavoixdunord.fr)
  72. Waterloo-Wasquehal étape 3 du 6 juillet 2004 (lavoixdunord.fr)
  73. Wasquehal Marche, 30 ans et premier club de marche de la région (nordeclair.fr)
  74. Gérard Vignoble rugit encore (nordeclair.fr)