Gérard Terrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérard Terrier
Image illustrative de l'article Gérard Terrier
Fonctions
Député de la 1re circonscription de la Moselle

(2 ans, 2 mois et 4 jours)
Élection
Législature XIVe
Prédécesseur Aurélie Filippetti
Successeur Aurélie Filippetti

(5 ans et 1 jour)
Élection
Prédécesseur François Grosdidier
Successeur François Grosdidier
Conseiller général de la Moselle
Élu dans le Canton de Maizières-lès-Metz

(14 ans et 4 mois)
Réélection
Prédécesseur Jean-Claude Mahler
Successeur Aurélie Filippetti
Maire de Maizières-lès-Metz

(18 ans, 9 mois et 12 jours)
Élection 18 juin 1995
Prédécesseur Maurice Demange
Successeur Julien Freyburger
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Verdun (Meuse), Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France Français
Parti politique Parti socialiste
Profession Ingénieur en construction civile

Gérard Terrier est un homme politique français, né le 1er février 1948 à Verdun.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ingénieur et ancien PDG d'un bureau d'études en construction civiles, il est élu maire PS de Maizières-les-Metz en 1995, puis député en 1997 à la suite d'une triangulaire avec le Front national. En 1998, il est élu conseiller général du Canton de Maizières-lès-Metz.

Élu député de la première circonscription de la Moselle en 1997[1] dans une triangulaire, il n'a pas pu résister aux vagues bleues de 2002 puis de 2007. Il a donc été battu par le maire de Woippy François Grosdidier. Il est réélu aux cantonales de 2004, face au maire d'Hagondange M. Mahler avec 59 % des voix conservant le siège qu'il avait ravi à ce dernier en 1998. En 2012, il redevient député de la 1re circonscription de la Moselle, mais cette fois comme suppléant d'Aurélie Filippetti, titulaire du siège, mais nommée Ministre de la Culture et de la Communication dans le second gouvernement de Jean-Marc Ayrault, qui ne peut conserver son mandat. La circonscription est en effet redécoupée, ce qui a obligé Aurélie Filippetti à abandonner la 8e circonscription pour la 1re redécoupée elle aussi. François Grosdidier lui avait laissé le siège vacant depuis son élection au Sénat en septembre 2011.

Le , il perd les élections municipales face à la liste menée par Julien Freyburger (UMP) ; sa liste n'ayant recueilli que 2 113 voix (44,18 %) contre 2670 (55,82 %) pour le candidat UMP[2]. Il reste néanmoins député de la 1re circonscription de la Moselle à la suite du maintien d'Aurélie Filippetti, le , en tant que Ministre de la Culture au sein du gouvernement de Manuel Valls.

À la suite de l'annonce faite le 25 août 2014 par Aurélie Filippetti, annonçant son intention de ne pas participer au second gouvernement de Manuel Valls, il perd son mandat de député de la Moselle un mois après le départ de celle-ci du gouvernement.

Mandats[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]