Gérard Richier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richier.
Gérard Richier
Gérard Richier (attribué)-Le Captif-Musée barrois.jpg

Le Captif (Musée barrois)

Naissance
Décès
Activité

Gérard Richier, né à Saint-Mihiel (Meuse)[1] en 1534 et mort en 1600, est un sculpteur sur pierre de la Renaissance française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Ligier Richier, Gérard Richier s'inscrit dans une dynastie d'artistes perpétuée par ses fils Jean-Joseph et Jacob[2]. Il aurait également été le maître de Nicolas Cordier avant 1592[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue lyonnaise : littérature, philosophie, histoire, géographie, beaux-arts, sciences, archéologie, philologie, voyages, bibliographie, éphémérides lyonnaises, Volumes 9 à 10, 1885, p. 270-271
  2. Dédicace sur la statue de Saint-Mihiel.
  3. Sylvia Pressouyre, « Un Lorrain à Rome au début du XVIIe siècle : Nicolas Cordier, sculpteur du pape », Les Fondations nationales dans la Rome Pontificale, actes du colloque de Rome (16-19 mai 1978), Publications de l'École française de Rome, 1981, p. 572.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Lallemend, L'École des Richier, Comte-Jacquet, Bar-le-Duc, 1887, 239 p.
  • Charles Souhaut, Les Richier et leurs œuvres, Contant-Laguerre, Bar-le-Duc, 1883, 404 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :