Gérard Rancinan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gérard Rancinan
Gérard Rancinan 2014 shanghai.jpg

Gérard Rancinan en 2014

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Gérard Rancinan est un artiste d'art contemporain-photographe français né le 18 février 1953 à Talence en Gironde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Rancinan commence sa carrière de photographe en 1969 au journal Sud Ouest à Bordeaux. A dix-huit ans il devient le plus jeune photojournaliste de France, couvrant l’actualité locale. À vingt-et-un ans il est « envoyé » à l’agence du journal à Pau.

Remarqué par la toute jeune agence de presse Sygma, il choisit en 1973 d’être distribué par celle-ci. Cinq ans plus tard, il rejoint l'équipe des photographes de Sygma à Paris. Il y couvre l’actualité du monde entier : séismes en Algérie, événements en Pologne, guerre au Liban, émeutes en Angleterre, mais aussi les sports : Jeux olympiques, Coupes du Monde de football, Championnats du monde d'athlétisme, des tournages de films : Ran d’Akira Kurosawa, 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix, Le Dernier Empereur de Bernardo Bertolucci ; il réalise aussi des portraits des "stars" de la mode, du cinéma, du sport, de personnalités diverses et d'artistes d'art contemporain de renommés mondiale. Il commence ainsi une série ininterrompue à ce jour de portraits-performances d'artistes : Plasticiens, peintres, sculpteurs, vidéastes, performeurs, avec lesquels souvent il collabore et lie des liens d'amitié. Il collabore ainsi avec Bob Rauchenberg, Roy Lichtenstein, Hermann Nitsch, Paul McCarthy, Yan Pei Ming, Andres Serrano...

Il quitte Sygma en 1986 pour créer sa propre agence de presse, puis redevient indépendant en 1989.

Ses portraits de personnalités (Fidel Castro, Pape Jean Paul II, François Mitterrand, Monica Bellucci, Roy Lichtenstein, Tiger Woods, Yasser Arafat, Bill Gates..etc) et ses grandes "sagas" photographiques qui racontent les mouvements et soubresauts de nos sociétés sont régulièrement publiées en couverture dans des magazines tel que Paris Match, Life Magazine, Stern, Sunday Times Magazine, etc. Depuis 1984, Rancinan collabore régulièrement avec le plus important magazine de sport américain, Sports Illustrated. Il collabore sur tous ses "grands projets" ( series de photographies gigantesques ) avec des écrivains, journalistes, penseurs, sociologues, anthropologues, philosophes… (Caroline Gaudriault, Virginie Luc, Paul Virilio, Francis Fukuyama)...

Lors des années 1990 son travail est propulsé dans le monde de l'art par Pierre Cornette de Saint-Cyr, qui produit l'exposition Urban Jungle à l'Espace Cardin à Paris en 2000.

L’œuvre de Gérard Rancinan est exposée dans de nombreux lieux artistiques de premier plan et musées internationaux de références : Musée d'art contemporain de Barcelone : Portrait de Nathalie. Triennale Bovisa de Milan : Trilogie du Sacré Sauvage. Palais de Tokyo : Métamorphoses. Musée de la Triennale de Milan : Trilogie des Modernes. Danubiana Meulensteen Art Museum, Bratislava-Slovaquie : Trilogie des Modernes. Himalayas Contemporary Art Museum Shanghai, Chine : Trilogie des Modernes . Accademia di Belle Arti di Firenze, Florence, Italie : "Le Destin des Hommes". Biennale de Venise 2017 : Exposition "REVOLUTION"...

Ses photographies font partie des collections privées d’art contemporain les plus importantes.

Lors d’une vente aux enchères de l'Étude Million à l'Hôtel Drouot en 2008, Gérard Rancinan devenait l’un des photographes d'art contemporain français les mieux cotés (journal Sud Ouest, lundi 2 juin 2008).

Avec une vente record à Londres en mai 2012 de la photographie ßatman Girls, la maison de vente aux enchères internationale Phillips De Pury confirmait la cote de Rancinan à l'étranger - Art Price.

La vente du Festin des Barbares par l'Étude Pillon à Versailles le 18 mai 2014, photographie au format de 350x235 cm - édition 1/1- fait de Rancinan le photographe français vivant le plus cher vendu aux enchères - Beaux Arts Magazine-juillet 2014

Photographe engagé, « Témoin éveillé des métamorphoses de notre Humanité »[1], Gérard Rancinan photographie ses contemporains et décrypte les comportements et mouvements de nos sociétés.

Les œuvres de Gérard Rancinan sont aujourd'hui étudiées dans certains établissements scolaires, dans le cadre de l'épreuve d'Histoire des arts du Diplôme national du brevet (DNB).

7 janvier 2013 - le Ministre Français des Affaires étrangères Laurent Fabius a invité Gerard Rancinan à exposer dans un des salons du Quai d'Orsay la photographie Batman Boys 300 x180 cm, pour promouvoir le travail des artistes contemporains français à l'étranger.

Rancinan a été un des deux artistes français sélectionnés pour représenter la France pour le cinquantième anniversaire de la reconnaissance de la Chine par la France : il expose la totalité de sa "Trilogie des Modernes" au Musée d'art contemporain Himalayas de Shanghai de novembre à décembre 2014 (deuxième artiste invité : Yan Pei Ming à Pékin ).

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • En tant que photo-reporter, Gérard Rancinan est quatre fois lauréat, à la première place, du World Press Photo, en 1983, 1986 et 1988 (2 fois)[2].

Dernières expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

  • Fiction/Court métrage

"Sauvons l'amour", avec Gabrielle Lazur, Fred Carol, François Siener, musique originale de Charlélie Couture, 1986 (11 min 40 s, 35 mm)

  • Documentaire

"Héritage Voyage" au Pays de l'Homme, TF1, 52 min, 1995

  • Documentaire

"Trilogie des Modernes -Behind The Scenes" documentaire, making of, sur le travail de Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault, 52 min, réalisateur Vincent Tavernier avec les commentaires de Paul Ardenne, historien de l'art. Version française et anglaise - Décembre 2012

  • ART-MOVIE - (art-vidéo)

" The Scarcity of Miracle" de Rancinan & Caroline Gaudriault ( Textes ) - 2015 -Triptyque cinématographique - 45 min sous forme d'installation muséale - Musique originale et improvisée par Pierre de Bethmann (piano) et Franck Agulhon (Batterie) - Chanson originale de Diego Buongiorno interprétée par Dorian Wood - Projeté en Premiere à la Paramount Drive in Theater de Los Angeles - Janvier 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]