Gérard Nahon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nahon.
Gérard Nahon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur
Nouvelle Gallia judaica (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Israël Salvator Révah (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Gérard Nahon, né le à Paris et mort à Paris le [1],[2], est un historien français.

Spécialiste de l'histoire juive, il a notamment été directeur d'études à l'École pratique des hautes études de Paris et directeur de l'unité propre de recherche Nouvelle Gallia judaica du CNRS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Nahon est né à Paris le 19 janvier 1931, dans une famille juive originaire d'Algérie qui arrive en France dans les années 1920[3].

Il se réfugie à Pau durant la Seconde Guerre mondiale.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé d'hébreu moderne (1953) à l'INALCO, licencié ès lettres-philosophie (1954), docteur en histoire de l'université Paris-Nanterre (1969) et diplômé de l'École pratique des hautes études (EPHE) (1976), éducateur à l'Œuvre de secours aux enfants, Gérard Nahon a enseigné l'histoire et la géographie dans le secondaire, de 1955 à 1965 (entre autres au Lycée Maimonide et au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine), avant d'entamer une carrière universitaire marquée par de nombreuses affectations : directeur d'études à l'(EPHE, section des sciences religieuses, « judaïsme médiéval et moderne » (1977-2000). Il est aussi conférencier au Séminaire israélite de France de 1972 à 2000, professeur associé au Centre universitaire d'études du judaïsme de l'université libre de Bruxelles (1972-1996) et chargé de cours à l'université d'Aix-Marseille à Aix-en-Provence de 1900 à 1996.

Gérard Nahon fait également carrière au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) où il est attaché puis chargé de recherches (1965-1978). Il y dirige l'UPR 208 « Nouvelle Gallia Judaica » (1981-1992) consacrée à l'histoire des Juifs de France. Il est aussi secrétaire (1965) puis directeur (avec Charles Touati) de la Revue des études juives de 1980 à 1997 et directeur (avec Charles Touati et Simon Claude Mimouni) de la « Collection de la Revue des études juives » [4],[5],[6]. De 1997 à 2000, il est directeur d'études à l'École pratique des hautes études de Paris, à la tête de la section des sciences religieuses « judaïsme médiéval et moderne »[7].

Travaux[modifier | modifier le code]

Gérard Nahon est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'histoire des Juifs et plus particulièrement des Juifs en France, les « Nations » juives portugaises d'Occident (XVIe-XVIIIe siècles) comme en atteste sa très riche bibliographie (1955-2010)[8]. Il a en outre collaboré à l'encyclopédie Universalis.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

  • Deuxième médaille du Concours des antiquités de la France, Académie des inscriptions et belles-lettres (1987), pour son ouvrage Inscriptions hébraïques et juives de France médiévale
  • Médaille d'or, Société académique arts-sciences-lettres, Paris (1992)
  • Prix Jérusalem du Patrimoine d'Israël (1995)
  • Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, médaille pour le volume Juifs et judaïsme à Bordeaux, éd. Mollat (2003)
  • Prix de la mémoire, Mémoire des familles des convois de Bordeaux (2004 et 2005)
  • Prix Eduard Feliu de l'Institut d'Estudis Món Juïc (2010)

Décorations[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Gérard Nahon, Les Hébreux, Seuil, (ASIN B003X21CJA)
  • Gérard Nahon, Inscriptions hébraïques et juives de France médiévale, Commission Française des Archives Juives, (ISBN 9782905248077)
  • Gérard Nahon, Métropoles et périphéries séfarades d'Occident : Kairouan, Amsterdam, Bayonne, Bordeaux, Jérusalem, Cerf, (ISBN 9782204045971)
  • Gérard Nahon, La Terre sainte au temps des kabbalistes: 1492-1592, A. Michel, (ISBN 9782226095466)
  • Gilbert Dahan, Gérard Nahon et Elie Nicolas, Rashi et la culture juive en France du nord au Moyen Âge, Peeters, (ISBN 9789068319217)
  • Gérard Nahon, Juifs et judaïsme à Bordeaux, Mollat, (ISBN 9782909351773)
  • Céline Balasse et Gérard Nahon, 1306, l'expulsion des juifs du royaume de France, De Boeck, (ISBN 9782804159566)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de l'historien du judaïsme Gérard Nahon », sur Actualité juive, (consulté le 19 février 2018)
  2. « Addio allo storico dei sefarditi », sur osservatoreromano.va, (consulté le 23 février 2018)
  3. (en)Shalom Berger. Obituary. Prof. Gérard Nahon. h-net.org.Tuesday, February 20, 2018.
  4. Voir sa biographie in L'écriture de l'histoire juive, Mélanges en l'honneur de Gérard Nahon, sous la direction de Danièle Iancu-Agou et Carol Iancu, Collection de la Revue des études juives 46, Paris-Louvain, Peeters, 2012 (ISBN 978-90-429-2524-3)
  5. L'écriture de l'histoire juive - Mélanges en l'honneur de Gérard Nahon Voir présentation en ligne
  6. Gérard Nahon : Parcours, maîtres, œuvres
  7. <David Munk, « Disparition de l'historien du judaïsme Gérard Nahon », sur Actualité juive,
  8. Bibliographie de Gérard Nahon
  9. Décret du 13 juillet 2015

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carol Iancu (en) et Danièle Iancu (dir.), L'Écriture de l'histoire juive : mélanges en l'honneur de Gérard Nahon, Paris, Peeters, coll. « Collection des Revue des études juives » (no 46), , XLIII + 68 p. (ISBN 978-90-429-2524-3).

Liens externes[modifier | modifier le code]