Gérard Lecha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gérard Lecha
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Gérard Lecha est le nom de plume d'un écrivain et universitaire libertaire français né en 1946.

Biographie[modifier | modifier le code]

Docteur en psychologie sociale et en sociologie de la connaissance, il enseigne à l'Institut du Travail et comme contractuel à l'Université François Rabelais de Tours. Il est également directeur de travaux dans le cadre de la Commission scientifique et pédagogique de l'Institut d'études mondialiste à Paris. Il a pris sa retraite en 2009.

C'est à Tours en 1963 que le plasticien Yves Boulay lui fait rencontrer Michel-Georges Micberth et qu'il adhère à la Jeune Force poétique française.

Ayant réussi à fondre les trois intérêts qu'il porte à la littérature, la psychologie et la sociologie, il est devenu spécialiste de Han Ryner à qui il a consacré une thèse de lettres modernes, Han Ryner ou la pensée sociale d'un individualiste du début du siècle.

Il collabore régulièrement à la presse libertaire : Le Réfractaire de May Picqueray, Le Monde libertaire, Le Libertaire[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie
  • Les Mandolines aux murènes, Presses JFPF, 1965.
  • Paraboles pour un lendemain, Presses JFPF, 1966.
  • Autobusiaque 00, Création Éditions libres, 1983.
  • L'Itinéraire du Petit Enfant.
Théâtre
  • Sisyphe party ou la Preuve par neuf, Saynète pour grands enfants, 1963.
  • Toute la folie du monde ou ainsi ploum pidabim soit-il, recto verso, Sotie aotobusiaque, 1973.
Essais
  • Micberth et la pseudomicrocaulie, La Mémoire Lige, 1973.
  • Réflexions au masculin sur la très édifiante histoire de Marie-Andrée Marion, femme violée, Vrac, 1981.
  • Cinq milliards d'otages, Les Lettres Libres et Vrac, 1981.
  • Le Petit Montmartre tourangeau, L'Harmattan, 1988.
  • Micberth et le théâtre en question, Res Universis, 1990.
  • Autopsie d'un procès..., Est, Samuel Tastet éditeur, 1990.
  • Le collectif contre la venue du Pape à Tours : une démarche citoyenne, préface de Georges Jean, Acratie, 1998.
  • Les Jeunes et la politique : approches psychosociologiques de la conscience politique des jeunes, illustrations de Paul Nicolleau, Éditions libertaires, 2004.
  • Avec Jean-Luc Richelle, Eugène Bizeau, vigneron, poète, libertaire, La Cause du poulailler, 2015.
Chroniques pamphlétaires

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thierry Maricourt, Histoire de la littérature libertaire en France, Albin Michel, 1990, page 135.