Gérard Caudron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gérard Caudron
Illustration.
Gérard Caudron en 2017.
Fonctions
Maire de Villeneuve-d'Ascq
En fonction depuis le
(11 ans, 6 mois et 27 jours)
Élection 16 mars 2008
Prédécesseur Jean-Michel Stievenard

(23 ans, 11 mois et 26 jours)
Prédécesseur Jean Desmarets
Successeur Jean-Michel Stievenard
Député européen

(14 ans, 11 mois et 24 jours)
Élection 15 juin 1989
Législature 3e, 4e et 5e
Groupe politique PSE (1989-2002)
GUE/NGL (2002-2004)
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Royaucourt-et-Chailvet (Aisne)
Nationalité française
Parti politique SFIO (1964-1972)
PS (1972-2001)
DVG (depuis 2001)

Gérard Caudron est un homme politique français, né le à Royaucourt-et-Chailvet (Picardie). Il est maire de Villeneuve-d'Ascq de 1977 à 2001 et depuis 2008, ainsi que député européen de 1989 à 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code]

Né en 1945 à Royaucourt-et-Chailvet en Picardie, Gérard Caudron est issu d’une famille venant de Thiérache par son père, et de Pologne par sa mère. Il a vécu à la campagne jusqu'à 7 ans dans un village d'une centaine d'habitants puis à Laon. Dans les années 1960, il adhère au Parti socialiste[1],[2].

Après des études secondaires à Laon, il commence à travailler à la trésorerie générale de l’Aisne en 1963 et il s'inscrit à la faculté de Droit d’Amiens. Lauréat aux concours de contrôleur et d'inspecteur du Trésor, il est muté au lycée Jean Moulin à Lille où il fait des études supérieures en travaillant (licencié ès sciences économiques), il obtient le concours d'inspecteur du Trésor[2]. Il travaille dans les services extérieurs du Trésor de 1962 à 1968 puis après avoir obtenu un concours de professeur de sciences et techniques économiques[2], il enseigne à Roubaix au lycée Turgot de 1969 à 1978. Les hasards de la recherche d'un logement l'amènent à Flers-lez-Lille[1].

Engagements et parcours politique[modifier | modifier le code]

Villeneuvois, il se présente en 1976 à une élection municipale partielle, où il est élu. Militant de gauche depuis 1964, il est d'abord membre de la SFIO et de la FGDS de François Mitterrand et du nouveau Parti socialiste en 1972. En mars 1977, il devient maire socialiste de Villeneuve-d'Ascq et il conservera ce poste jusqu'en 2001. Il est réélu en 1983, en 1989 et en 1995 avec près de 64 % des voix. Le 27 février 2000, il confirme dans une lettre ouverte qu’il ne sera pas maire en mars 2001 pour un cinquième mandat consécutif.

Au conseil général du Nord de 1982 à 1989, il est vice-président de 1985 à 1989 dans le domaine de l'action sociale. Il est député européen depuis 1989, il le reste jusqu'en 2004. En 2001, il reste conseiller municipal et maire honoraire de Villeneuve-d'Ascq. Il prépare les conditions de ses nouveaux combats pour une Europe plus active et une autorité publique plus présente avec des responsables à tous les niveaux répondant mieux aux problèmes du moment ainsi qu'à l'angoisse de bon nombre de ses concitoyens, ce qui aggrave ses désaccords avec les dirigeants, d'un Parti socialiste dont il « divorce » le .

Il crée le une association appelée « Rassemblement citoyen »[3]. Au soir du premier tour de l'élection présidentielle française de 2002, Gérard Caudron annonce sa candidature aux élections législatives de juin. Après cinq semaines de campagne, il arrive en tête le 9 juin sur Villeneuve d'Ascq et en troisième position sur la circonscription. Pour le deuxième tour, il fait voter à gauche et le candidat officiel du Parti socialiste est élu.

Deux jours plus tard le PS le fait exclure du PSE. Le , il rejoint la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique, un groupe confédéré de gauche. Au bureau de ce groupe, il représente la délégation de la gauche républicaine radicale et citoyenne. Le , Gérard Caudron ne peut plus être candidat aux élections européennes. Il est ensuite membre de la Coordination nationale de la gauche républicaine.

Le , au premier tour des élections municipales, il réalise un score de 42,82 %, sous l'étiquette divers gauche, devançant le PS de plus de 15 points. Il est élu le avec 58,83 % et 40 sièges au conseil municipal.

Après cette réélection, Gérard Caudron est premier vice-président chargé du logement au sein de Lille Métropole[4]dans l'équipe de Martine Aubry.

Le , il officialise sa candidature pour les municipales 2014[5].

Le , Gérard Caudron est nommé au grade de Chevalier de la Légion d'honneur par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault[6].

Gérard Caudron est également président de l'association Citoyen d'Europe[7].

Il est réélu avec 58,44 % lors des élections municipales de mars 2014 avec une majorité « Rassemblement Citoyen - PS » de 40 membres sur un conseil de 49. À Lille Métropole, il devient vice-président chargé de l’aménagement aux côtés du nouveau président Damien Castelain.

Le , Médiacité annonce qu'une plainte pour viol a été déposé contre lui par une employée municipale [8].

Le , il annonce sa candidature à un nouveau mandat municipal[9].


Mandats électifs[modifier | modifier le code]

Mandats Locaux[modifier | modifier le code]

Mandats européens[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Qui êtes-vous, Gérard Caudron ?, Informations municipales de Villeneuve d'Ascq, no 28, novembre 1982.
  2. a b et c Gérard Caudron quarante ans d'une ville, Julien Gilman et Sébastien Leroy, Nord Eclair, 27 février 2010
  3. http://www.rassemblementcitoyen.org/
  4. http://www.lillemetropole.fr/index.php?p=1250&art_id=16304&gabarit=print
  5. http://www.gcaudron.com/?p=1786
  6. Le maire mis à l'honneur, Mélanie Dacheville, Marie-Pierre Legrand, Caroline Vanbelle, La Tribune, journal municipal de Villeneuve d'Ascq, no 298, février 2014, page 5.
  7. http://www.citoyendeurope.com
  8. https://www.mediacites.fr/enquete/lille/2019/06/28/accuse-de-viols-le-maire-de-villeneuve-dascq-denonce-un-complot-politique/
  9. https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/villeneuve-ascq-75-ans-gerard-caudron-veut-briguer-7eme-mandat-maire-1732603.html