Géraldine Marchand-Balet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Géraldine Marchand-Balet
Illustration.
Fonctions
Conseillère nationale
En fonction depuis le [1]
Législature 50e (2015-2019)
Conseillère communale (commune de Grimisuat)
En fonction depuis le
Présidente (commune de Grimisuat)
En fonction depuis le
Biographie
Date de naissance (47 ans)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti démocrate-chrétien
Profession Cheffe de projet à la HES-SO

Géraldine Marchand-Balet, née le à Grimisuat[1], est une personnalité politique suisse. Elle préside la municipalité de Grimisuat depuis 2008 et elle est parlementaire fédérale (parti démocrate-chrétien) depuis son assermentation en novembre 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Affiliée au PDCVr, sa carrière politique débute en 2001 en tant que membre du Conseil communal de Grimisuat. En 2005, elle est élue en tant que vice-présidente de cette municipalité comptant 3 500 habitants. Depuis 2009, elle préside le Conseil municipal de Grimisuat, commune limitrophe de Sion, Ayent, Arbaz et Savièse. En mars 2013, Marchand-Balet est élue (première du district de Sion) au Grand Conseil valaisan et intègre la Commission des Finances. En décembre 2015, elle fait son entrée au Conseil national et devient membre de la Commission de la Science, de l’Education et de la Culture (CSEC)[2].

Sensible notamment au domaine des soins, Marchand-Balet a présidé un centre médico-social de 2009 à 2012. Depuis 2009, elle préside l’établissement médico-social Les Crêtes, qui regroupe les communes d’Arbaz, d’Ayent et de Grimisuat. Elle préside également depuis 2012 la société Grimsolar SA, société inédite qui permet aux habitants de Grimisuat de participer, en tant qu’actionnaires, au développement des énergies renouvelables, en particulier dans le domaine du solaire[3].

En 2014, elle accueille, dans sa commune de Grimisuat, l'association Via Mulieris à l'occasion de sa séance inaugurale, montrant ainsi son intérêt pour la cause des femmes dans le canton du Valais.

En juillet 2017, le Tages-Anzeiger publie son rating des parlementaires de l'Assemblée fédérale les plus influents. Marchand-Balet est classée dernière[4].

Marchand-Balet est séparée et mère de deux enfants (un garçon né en 1992 et une fille née en 1996).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biographie de Géraldine Marchand-Balet sur le site web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. « Nouveaux élus au Conseil national - http://www.ch.ch » (consulté le 28 octobre 2015)
  3. « Parcours - Géraldine Marchand-Balet » (consulté le 7 avril 2015)
  4. (de) « Wer hat in Bern am meisten Einfluss », Tages-Anzeiger,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]