Géraldine Bannier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Géraldine Bannier
Illustration.
Fonctions
Députée française
En fonction depuis le
(5 ans, 1 mois et 24 jours)
Élection 18 juin 2017
Réélection 19 juin 2022
Circonscription 2e de la Mayenne
Législature XVe
Groupe politique MoDem
Prédécesseur Guillaume Chevrollier
Maire de Courbeveille

(3 ans, 5 mois et 2 jours)
Élection 23 mars 2014
Prédécesseur Monique Collet
Successeur Jean-Luc Moussu
Biographie
Date de naissance (42 ans)
Lieu de naissance Laval (Mayenne)
Nationalité Française
Parti politique MoDem
Diplômée de Université Rennes-II
Profession Professeur agrégée de
lettres classiques

Géraldine Bannier, née le à Laval (Mayenne), est une femme politique française.

Membre du MoDem, elle est élue députée de la deuxième circonscription de la Mayenne en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Fille d'agriculteurs originaires d'Astillé, Géraldine Bannier est professeur agrégée de lettres classiques. Elle est célibataire et n'a pas d'enfant[1].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Engagement en politique[modifier | modifier le code]

Membre du MoDem depuis 2007, elle est élue au conseil national ; elle est candidate pour la première fois lors des cantonales de 2011 dans le canton de Saint-Berthevin[2]. Suppléante de Jean-Noël Martin, ils obtiennent 7,48 %. Trois ans plus tard, à l'occasion des élections municipales, elle est élue maire de Courbeveille sur une liste sans étiquette[3].

Rare représentante élue du MoDem en Mayenne, elle est sixième de la liste LR-UDI-MoDem menée par Yannick Favennec dans le département lors des régionales de 2015 en Pays-de-la-Loire. La tête de liste régionale est Bruno Retailleau[4].

Lors des élections législatives de 2017, l'accord entre le Mouvement démocrate et La République en marche aboutit à l'investiture de Géraldine Bannier pour la majorité présidentielle dans la deuxième circonscription de la Mayenne[5]. Elle arrive largement en tête au soir du premier tour, obtenant 38 %, soit près de dix points de plus que le sortant LR Guillaume Chevrollier, qui l'affronte au second tour. Le , elle est élue députée avec près de 55 % des suffrages exprimés, ce qui fait d'elle la première femme députée à être élue en Mayenne[6],[7].

En application de la loi sur le cumul des mandats, elle démissionne de ses fonctions de maire de Courbeveille le [8].

Activité de députée[modifier | modifier le code]

À l'Assemblée nationale, elle est membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation[9].

Au cours de son mandat, elle se mobilise notamment pour la revalorisation des pensions de retraite des agriculteurs et conjoints d'agriculteurs[10],[11]. Elle vote pour la réintroduction des néonicotinoïdes[12].

En 2018, elle est vice-présidente de la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Lactalis[13].

En 2019, elle s'oppose au gouvernement et au reste de son groupe parlementaire en annonçant voter contre la ratification du traité de libre-échange CETA[14].

En 2020, lors de la première lecture, elle s'abstient lors du vote de la loi sécurité globale[15] mais vote en faveur de la loi en avril 2021[16].

Elle est également rapporteuse d'une proposition de loi visant à instaurer un « tarif minimal » de frais de livraison sur les livres[17].

Elle est à nouveau candidate pour les élections législatives françaises de 2022[18]. Elle reçoit l'investiture officielle de la coalition Ensemble[19], mais doit affronter la candidature dissidente du maire de Cossé-le-Vivien Christophe Langouët, qui déclare lui aussi soutenir la majorité présidentielle[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Géraldine Bannier devant Guillaume Chevrollier : "un premier changement, ma personnalité" », Le Glob, 13 juin 2017, consulté le 18 juin 2017.
  2. « Cantonales : Jean-Noël Martin et Géraldine Bannier candidats du Modem à Saint-Berthevin », Ouest-France, 11 février 2011, consulté le 18 juin 2017.
  3. « Géraldine Bannier succède à une autre femme maire », sur Ouest-france.fr (consulté le )
  4. « Régionales : Bruno Retailleau dévoile sa liste en Mayenne », Le Courrier de la Mayenne, 22 octobre 2015, consulté le 18 juin 2017.
  5. « Législatives 2017. Les Couacs de La République En Marche en Mayenne », Ouest-France, publié le 18 mai 2017, consulté le 18 juin 2017.
  6. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le ).
  7. « Législatives en Mayenne. Géraldine Bannier (LREM) élue », Ouest-France, publié le 18 juin 2017, consulté le 18 juin 2017.
  8. « Courbeveille : Jean-Luc Moussu est le nouveau maire », sur Ouest-france.fr (consulté le )
  9. "Composition de la commission des affaires culturelles et de l'éducation"
  10. "En Mayenne. Des députés demandent la revalorisation des retraites agricoles"
  11. "Retraites agricoles. Pour la députée Géraldine Bannier, les conjoints « méritent mieux »"
  12. « Néonicotinoïdes : la députée mayennaise de la majorité présidentielle, Géraldine Bannier, vote pour », sur ici, par France Bleu et France 3, (consulté le )
  13. Affaire Lactalis : les propositions de la députée Géraldine Bannier
  14. "CETA : la député mayennaise de la majorité, Géraldine Bannier annonce qu'elle votera contre"
  15. « Loi sécurité globale : la députée mayennaise de la majorité Géraldine Bannier choisit l'abstention », sur ici, par France Bleu et France 3, (consulté le )
  16. « Pass vaccinal, pesticides, "séparatisme"… Votre député a-t-il voté pour ou contre ces 10 lois majeures du premier quinquennat d’Emmanuel Macron ? », sur Franceinfo, (consulté le )
  17. "Pour contrer Amazon, un «tarif minimal» de frais de livraison sur les livres"
  18. Législatives 2022 : la députée mayennaise Géraldine Bannier officiellement réinvestie par la majorité
  19. Législatives 2022. En Mayenne, la députée sortante Géraldine Bannier se représente
  20. Législatives 2022 : Christophe Langouët, sympathisant LREM, candidat en indépendant dans le Sud-Mayenne

Liens externes[modifier | modifier le code]