Géosite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un géosite ou géotope[N 1] est un espace qui permet d’observer des éléments et des phénomènes géologiques intéressants pour la compréhension de la géologie. Un géosite contient un ou des objets géologiques.

Le choix du site est déterminé par les autorités nationales. On en compte 3 700 à l’échelle mondiale[1].

Depuis 1995, avec le soutien de l'UNESCO, plusieurs projets et groupes de travail se sont mis en place dans le monde entier. Ils sont dédiés à l'éducation et la promotion du patrimoine géologique et géomorphologique.

  • un groupe de travail international sur les géosites (Union internationale des sciences géologiques, IUGS) ;
  • les sites géomorphologiques de l'Association internationale des Géomorphologues (AIG) ;

En France, l'état a officiellement lancé un « Inventaire national du patrimoine géologique » en 2007 (par l'intermédiaire du ministère chargé de l'écologie). Le Muséum national d’Histoire naturelle est référent scientifique de cet inventaire (comme de tous les inventaires du patrimoine naturel). Il est réalisé par les régions. Les régions Nord-Pas-de-Calais et Bretagne ont été pionnières dans ce domaine.
La collecte nationale d'informations sur les géosites italiens a été administrée par le ministère de la Protection de la Nature, l’Institut de recherche et de protection de l'environnement (Cf. base de données nationale ISPRA) en collaboration avec les régions, les provinces, les instituts de recherche, les universités, etc.

Quelques exemples en Belgique[modifier | modifier le code]

Géosite d'Engis dans le parc des Tchafornis.
  • Engis, Parc des Tchafornis : le front vertical d’une ancienne carrière de calcaire présente par ses bancs obliques la coupe exceptionnelle d’un récif corallien à stromatopores d’il y a un peu plus de 370 Ma. L'aménagement du site permet de s'approcher de cet objet géologique, de s'asseoir pour le contempler, et d'en comprendre la portée par la lecture de panneaux didactiques placés par l'unité de paléontologie de l'Université de Liège.
  • Comblain-au-Pont, Sentier géologique ;
  • Hoegaarden, Goudberg ;
  • Vresse-sur-Semois, « Promenade Au fil du temps ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Géosite est le terme utilisé par l’Union internationale des sciences géologiques (IUGS) et par l’UNESCO. Géotope est davantage utilisé par les Suisses et des Allemands.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ekokarst, no 76, 2e trimestre 2009, p. 10, en ligne, consulté le 29 juillet 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]