Géologie du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carte géologique du Maroc et principaux domaines structuraux

Le Maroc est un pays d'Afrique de l'Ouest situé à la fois sur la marge continentale Centre-Atlantique et sur la zone la plus occidentale du bassin Méditerranéen (marge téthysienne). La géomorphologie actuelle du Maroc est principalement liée à la convergence entre les plaques africaine et eurasiatique engendrant l'inversion du rift du Haut et du Moyen atlas ainsi que la formation des montagnes de l'Anti-Atlas et du Rif.

Géomorphologie actuelle[modifier | modifier le code]

Le Maroc est un pays d'environ 2 000 km de long localisé au nord-ouest de l'Afrique. Durant le Crétacé supérieur et le Cénozoïque, les structures préexistantes sont remobilisées par la convergence associée à l'Orogenèse alpine. La tectonique compressive provoque la surrection de chaînes de montagnes globalement orientées OSO-ENE: l'Anti-Atlas, le Haut Atlas, la Meseta, le Moyen Atlas et le Rif[1].

Domaines structuraux[modifier | modifier le code]

Montagnes du Rif au nord du Maroc, résultat de la convergence alpine.

Du nord au sud, les principaux domaines géologiques composants le Maroc sont:

  • au nord du pays le Rif, composé de terrains Méso-Cénozoïques plissés durant la convergence alpine.
  • au sud du Rif, le Moyen Atlas qui forme avec le Haut Atlas l'un des deux rift Mésozoïques avortés et inversés durant l'orogénèse alpine. Le Moyen Atlas sépare en deux la Meseta marocaine composée principalement de terrains Paléozoïques intrudés par des granites durant l'orogénèse varisque.
  • le Moyen Atlas rejoint, au sud-est de Marrakech, le Haut Atlas dont l'histoire et la géologie sont similaires à l'exception du fait que sont exposées à l'ouest du Haut Atlas des roches Paléozoïque et Précambrienne (région nommée « Massif Ancien de Marrakech » ou « MAM »). À l'ouest du MAM, le bassin d'Agadir-Essaouira, le bassin du Souss et le bassin de Doukkala, actifs depuis le rifting Triassique sont composés de sédiments Méso-Cénozoïques.
  • Au sud du Haut Atlas, l'Anti-Atlas forme un large anticlinal essentiellement Paléozoïque au cœur duquel sont exposés des roches précambriennes dans des « boutonnières »[2].
  • Le Bassin du Tindouf occupe au sud de l'Anti-Atlas une zone de près de 500 km de large et 1 000 km de long.
  • Enfin, les terrains les plus anciens du Maroc sont exposés au niveau du Bouclier du Reguibat situé au sud du bassin du Tindouf. Le domaine fait partie du Craton Ouest-Africain et est principalement constitué de roches Archéennes et Protérozoïque[3].

Histoire géologique[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michard & al. (2008) pp. 2-9
  2. A. Mortaj, M. Ikenne, D. Gasquet et P. Barbey, « Les granitoïdes paléoprotérozoïques des boutonnières du Bas Drâa et de la Tagragra d'Akka (Anti-Atlas occidental, Maroc): en élément du puzzle géodynamique du craton ouest-africain (Palæoproterozoic granitoids from the Bas Drâa and Tagragra d'Akka Inliers [western Anti-Atlas, Morocco]: part of the jigsaw puzzle concerning the Western African Craton) », Journal of African Earth Sciences, vol. 31, no 3,‎ , p. 523–538 (ISSN 1464-343X, DOI 10.1016/S0899-5362(00)80005-6, lire en ligne, consulté le 23 mars 2021)
  3. Michard & al. (2008) pp. 12-13

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michard & al. Continental evolution: The geology of Morocco: Structure, stratigraphy, and tectonics of the Africa-Atlantic-Mediterranean triple junction, SPringer, 2008, 438p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]