Géohistoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant la géographie
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et la géographie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La géohistoire, s'écrivant aussi géo-histoire, est un néologisme créé par l'historien Fernand Braudel[1] pour désigner une branche de la géographie qui étudie la construction des espaces sur la longue durée. Elle pose comme hypothèse que ces événements sont à la fois la cause de la création des espaces, des territoires et des réseaux, mais aussi que ces derniers sont acteurs du processus historique dans la mesure où ils sont une condition nécessaire au déroulement de l'histoire dans des lieux.

La géohistoire étudie plus particulièrement les effets de la mondialisation, de l'économie-monde (ou système-monde, concept développé dans les années 1970 par Olivier Dollfus et Immanuel Wallerstein), sur la création d'un espace mondialisé. Le capitalisme est à l'origine de la mondialisation des espaces, qui communiquent entre eux et sont dorénavant interdépendants, mais aussi d'une localisation plus forte des événements à cause de la concentration des espaces (notamment dans des villes).

La géohistoire est historiquement associée à l’histoire globale, ces deux disciplines ayant comme point commun leur positionnement épistémologique en faveur d’un changement d’échelles.

Relèvent de la géohistoire plusieurs sous-champs de recherche en interférence, la métagéographie (en), l'histoire géographique et la géographie historique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Scheibling, Qu'est-ce-que la géographie ?, Hachette Éducation, , p. 201

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fernand Braudel, La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1949
  • Fernand Braudel, Civilisation matérielle, économie et capitalisme, 3 tomes, Paris, Le Livre de Poche, 1979
  • Christian Grataloup, Lieux d’histoire. Essai de géohistoire systématique, Paris/Montpellier, Reclus, 1996
  • Christian Grataloup, Une géohistoire de la mondialisation, Le temps long du monde, Paris, Armand Colin, 2007
  • Christian Grataloup, Introduction à la géohistoire, Armand Colin, (lire en ligne)
  • Jacques Lévy, Patrick Poncet, Boris Beaude, René-Éric Dagorn, Marc Dumont, Blandine Ripert, Mathis Stock, Olivier Vilaça, Dominique Andrieu, Karine Hurel, L'invention du monde, Une géographie de la mondialisation, Paris, Presses de Sciences Po, 2008
  • Pascal Buresi, Géohistoire de l'Islam, Belin Sup, Paris, 2005.
  • Nicolas Jacob-Rousseau, « Géohistoire/géo-histoire : quelles méthodes pour quel récit ? », Géocarrefour [En ligne], Vol. 84/4 | 2009. Consulté le 08 juin 2015.