Géographie de la Corrèze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Géologie[modifier | modifier le code]

La Corrèze, située à la porte du Bassin aquitain, est rattachée au Massif central. Elle est composée de trois zones géologiques différentes : granitique sur la majeure partie de son étendue, gréseuse au sud-ouest, calcaire au voisinage du Quercy.

Relief[modifier | modifier le code]

Trois types de reliefs s'y rencontrent : la montagne limousine, au nord, avec une altitude moyenne de 800 m (plateau de Millevaches, massif des Monédières); le plateau corrézien sur les 2/3 de sa superficie, bloc massif dont l'altitude varie entre 400 m et 500 m; enfin, le bas pays, formé par la dépression du bassin de Brive. Le point culminant de la Corrèze est le Mont Bessou, s'élevant à 976 m d'altitude[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Carte détaillée du département de la Corrèze avec ses réseau routier et hydrologique principaux

Le département de la Corrèze dispose de 5000 kilomètres de cours d'eau variés[2]. Ces cours d'eau sont nombreux (Corrèze, Vézère, Dordogne) et dépendent du réseau hydrographique de la Garonne. Ils connaissent un régime irrégulier, souvent torrentiel, et coulent au fond de vallées encaissées. Le climat de montagne présente déjà certains aspects méridionaux. Il reçoit des influences océaniques sensibles dans le bassin de Brive. Les pentes et vallées tournées vers l'Aquitaine bénéficient de conditions climatiques plus favorables.

Ressources[modifier | modifier le code]

La Corrèze est un département à vocation agricole: le bassin de Brive s'est spécialisé dans la culture des primeurs et des fruits. La montagne, au sol pauvre, produit du seigle et du sarrasin, tandis que le plateau se consacre à l'élevage bovin.

Le textile, le bois, la métallurgie (manufacture nationale d'armes de Tulle) constituent les principales ressources industrielles du département. De nombreux barrages fournissent de l'énergie hydroélectrique.

Le sous-sol renferme une grande réserve de richesses : ardoises, micaschistes et schistes ardoisiers (4e département producteur), houille, plomb argentifère, tungstène et uranium.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) DUEZ Fabien, « Le Mont Bessou », 2002-2006 (consulté le 25 octobre 2010)
  2. Corrèze guide de pêche.