Géographie d'Andorre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Géographie d'Andorre
carte : Géographie d'Andorre
Continent Europe
Région Péninsule Ibérique
Coordonnées 42° 30' N, 1° 30' E
Superficie
Côtes 0 km
Frontières Total 120,3 km : France 56,6 km, Espagne 63,7 km
Altitude maximale Coma Pedrosa
(2 946 m)
Altitude minimale Riu Runer (840 m)
Plus long cours d’eau Valira
Plus importante étendue d’eau Lac de Juclar (21 ha)

Andorre est un pays enfermé situé dans les Pyrénées entre l'Espagne et la France. Avec une superficie de 468 km², la principauté est le sixième plus petit état d'Europe mais toutefois le plus grand des micro-États européens.

Andorre est un pays principalement montagneux. Son altitude moyenne est de de 1996 mètres et son point culminant est le pic de Coma Pedrosa s'élevant à 2942 mètres au dessus du niveau de la mer. Trois étroites vallées en forme de "Y" se dessinent entre les montagnes et correspondent aux bras du Valira, principal cours d'eau du pays. Celui-ci se dirige vers l'Espagne et quitte l'Andorre à une altitude de 840 mètres, ce qui correspond au point le plus bas du pays (confluent avec le Runer)

Le climat andorran est similaire à celui des pays voisins. Il s'agit d'un climat tempéré, cependant modifié par l'altitude avec d'avantage de neige en hiver, une humidité plus faible et des températures plus basses. Il y a en moyenne 300 jours d'ensoleillement par an.

Sur le plan de la phytogéographie, Andorre appartient à la portion atlantique de la région circumboréale. Les glissements de terrain et les avalanches sont les principaux risques naturels du pays.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Montagnes[modifier | modifier le code]

Le Coma Pedrosa depuis Arinsal

Andorre compte 65 sommets dépassant les 2500 mètres d'altitude. Le point culminant d'Andorre est le pic de Coma Pedrosa, s'élevant à une altitude de 2942 mètres, situé au nord-ouest du pays, près de de la frontière française et espagnole.

Le long de la frontière avec la France, les plus hautes montagnes sont le pic de Médécourbe (2914 m, situé sur le tripoint entre la France, l'Espagne et l'Andorre), le pic de Tristagne (2872 m), le pic de Font Blanca (2903 m) et le pic de la Serrera (2914 m).

Le long de la frontière avec l'Espagne, s'élèvent notamment le pic de Coma Pedrosa (2942 m), le pic Negre (2665 m) et le pic de la Portelleta (2905 m).

A l'est du pays, là où se rejoignent frontière française et frontière espagnole, on trouve notamment le pic d'Envalira (2825 m), le Pic de l'Estanyó (2915 m) et le pic dels Pessons (2865 m)

Lacs et rivières[modifier | modifier le code]

Le Valira sous le pont de Paris à Andorre-la-Vieille

L'Andorre est entièrement située dans le bassin hydrographique du Valira, à l'exception de la Solana d'Andorre dont les eaux rejoignent le bassin de l'Ariège par l'intermédiaire du riu Sant Josep.

Le Valira del Nord s'écoule sur environ 14 km depuis les Estanys de Tristaina, en traversant Arans, La Cortinada, Sornàs, Ordino et La Massana jusqu'à Escaldes-Engordany où il rejoint le Valira d'Orient qui a lui parcouru un trajet d'environ 23 km au travers des paroisses de Canillo et d'Encamp. Les deux cours d'eau forment le Gran Valira qui chemine vers la frontière espagnole pour rejoint le Sègre.

Andorre comporte 172 lacs, le plus grand étant le Lac de Juclar, d'une superficie de 23 hectares, situé au nord-est du pays. Le lac d'Engolasters est lui utilisé pour la production d'hydroélectricité.

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat d'Andorre.

Le climat d'Andorre est un climat méditerranéen influencé par la haute montagne. Cela se traduit par des températures plus basses, d'avantage de neige en hiver et un taux d'humidité plus faible. Les températures sont décroissantes avec l'altitude. A l'inverse, les précipitations se font plus marquées sur les sommets, ainsi que dans le nord du pays.[1] La neige est particulièrement présente de novembre à avril mais persiste jusqu'en juillet sur les plus hauts sommets. Il y a en moyenne 300 jours d'ensoleillement par an.

Jan. Fév. Mar. Avr. Mai Jui. Jul. Aou. Sep. Oct. Nov. Déc. An
T° max (media) [°C] 10 11 14 16 19 22 25 26 23 19 13 11 17,42
T° mín (media) [°C] 1 2 4 5 9 12 14 14 12 8 4 2 7,25
Précipitations [mm] 34 37 46 63 105 69 65 98 81 73 68 69 808

Source: "Tableau climatique" d'Andorre, sur colonialvoyage.com.

Risques naturels[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Risques naturels en Andorre.

Il y a un risque d'avalanche en Andorre de la mi-hiver jusqu'au début de l'été. Des méthodes de protection paravalanche sont mises en place telles que le déclenchement préventif à l'aide d'explosifs, la construction de paravalanches ou encore la compaction de la neige.[2][3]

Les glissements de terrain et chutes de pierres sont fréquents en Andorre, et suivent des périodes de fortes précipitations.

Les Pyrénées et la Catalogne connaissent de fréquements tremblements de terre, rarement destructeurs. Le plus important documenté est le tremblement de terre catalan de 1428 dont la une magnitude a été estimée entre 6,0 et 6,5 sur l'échelle de Richter[4][5]. Cependant les tremblements de terre dont l'épicentre est en Andorre sont de magnitude inférieure à 2[6]. Un tremblement de terre de magnitude 4,2 s'est produit le 5 octobre 1999 aux environs de Bagnères-de-Luchon en France et a été ressenti en Andorre[7]. Le gouvernement andorran a étudié la possibilité d'un tremblement de terre source de dégâts en Andorre[8].

Ressources naturelles[modifier | modifier le code]

Les ressources naturelles d'Andorre sont le bois, la pierre de construction, le minerai de fer et de plomb. L'énergie hydroélectrique produite à la centrale hydroélectrique de Les Escaldes permet d'alimenter l'Andorre en électricité et d'exporter l'excédent vers la France et l'Espagne.

Points extrêmes[modifier | modifier le code]

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Frontières[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Frontières d'Andorre.
Poste frontière franco-andorran

Andorre partage des frontières terrestres avec ses deux pays voisins, l'Espagne au sud et la France, pour un total de 121 km. Andorre est complètement enclavé entre ces pays.

  • La frontière hispano-andorrane s'étend sur 64 km, au sud d'Andorre et au nord de l'Espagne dans le massif des Pyrénées. Les deux pays étant situés sur le même bassin versant les communications sont bien plus aisées qu'entre Andorre et la France.

Villes[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Paroisse d'Andorre et Villes d'Andorre.
Paroisses d'Andorre.

Le pays compte 76 949 habitants, ce qui représente une densité de population de 179,25 hab/km². La population est principalement urbaine à hauteur de 89%, se concentrant en particulier dans les villes de Andorre-la-Vieille et Escaldes-Engordany, siège de l'activité économique du pays.

Andorre est divisée en sept paroisses, centrées sur les villes les plus importantes du pays

No. Paroisse (par ordre protocolaire) Superficie
km²
Population
2005
1 Canillo 121 4.225
2 Encamp 74 12.924
3 Ordino 89 3.066
4 La Massana[9] 65 7.973
5 Andorre-la-Vieille (capitale) 12 22.884
6 Sant Julià de Lòria 60 8.885
7 Escaldes-Engordany 47 16.918
Andorre 468 76.875

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://opengis.uab.es/wms/ACDA/index.htm |Atlas Climatic Digital d'Andorra
  2. JF Meffre (2001), La Predicció local del perill d'allaus a Andorra, La Gestió dels Riscos Naturals, Jornades del CRECIT, pp.100-106, 13/14 September 2001.
  3. G Furdada, JM Vilaplana, E Tomàs, D Mas (1998). The avalanche of La tartera de la Pica, Andorra. Procs. conference on 25 years of snow avalanche research, 203(I):104-107, Ed: E Hestnes, Norwegian Geotechnical Institute, Oslo.
  4. http://www.igc.cat/web/gcontent/en/sismologia/igc_sismologia_sismicitat_seglexx.html Maximum felt intensities in Catalonia during the XX century], Table I: Approximative correspondence between the magnitude (Richter) and the intensity (MSK) felt in the epicentral area.
  5. Sismicitat a Catalunya, Institut Cartogràfic de Catalunya, 1999.
  6. Terratrèmols locals de Juliol de 2001, Institut Geològic de Catalunya.
  7. http://www.vilaweb.cat/www/noticia?p_idcmp=1114585 El terratremol espanta tot Andorra, pero no causa danys], VilaWeb.cat, Maresma i Associats, SL. 1999-10-05.
  8. Conseqüències per a Andorra d'un possible terratrèmol, Programa dactivitats tardor 08, el Centre Andorra Sostenible, Govern d'Andorra, p.16.
  9. Parroquia de la Massana, Comú de la Massana. (ca)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :