Géographie d'Indre-et-Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte d'Indre-et-Loire

Le département d'Indre-et-Loire correspond à l'ancienne province de Touraine, à laquelle fut ajouté, à l'Ouest du département, une partie de l’Anjou depuis Bourgueil sur la Loire jusqu’à Château-la-Vallière au Nord-Ouest. Lui fut ajouté aussi le Richelais autrefois en Poitou au sud de la vallée de la Vienne et un fragment de la gâtine du Maine au-delà de la forêt de Beaumont. Il a abandonné au Loir-et-Cher des terroirs aux champs ouverts au nord-est de Château-Renault et une partie des cours supérieurs de la Loire, de l'Amasse et du Cher, en particulier le petit pays de Montrichard et Pontlevoy et surtout abandonné au département de l'Indre une partie sud-est de la cité gallo-romaine, à savoir les hautes vallées de l'Indre et de l'Indrois, de la Claise avec la mythique Brenne tourangelle, plus importante que la berrichonne et la rive méridionale de la Creuse également tourangelle en amont dès la forêt de la Guerche et jusqu'à La Roche-Posay.

Il est aujourd'hui un des départements de la région Centre. Il est limitrophe des départements de l'Indre, de Loir-et-Cher, de Maine-et-Loire, de la Sarthe et de la Vienne. Sa superficie est de 6 127 km2.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Relief et Géologie[modifier | modifier le code]

L'Indre-et-Loire se situe à l'extrémité sud du Bassin parisien, sa topographie est assez vallonnée au sud, alors que le nord demeure tabulaire.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Carte de l'ensemble du réseau hydrographique d'Indre-et-Loire.

Le département d'Indre-et-Loire est entièrement situé dans le bassin hydrographique de la Loire, à savoir le bassin Loire-Bretagne. D'une longueur de 3 200 km[1], le réseau hydrographique départemental comprend 11 cours d'eau de longueur supérieure à 50 km et 61 de longueur supérieure à 10 km. Deux plans d'eau remarquables complètent ce réseau : l'étang du Louroux et le Lac de Rillé.

Domaine public fluvial de l'État[modifier | modifier le code]

La section de la Loire traversant le département d'Indre-et-Loire, incluse dans la section de la Loire du bec d'Allier à Bouchemaine, ainsi que trois sections du Cher, de la Vienne et de la Creuse, appartiennent au domaine public fluvial de l'État[2].

Élément du DPF Transfert de propriété Propriétaire Gestionnaire Limite amont du DPF Limite aval Navigabilité
La Loire du Bec d’Allier à Bouchemaine Intransférable (cours d’eau d’intérêt national) État DDT des départements traversés Bec d’Allier[Note 1] Bouchemaine (49) Non navigable
le Cher Non transféré État - DDT des départements traversés
- Syndicat intercommunal pour l’entretien et l’exploitation du Cher canalisé, par AOT[Note 2] sur une partie du Cher canalisé
Moulin d’Enchaume, à Vaux (03) Confluence avec la Loire, à Villandry Non navigable
La Creuse Non transféré État DDT des départements traversés Moulin de Saint-Marin à Saint-Marcel (36) Confluence avec la Vienne Non navigable
La Vienne Non transféré État DDT des départements traversés Moulin de Chitré, à Vouneuil-sur-Vienne (86) Confluence avec la Loire à Candes-Saint-Martin (37) Non navigable

Bassins versants[modifier | modifier le code]

Les bassins hydrographiques sont découpés dans le référentiel national BD Carthage en éléments de plus en plus fins, emboîtés selon quatre niveaux : régions hydrographiques, secteurs, sous-secteurs et zones hydrographiques. Le département est partagé en trois régions hydrographiques. Par ailleurs les secteurs et sous-secteurs peuvent être regroupés en dix grands bassins versants : le Loir, la Loire, l'Authion, le Cher, l'Indre, l'Indrois, la Vienne, la Creuse, la Claise et la Veude. La plupart sont décomposables en sous-bassins versants qui correspondent à des assemblages de zones hydrographiques. Ainsi le bassin de la Loire peut être décomposé dans les sous-bassins de la Brenne, de la Cisse, de la Choisille, de la Bresme et de la Loire.

Régions naturelles[modifier | modifier le code]

  • Le Savignéen
  • Gâtines du nord-ouest (Le Croissant Boisé)
  • Influence du Loir
  • Gâtines du Nord
  • La Confluence Loire-Vienne
  • Le Val de Loire
  • Plateau d'Amboise
  • Vallée du Cher
  • Le Ruchard (Plateau de Chinon)
  • Plateau des Champeignes
  • Plateau de Sainte-Maure
  • Gâtines Loches-Montrésor
  • Vallée de l'Indre
  • Boutonnière de Ligueil
  • Gâtines du sud Touraine
  • Vallée de la Vienne
  • Vallée de la Creuse
  • Le Richelais[3]

Les Parcs naturels[modifier | modifier le code]

Un Parc naturel régional concerne en partie le département d'Indre-et-Loire : le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, situé entre Angers (Maine-et-Loire) et Tours.

Les forêts[modifier | modifier le code]

On peut découper l'Indre-et-Loire en sept grandes zones[4].

Le Confins Baugeois - Touraine

Son taux de boisement est de 38,2 % représentant une superficie forestière de 32 500 ha. Les grands massifs de cette zone sont ceux de Château-La-Vallière, Champchevrier et le Mortier aux Moines.

La Gâtine du Nord

Son taux de boisement est de 18,3 % représentant une superficie forestière de 22 000 ha. Les grands massifs de cette zone sont ceux de Beaumont-La-Ronce avec la Forêt de Gastines, Nouzilly et Château-Renault.

Le Val d’Anjou

Son taux de boisement est de 6,5 % représentant une superficie forestière de 600 ha.

La Champeigne tourangelle

Son taux de boisement est de 12,3 % représentant 11 600 ha. Les grands massifs de cette zone sont ceux du bois de la Duporterie et la forêt de Larçay.

La Gâtine du Sud

Son taux de boisement est de 24 % représentant 55 100 ha. L’ONF gère environ 20 % de cette surface (Loches et Chinon). Les grands massifs de cette zone sont ceux de Loches, d'Amboise, de Chinon, de Brouard, de Beaugerais, la Forêt de Preuilly.

Le Richelais

Son taux de boisement est de 16,6 % pour 8 700 ha. Les grands massifs de cette zone sont ceux de la forêt de Fontevraud, les bois de St Gilles et de Villevert.

Les Brandes

Son taux de boisement est de 22 % avec 4 800 ha. Les grands massifs de cette zone sont ceux du bois des Cours (Barrou), du parc de Boussay et du Bois d'Après (Yzeures).

Les régions agricoles[modifier | modifier le code]

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Villes Importantes[modifier | modifier le code]

Axes de communication[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le bec d'Allier est la confluence entre la Loire et l'Allier, sur la commune de Marzy, dans le département français de la Nièvre.
  2. AOT = Autorisation d’Occupation Temporaire.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouvelle carte des cours d'eau en Indre-et-Loire », sur http://www.indre-et-loire.gouv.fr (consulté le 11 avril 2018)
  2. Service Loire Bassin Loire-Bretagne - Délégation de bassin Loire-Bretagne, « État des lieux des cours d'eau domaniaux dans le bassin Loire-Bretagne », sur http://webissimo.developpement-durable.gouv.fr, (consulté le 4 avril 2018), planche n°4
  3. [PDF]http://www.centre.ecologie.gouv.fr/atlas/atlas_indre_loire/regroupage_a4/altas_37_Partie_3.pdf Les petites régions naturelles d’Indre et Loire
  4. [PDF]http://www.centre.ecologie.gouv.fr/atlas/atlas_indre_loire/regroupage_a4/atlas_37_analyse_humaine.pdf Les petites régions naturelles d’Indre et Loire p. 72

Liens externes[modifier | modifier le code]

Les listes des zones protégées