Géo Trouvetou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Géo Trouvetou
Personnage Disney
Nom original Gyro Gearloose
Espèce Poulet[1] anthropomorphe
Sexe Masculin
Conjoint Dana Data
Parents Fulton Trouvetou
Lieu de résidence Donaldville, Canardville
1re apparition 1952
Un sou pas fétiche
Univers Donald Duck

Géo Trouvetou (Gyro Gearloose en version originale), parfois écrit Géo Trouvetout[2], est un personnage de fiction de l'univers des canards créé en par Carl Barks pour les studios Disney[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Apparu pour la première fois dans Le Secret de Gontran (Gladstone's Terrible Secret)[4] parue en mai 1952 dans le numéro 140 de Walt Disney's Comics and Stories[5], c'est un inventeur prolifique mais pas toujours de choses utiles ou efficaces. Néanmoins, il reste un inventeur très demandé. Il est même indispensable pour Picsou et Fantomiald. Il lui arrive à plusieurs reprises de fournir accidentellement aux Rapetous un moyen de voler l'argent de Picsou. Heureusement, Géo a l'intelligence nécessaire pour pouvoir déjouer les plans de ces bandits[6].

Ses Inventions Notables[modifier | modifier le code]

Dans les bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Les boîtes pensantes : Apparue dans l'histoire de Carl Barks Géo fait des siennes ! (The Think Box Bollix)[7] en , cette invention permet de donner la capacité aux animaux (non-anthropomorphes) de parler et d'agir comme des êtres humains[8].

Le traducteur universel : Cet appareil permet de traduire toutes les langues au monde y compris le langage des animaux. Il apparaît pour la première fois dans l'histoire Le Traducteur universel (The Cat Box)[9].

Filament (Little Helper) : C'est un petit robot muet mais très intelligent, dont la tête est une ampoule (d'où son nom français), apparu en [5] dans Le Traducteur universel (The Cat Box)[9]. C'est l'ami fidèle de Géo. Dans La Première Invention de Géo Trouvetou (Gyro's First Invention)[10] publiée en 2002 pour le 50e anniversaire du personnage, Don Rosa raconte comment Filament fut la première des inventions de Géo[11].

Le vélo soucoupe : C'est un engin permettant de se déplacer librement dans les airs. Cet appareil est apparu pour la première fois dans l'histoire Le vélo soucoupe (The Stubborn Stork) de Carl Barks [12].

Le nididé : Pour stimuler son cerveau en vue de créer de nouvelles inventions, Géo se coiffe du « nididé » (Gyro's thinking cap)[13], couvre-chef en forme de toit de maison miniature, surmonté d'une cheminée. Au sommet de celle-ci se trouve un nid peuplé de trois corbeaux. Quand Géo porte le nididé, les pattes des corbeaux touchent le haut de son crâne et le grattent, stimulant ses facultés créatrices. Quand les volatiles caquettent, Géo a une idée[14]. Sa première apparition se trouve dans l'histoire Géo Trouvetou, chevalier (Time Will Tell), scénarisée par Vic Lockman et Phil DeLara[15].

Posty : C'est une boîte aux lettres intelligente[16], conçu sur le même modèle que Filament, qui apparaît en dans l'histoire La boîte aux lettres de Géo (The Two-legged Mailbox) scénarisée par Vic Lockman et Tony Strobl[17].

Différents gadgets pour Fantomiald : Dans l'histoire Le vengeur diabolique ! (Paperinik il diabolico vendicatore)[18], Donald lui demande de fabriquer son équipement pour qu'il puisse devenir Fantomiald. C'est dans l'histoire Fantomiald à la rescousse ! (Papernik alla riscossa)[19] que Géo lui présente ses inventions. Il a truqué la 313 (voiture de Donald) en trafiquant sa vitesse et en ajoutant des propulseurs et la possibilité d'envoyer du gaz éternuant. Un pulvérisateur de gaz "change-couleur" permet de modifier la couleur de la 313 entre rouge et noire facilement[20]. Il a également modifié sa maison dont un ascenseur dans sa penderie pour accéder à son repaire.

Le Careff : Il s'agit d'un "caramel effaceur", permettant d'effacer les souvenirs. Géo l'utilise sur lui même à chaque fois pour oublier l'identité de Fantomiald et être sûr de pouvoir garder le secret. Cette invention est également présentée pour la première fois dans l'histoire Fantomiald à la rescousse ! (Papernik alla riscossa)[19],[20].

Le Dissoutou : Également appelé le Dissolvant Universel, c'est une substance noire capable de dissoudre tous les matériaux à l'exception du diamant. Il est apparu dans l'histoire Le Dissoutou (The Universal Solvent)[21] de Don Rosa. Par la suite, Arpène Lucien (Arpin Lusene en VO)[22] va voler le dissoutou pour pouvoir créer son armure invincible et devenir « le Chevalier noir » dans l'histoire Picsou contre le Chevalier noir (The Black Knight)[23], également de Don Rosa.

Dans les dessins animés[modifier | modifier le code]

Machine Temporelle : Dans l'épisode Le Chevalier Géo de Trouvetou (Sir Gyro de Gearloose)[24] de la saison 1 de La Bande à Picsou de 1987, Géo créé une machine à voyager dans le temps dans le but de retourner au Moyen-Age afin de pouvoir être apprécié là-bas pour autre chose que sa nature d'inventeur. Cette machine sera ensuite reprise dans l'épisode Le contrôleur du temps (Time Teasers) et on la retrouvera dans le reboot de la série à l'occasion de deux épisodes de la saison 2 : Picsou, le hors-la-loi ! (The Outlaw Scrooge McDuck!)[25] et Tempête temporelle ! (Timephoon!). Dans les deux séries, cet appareil à la forme d'une baignoire et est d'ailleurs appelé en anglais "time-tub" (on pourrais traduire par "baignoire temporelle").

L'armure de Robotik : Dans l'épisode Argent liquide (Super Ducktales, part 1 : Liquid Assets) de la saison 2 de La Bande à Picsou de 1987, Géo a confectionné une armure que Gérard Mentor va activer par accident en employant le mot "Cornemuse". Géo a utilisé ce mot de passe en croyant qu'il était démodé et que personne ne l'utiliserait. C'est à ce moment que Gérard Mentor deviendra Robotik et donc un super-héros. Cette invention sera réutilisée dans le reboot de la série à partir de l'épisode Attention au C.O.P.A.I.N. (Beware the B.U.D.D.Y. System !) dans la saison 1.

B.O.Y.D. : Ce robot humanoïde à l'apparence d'un enfant du nom de B.O.Y.D. (Beaks Optimistic Youth Droid) apparaît pour la première fois dans l'épisode Joyeux anniversaire, Castor Major ! (Happy Birthday, Doofus Drake!) de la saison 2 de La Bande à Picsou de 2017. Il est en premier lieu montré comme appartenant à Mark Beaks mais il sera révélé plus tard, dans l'épisode Un vrai petit garçon ! (Astro B.O.Y.D.!) de la saison 3 qu'il est en réalité une création de Géo du nom de 2-BO. En effet, ce dernier l'a abandonné à cause d'un dysfonctionnement, provoqué en réalité par une modification de l'ancien mentor de Géo, le docteur Akita, pour une utilisation malveillante. Géo finira par reprogrammer le robot et se réconcilier avec lui. Comme indiqué par le titre original de l'épisode, B.O.Y.D. est inspiré du manga Astro, le petit robot (Astro Boy en version anglaise) de Osamu Tezuka[26],[27].

Entourage[modifier | modifier le code]

Suivant les histoires, il est doté d'un grand-père, Grégoire Trouvetou[28] (Ratchet Gearloose en VO) en 1959, d'un neveu, Pascal Neutron[29] (Newton ou Giggy en VO) en 1966, d'un père, Fulton Trouvetou[30] (Fulton Gearloose en VO) en 1992[31] et d'une petite amie, Dana Data[32] en 1999. En 1998, Géo fait la connaissance d'un de ses lointains descendants, Chip Gearloose, grâce à une machine à voyager dans le temps[33].

En 2011, Géo est doté d'un arrière-grand-père, Albert Trouvetou (Copernico Pitagorico en VO italienne)[34]. Cela dit, certaines versions françaises le considèrent comme son grand-oncle. Il apparaît uniquement dans les histoires de Fantomius[31].

Il possède également un ennemi récurrent du nom de Oscar Rapace (Emil Eagle)[35]. Il est lui aussi un grand inventeur mais au service du mal, une sorte de savant fou. Il apparaît pour la première fois en 1966 dans l'histoire Géo s'amuse ! (The Evil Inventor) de Vic Lockman et Jack Bradbury[36],[37].

Apparitions[modifier | modifier le code]

Bandes dessinées[modifier | modifier le code]

Depuis 1952, Géo Trouvetou est apparu dans plus de 6700 histoires ou gags. Le site INDUCKS recense en février 2021 selon les pays et les producteurs[38]:

Dessins Animés[modifier | modifier le code]

Géo fait sa première apparition en 1987 dans le court métrage Fou de foot. Il est doublé par Will Ryan[39].

Géo rejoint également La Bande à Picsou pour des apparitions régulières[5]. Son personnage reste très fidèle à la version de Carl Barks, aussi bien au niveau du design[40] ou du caractère (il est créatif mais naïf)[41]. Il est alors doublé par Hal Smith en version originale[42].

Géo revient en 2017 sur les écrans dans le reboot de La Bande à Picsou. Cette série nous présente une nouvelle version du personnage, différente de l'originale. En effet Géo nous est présenté comme quelqu'un d'irascible, ne s'intéressant qu'à la science et méprisant ses contemporains. Ses inventions ont tendance à devenir maléfiques comme par exemple Filament, passant du compagnon bienveillant à un dangereux et violent robot[41]. Physiquement, il a également un look beaucoup plus froid que l'original avec notamment des cheveux blancs[40]. Dans cette série, il est doublé par Jim Rash en version originale[43].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Nom en différentes langues[modifier | modifier le code]

Autour du personnage[modifier | modifier le code]

  • À noter qu'un « Géo Trouvetou » est un terme parfois utilisé pour désigner une personne inventive et ingénieuse[44].
  • Son nom français "Trouvetou" est un jeu de mot concernant sa qualité d'inventeur prolifique, contractant les mots "trouve" et "tout"[45].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. He was a big, tall, gawky chicken, and it was difficult to work him into the same panels as the ducks. (interview de Barks par Donald Ault et Thomas Andrae, 4 août 1975) publié entre autres dans Carl Barks Conversations et Comics Journal 227.
  2. (en) Base INDUCKS : Géo Trouvetou . Cette orthographe est un "Noms occasionnels" attesté en français d'après cette page de la base INDUCK.
  3. (en) Base INDUCKS : Géo Trouvetou
  4. (en) Base INDUCKS : W WDC 140-02Gladstone's Terrible Secret. Première publication en France en 1957, puis sous les titres Gontran a de la chance (1981), Le Comble de la honte (1987) et Un sou pas fétiche (1999).
  5. a b et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 251
  6. « Géo Trouvetou | Le Journal de Mickey », sur www.journaldemickey.com (consulté le 27 novembre 2020)
  7. (en) Base INDUCKS : W WDC 141-02The Think Box Bollix. Première publication en France en 1958, puis sous le titre La Boîte à Géo ! en 2005.
  8. « Inventeur à toute heure ! - Des résultats mitigés », Mickey, Donald & Cie n°10,‎ , p. 6
  9. a et b (en) Base INDUCKS : W US 15-03The Cat Box Histoire datant du 26 Juillet 1956 et première publication en France en 1994.
  10. (en) Base INDUCKS : D 2001-143Gyro's First Invention
  11. « Inventeur à toute heure ! - La première invention de Géo Trouvetou », Mickey, Donald & Cie n°10,‎ , p. 9
  12. (en) Base INDUCKS : W OS 1047-03The Stubborn Stork. Histoire datant du 29 Septembre 1958 et publiée pour la première en France en 1960 sous le titre Oncle Picsou, Géo et la cigogne
  13. (en) Base INDUCKS : Le Nididé
  14. « Les folles idées de Géo - Le nididé », Mickey, Donald & Cie n°10,‎ , p. 14
  15. (en) Base INDUCKS : S 64126Time Will Tell. Histoire datant du 5 Février 1965 et publiée pour la première en France en 1966
  16. (en) Base INDUCKS : Posty
  17. (en) Base INDUCKS : W US 59-03The Two-legged Mailbox. Histoire datant du 15 juillet 1965 et publiée pour la première en France en 1966
  18. (en) Base INDUCKS : I TL 706-APPaperinik il diabolico vendicatore Histoire scénarisée par Guido Martina et dessinée par Giovan Battista Carpi datant du 8 juin 1969 et publiée en France en 1974 sous le nom Comment on devient Fantomiald dans Mickey Parade.
  19. a et b (en) Base INDUCKS : I TL 743-APPapernik alla riscossa Histoire scénarisée par Guido Martina et dessinée par Romano Scarpa datant du 22 février 1970 et publiée en France en 1974 sous le nom Fantomiald contre Fantomias dans Mickey Parade.
  20. a et b « Fantomiald à la rescousse - Histoire culte », Mickey, Donald & Cie n°11,‎ , p. 9
  21. (en) Base INDUCKS : D 94066The Universal Solvent. Histoire datant du 27 Mars 1995 et publiée pour la première en France en 1996
  22. (en) Base INDUCKS : Arpène Lucien
  23. (en) Base INDUCKS : D 97346The Black Knight Histoire datant du 29 mai 1998 et publiée en France en 1999.
  24. « La Bande à Picsou (1987–1990) - Sir Gyro de Gearloose », sur imdb.com
  25. « La Bande à Picsou (2017) - The Outlaw Scrooge McDuck! », sur imdb.com
  26. (en-US) « DuckTales: Every Anime & Comic Easter Egg in 'Astro BOYD' », sur CBR, (consulté le 27 novembre 2020)
  27. (en-US) « DuckTales Season 3 Episode 6 Review: Astro B.O.Y.D.! », sur Den of Geek, (consulté le 27 novembre 2020)
  28. (en) Base INDUCKS : W USGD 1-02La Course fantastique sur la rivière (Fantastic River Race)
  29. (en) Base INDUCKS : D 2001-143Ne sonnez pas, SVP ! (Ting-A-Ling Trouble)
  30. (en) Base INDUCKS : D 93227L'Envahisseur de Fort Donaldville (The Invader of Fort Duckburg)
  31. a et b « Inventeur à toute heure ! - Une famille d'inventeurs », Mickey, Donald & Cie n°10,‎ , p. 8
  32. (en) Base INDUCKS : D 97513Love Story
  33. (en) Base INDUCKS : D 2001-143Into The Future
  34. (en) Base INDUCKS : Albert Trouvetou
  35. (en) Base INDUCKS : Oscar Rapace
  36. (en) Base INDUCKS : W US 63-05The Evil Inventor. Histoire datant du 10 mars 1966 et publiée pour la première en France en 1968
  37. « Inventeur à toute heure ! - Des savants enemis », Mickey, Donald & Cie n°10,‎ , p. 7
  38. (en) Base INDUCKS : Géo Trouvetou
  39. « Fou de foot (1987) - Full Cast & Crew », sur imdb.com
  40. a et b « Un sujet qui s'affine - Un angle différent », Mickey, Donald & Cie n°10,‎ , p. 11
  41. a et b « Inventeur à toute heure ! -La Bande à Géo », Mickey, Donald & Cie n°10,‎ , p. 8
  42. « La Bande à Picsou (1987–1990) - Full Cast & Crew », sur imdb.com
  43. « La Bande à Picsou (2017–2021) - Full Cast & Crew », sur imdb.com
  44. Comme le montre l'exemple d'utilisation référencé sur la page Wiktionnaire de Géo Trouvetou.
  45. Comme l'atteste l'étymologie référencée sur la page Wiktionnaire de Géo Trouvetou.

Sur les autres projets Wikimedia :