Génos (Hautes-Pyrénées)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Gémenos.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Génos.

Génos
Génos (Hautes-Pyrénées)
Le village de Génos
au bord du lac de Génos-Loudenvielle.
Blason de Génos
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Bagnères-de-Bigorre
Canton Neste, Aure et Louron
Intercommunalité Communauté de communes Aure Louron
Maire
Mandat
Olivier Cartan
2014-2020
Code postal 65240
Code commune 65195
Démographie
Population
municipale
144 hab. (2016 en diminution de 8,86 % par rapport à 2011)
Densité 6,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 48′ 35″ nord, 0° 24′ 07″ est
Altitude Min. 939 m
Max. 3 022 m
Superficie 23,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Génos

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Génos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Génos

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Génos

Génos est une commune française située dans le département des Hautes-Pyrénées, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

65 HP 00 7845.jpg

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Génos se situe en Bigorre, dans le Pays d'Aure, en vallée du Louron.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Génos est limitrophe de l'Espagne (Aragon) et de quatre autres communes françaises.

Carte de la commune de Génos et des proches communes.
Communes limitrophes de Génos[1],[2]
Adervielle-Pouchergues
Azet Génos Loudenvielle
Saint-Lary-Soulan Gistaín
(Espagne)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de Génos est atypique de par sa position géographique, au centre des pyrénées.

Selon la classification de Köppen, le climat de Génos présente des caractéristiques montagnardes, continentales et océaniques. Les variations entre l'hiver et l'été peuvent être extrêmes. Les hivers sont habituellemnt très froids, avec des records extrêmes a –33°C, cependant, des températures de 26°C ont déjà été observées en plein mois de Décembre. Les intersaisons (Avril/Mai, Septembre/Octobre), varient beaucoup entre le froid et le chaud d'une année à l'autre. L'été est agréable et doux, mais lorsque le vent de Sud souffle, les températures s'élèvent rapidement et deviennent même caniculaires. (Record à 43°C)

Tableau climatologique de Génos (période : 1981-2010).
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −3 −2,5 −1 1 4,5 8 10 9 7,5 5 0,5 −1,5 3,5
Température moyenne (°C) 0,5 1 4 6 9,5 13,5 16 15 12,5 9 3,5 1,5 7,7
Température maximale moyenne (°C) 4 4,5 9 11 14,5 19 22 21 17,5 13 6,5 4,5 12
Record de froid (°C) −27 −33 −18 −12 −5 −0,5 1,5 1 −1,5 −8,5 −13 −17 −33
Record de chaleur (°C) 18 20 26 28 35 38 43 42 34 31 28 26 43
Ensoleillement (h) 45 60 96 143 191 227 252 232 186 144 84 61 1 721
Précipitations (mm) 109 75 99 150 162 130 113 111 124 143 148 120 1 484
dont neige (cm) 45 32 20 2 0 0 0 0 0 3 28 50 180
Source : Météo France (en °C et mm, moyennes mensuelles 1981/2010 et records depuis 1970)[3]
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
4
−3
109
 
 
 
4,5
−2,5
75
 
 
 
9
−1
99
 
 
 
11
1
150
 
 
 
14,5
4,5
162
 
 
 
19
8
130
 
 
 
22
10
113
 
 
 
21
9
111
 
 
 
17,5
7,5
124
 
 
 
13
5
143
 
 
 
6,5
0,5
148
 
 
 
4,5
−1,5
120
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Cette commune est desservie par les routes départementales D25 et D225.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Extrait de la carte de Cassini (entre 1756 et 1789) situant Génos à l'ouest de Loudervielle

On trouvera les principales informations dans le Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées de Michel Grosclaude et Jean-François Le Nail[4] qui rapporte les dénominations historiques du village :

Dénominations historiques :

  • Leuger de Ienos, Belenger de Ienos, (v. 1125, cartulaire de Bigorre) ;
  • Arnaldus de Genos, latin et gascon (1190, Actes Bonnefont) ;
  • Per de Jenos, P. de Ginos, (1249, actes Bonnefont) ;
  • De Genossio, latin (1387, pouillé du Comminges) ;
  • Genos en Loron, (1767, Larcher, cartulaire du Comminges) ;
  • Génos, (1680, registres paroissiaux) ;
  • Génost, (1806, Laboulinière).

Nom occitan : Genos.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 (réélu en mars 2014) En cours Olivier Cartan    

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Historique administratif[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Génos fait partie de la communauté de communes Aure Louron, créée au 1er janvier 2017 et qui réunit 47 communes.

Services publics[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7].

En 2016, la commune comptait 144 habitants[Note 1], en diminution de 8,86 % par rapport à 2011 (Hautes-Pyrénées : -0,61 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
167155204156211213204224239
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
218235238209222218200198197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
188197183161125338151120146
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
128123116168138127148151159
2016 - - - - - - - -
144--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Population et société[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

  • Marche ;
  • Ski ;
  • Pêche ;
  • Parapente, deltaplane, cerf-volant ;
  • Ludothermalisme ;
  • Vélo ;
  • VTT.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château.
L'Église Saint-Vincent.
Le lac de Génos-Loudenvielle.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à la tour donjonnée d'argent ouverte et ajourée de sable sur un monticule de sinople ; à la champagne cousue d'azur chargée d'une burèle ondée d'argent[12].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. (es) Ministère espagnol de l'agriculture, pêche et environnement, « GeoPortal », sur sig.mapama.es (consulté le 13 janvier 2018)
  3. Modèle {{Lien web}} : paramètre « url » manquant.  « Données climatiques de la station de Génos », sur www.meteofrance.com, Météo-France
  4. Michel Grosclaude et Jean-Francois Le Nail, intégrant les travaux de Jacques Boisgontier, Dictionnaire toponymique des communes des Hautes-Pyrénées, Tarbes, Conseil Général des Hautes-Pyrénées, , 348 p. (ISBN 2-9514810-1-2, notice BnF no FRBNF37213307).
  5. « Liste des juridictions compétentes pour Génos (Hautes-Pyrénées) », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 17 décembre 2015)
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. Notice no IA65000031, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 7 juin 2010.
  11. Notice no IA65000003, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 7 juin 2010.
  12. Blason de Génos sur l'Armorial des villes et des villages de France, consulté le 28 février 2013.